Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

France Nature Environnement et EELV : bonnets rouges des Alpes ?

25 Septembre 2016, 19:47pm

Publié par Acac73

France Nature Environnement et EELV : bonnets rouges des Alpes ?

Début septembre, la Cour des Comptes a publié un nouveau référé à charge contre le Lyon-Turin.

En quelques jours, tous les opposants au Lyon-Turin s'en sont emparés pour indiquer que celle-ci leur donnait raison.

http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/L-Agence-de-financement-des-infrastructures-de-transport-de-France

 

https://www.dominique-dord.eu/articles/lyon-turin-bientot-30-ans-et-toujours-pas-de-financement/

Rien d'étonnant à ce que Dominique Dord participe au mouvement mais, lorsqu'il s'étonne du fait qu'on ne considère pas l'avis de la Cour des Comptes, cela nous fait vraiment sourire... Sa mémoire est très sélective :

  • rapport de 2016 sur le financement de la sécurité sociale demandant de « resserrer le panier de soins remboursé par l'assurance maladie obligatoire en sortant … les cures thermales »

  • rapport de 2014 sur la grande vitesse ferroviaire demandant la suppression des TGV hors des lignes à grande vitesse qui signifierait la suppression de la desserte d'Aix-les-Bains.

 

La Cour des Comptes et le ferroviaire : des affirmations fantaisistes non étayées

 

Les réponses alambiquées du représentant de la Cour des Comptes, à deux questions successives de la présidente d'une commission parlementaire le 22 octobre 2013, sur leur indication d'alternatives techniques qui n’auraient pas été suffisamment approfondies, n'interpellent pas Dominique Dord non plus. Il aurait été effectivement difficile pour ce représentant de défendre des alternatives délirantes comme les wagons motorisés r-shift-r ou de confirmer la demande de la Cour des Comptes de prendre exemple sur des pays comme la Hongrie ou la Slovénie au lieu de la Suisse !

Nous regrettons qu’aucun des autres élus présents, à cette réunion, n’ait demandé à Dominique Dord ce qu’il pensait de la volonté de Daniel Ibanez de rajouter 100 trains de marchandises par jour sur la ligne traversant Aix les Bains, alors qu'il promet à ses concitoyens de tout faire pour supprimer les trains de marchandises passant sur sa commune et sur les rives du lac du Bourget !

Dominique Dord est également très silencieux lorsque les péages autoroutiers augmentent pour financer les 100 millions d'euros du doublement pharaonique et inutile de l' échangeur autoroutier sur sa circonscription, mais beaucoup moins pour la mise en place de l'Eurovignette Alpine Poids-Lourds destinée à financer la seule infrastructure qui permettra de réduire le trafic poids-lourds dans les vallées alpines !


 

Le même scénario que pour l'écotaxe est-il en train de se reproduire ?

L'Eurovignette Alpine : silence assourdissant de la Cour des Comptes

Il nous semble absolument démentiel que la Cour des Comptes, qui s'alarme à juste titre sur le financement du canal Seine Nord et du Lyon-Turin, n'ait pas un mot sur le financement de ce dernier par l'Eurovignette Alpine alors que ce mode de financement a fait l'objet en 2015 d'un rapport des députés Michel Bouvard et Michel Destot. Sur quelle planète vit son président, Daniel Migaud ?

Silence assourdissant également de la Cour des Comptes sur les milliards qui se déversent sur les autoroutes grâce aux plans successifs de relance autoroutiers : le dernier date du 29 juillet.

L'Eurovignette Alpine : silence assourdissant de Daniel Ibanez

Aucune mention de l'Eurovignette dans aucun de ses communiqués. Uniquement les Partenariats Public Privé comme épouvantail.

Michele Rivasi : forfaiture sur l'Eurovignette

Plus grave encore, aucune mention faite dans le communiqué de Michèle Rivasi qui a elle-même voté cette Eurovignette Alpine en 2011, lors de son mandat de député européen.

http://www.michele-rivasi.eu/sur-le-terrain/lyon-turin-la-cour-des-comptes-rappelle-l%e2%80%99etat-a-l%e2%80%99ordre-et-l%e2%80%99appelle-a-revoir-ses-priorites/


 

EELV : l'environnement et l’intérêt général passe après les petits calculs politiciens.

http://rhonealpes.eelv.fr/la-cour-des-comptes-juge-le-lyon-turin-hors-de-portee-budgetaire/

Idem pour EELV mais là, rien d'étonnant… L'un des auteurs préconisant l’Eurovignette pour financer le Lyon-Turin est leur bête noire : Michel Destot, ancien maire de Grenoble. Les petits calculs politiciens passent avant la défense de l’environnement et la mise en œuvre du principe pollueur-payeur !


 

Eric Piolle : Intransigeant sur les projets ferroviaires, très accommodant sur les projets autoroutiers

http://unevillepourtous.fr/2016/09/16/protocole-daccord-sur-lamenagement-du-rondeau-et-de-la480-une-victoire-detape/

Le maire de Grenoble se satisfait du rallongement des concessions d'autoroutes pour financer les 300 millions d'euros de l'élargissement de l'autoroute A480, sans même exiger que cet argent serve à financer les 47 millions de la rénovation de la ligne ferroviaire entre Gap et Grenoble menacée de fermeture. Il ne faudra pas s'étonner, dans quelques années, de la relance du projet d'autoroute A51, dont les 2,5 milliards d’euros seront sans aucun doute financés par un nouveau rallongement des concessions autoroutières au détriment du budget de l’État.


 

France Nature Environnement : les nouveaux bonnets rouges des Alpes ?

Pas un mot non plus sur l'Eurovignette !

https://www.fne.asso.fr/communiques/lyon-turin-la-cour-des-comptes-donne-raison-fne

Cela est d’autant plus navrant que cette association était en pointe sur la promotion de l’Eurovignette.

https://www.fne.asso.fr/communiques/r%C3%A9vision-de-la-directive-eurovignette-en-bonne-voie-pour-faire-payer-aux-poids-lourds-ce

Le communiqué est essentiellement dirigé contre le Lyon-Turin alors que, le référé de la Cour des Comptes mentionne également le canal Seine Nord, d'un coût équivalent au tunnel de base du Lyon-Turin pour la France. Il faut savoir que celui-ci va concurrencer les lignes ferroviaires du nord de la France et favoriser l’importation de produits chinois via les ports belges, au détriment du port du Havre. Il consommera également cinq fois plus de terres agricoles que le Lyon-Turin.


 

Nous nous demandons également pourquoi la représentante de FNE au Conseil d'Administration de la SNCF exige que l’Autoroute Ferroviaire Alpine soit prolongée à Ambérieu au milieu de nul part, au lieu de Grenay à proximité des centres logistiques et industriels de Lyon prétextant que cette ligne aurait été entièrement rénovées pour près d'un milliard d'euros.

Ce n'est pas la ligne de Montmélian à Ambérieu qui a été rénovée, mais la ligne entre Montmélian, Grenoble et Valence pour près de 550 millions d'euros ( creusement de la voie pour mise au gabarit, électrification et doublement partiel de la voie unique) .

Le seul intérêt de la localisation à Ambérieu serait de donner un motif pour interdire le trafic poids-lourds au tunnel du Mont-Blanc.

De toute façon, contrairement aux affirmations de FNE, aucune de ces lignes ne pourra accueillir un trafic supplémentaire considérable. Nous ne comprenons pas pourquoi, dans ces conditions, FNE demande l’arrêt du projet Lyon-Turin, vu l'augmentation du trafic poids-lourds actuel ( 4 % depuis le début de l'année, 1,56 % l'an dernier) et ne fait PLUS la promotion de l'Eurovignette poids-lourds.

Lire la suite

Suppression des bus à la Motte-Servolex : on a enfin été entendu

22 Septembre 2016, 21:51pm

Publié par Acac73

Des améliorations sont annoncées pour la Toussaint, 2 mois après la mise en place du nouveau réseau de bus.

Malheureusement, il faut craindre que beaucoup des usagers des bus qui ont du reprendre leur voiture ne refassent confiance à nos élus. Il est toujours beaucoup plus facile de perdre des clients que d'en gagner.

 

Suppression des bus à la Motte-Servolex : on a enfin été entendu

Lire la suite

Suppression des bus sur la Motte-Servolex : aucun changement – aucune réaction

28 Août 2016, 18:30pm

Publié par Acac73

Suppression des bus sur la Motte-Servolex :  aucun changement – aucune réaction
  • pour les 80 résidents de l'EPHAD et leurs visiteurs,

  • pour les habitants du quartier de la Tessonnière ( +500),

  • pour les 170 internes du lycée Reinach.

 

Suite à notre demande du 4 juillet dernier, une représentante des habitants du quartier de la Tessonnière et des parents d’élèves du Lycée Reinach a été reçue le 26 juillet par Luc Berthoud, Maire de la Motte Servolex.

A notre grande surprise, celui-ci nous a fait part d'un courrier ( fichier ci-joint ) adressé le 29 juin à Chambéry Métropole reprenant toutes nos attentes... Mais à ce jour, nous constatons que, ni nos demandes, ni ce courrier n'ont été pris en compte par Chambéry Métropole :

 

    • aucune référence à ces points dans le rapport sur la « concertation » qui a été remis aux 76 élus de l'agglomération (dont 7 élus de la Motte-Servolex) le 13 juillet dernier lors du conseil communautaire de l'agglomération.

    • aucune évolution annoncée par les élus alors que le nouveau réseau entre en vigueur ce lundi 29 août.

 

La majeure partie des usagers trouveront une solution pour ne pas rester en rade mais elle sera motorisée pour ceux qui en ont les moyens ou pédestre, sur plus d'un kilomètre, pour rejoindre un arrêt de bus pour d'autres.

Et il y aura bien sur, ceux qui n'auront pas de solution, nous pensons aux proches des 80 résidents de l'EPHAD.

 

Ne doutons pas que ceux qui auront une solution motorisée ne reprendront pas les transports en commun, même si l'agglomération revient sur les suppressions de bus dans un ou six mois.

 

Il est à noter également que les deux fédérations de parents d’élèves PEEP et FPCE du Lycée Reinach ont envoyé un courrier commun le 22 août dernier aux élus de Agglomération et de la Région qui reste toujours sans réponse à quatre jours de la rentrée...

 

http://www.acac73.org/2016/07/suppression-des-bus-dans-le-quartier-de-la-tessonniere-reponse-du-maire-de-la-motte-servolex.html

Courrier de Luc Berthoud ( page1)

Courrier de Luc Berthoud ( page2)

Lire la suite

Lyon-Turin : désinformation et reniement

20 Juillet 2016, 18:55pm

Publié par Acac73

Lyon-Turin : désinformation et reniement

A l’occasion de l’inauguration d’un tunnelier en Maurienne, ce jeudi 21 juillet, pour le projet Lyon /Turin ferroviaire, nous avons vu circuler des communiqués qui reprennent les déclarations de Daniel Ibanez demandant l’arrêt de ce projet et l’utilisation de la ligne historique (celle passant à Chambéry, et non devant chez lui).

 

http://lyonturin.eu/communiques/docs/CP_DLF_Valls.pdf

http://lyonturin.eu/communiques/docs/Lettre_ouverte_M_Valls_VAM.pdf

http://lyonturin.eu/communiques/docs/CP_AT-InaugurTunnelier-20160720.pdf

 

Bien entendu, aucun communiqué de « Vivre en Maurienne », des « Amis de la Terre » d’Aix-les-Bains ou des responsables sur Barberaz de « Debout la France », n’indique aux lecteurs que le projet alternatif de Daniel Ibanez est de :

 

  • Transformer la gare de voyageurs et de triage située au centre d’Ambérieu en une plate-forme de chargement pour 2000 poids lourds quotidiens, y compris le week-end.

  • Ajouter 100 trains par jour pour transporter les poids-lourds sur la ligne longeant le lac du Bourget et traversant Aix-les- Bains et Chambéry, sans expliquer comment, dans ces conditions, le trafic des TER et des TGV pouvait être préservé ! Faudra-t-il demander aux chauffeurs routiers d’attendre la nuit et le week-end pour embarquer leur poids-lourd sur les trains ?

  • Utiliser des wagons motorisés r-shift-r qui n’existent pas pour permettre à ces trains de gravir les pentes de Maurienne sans les scinder et sans ajouter une à deux locomotives.

 

Lyon-Turin : désinformation et reniement

Aucun opposant n'est allé rencontrer les habitants d'Ambérieu pour parler de leur projet de transformation de la gare en une plate-forme de chargement pour 2000 poids-lourds quotidiens. Même Sud-Rail l'évoque de manière totalement alambiquée pour que personne ne comprenne quoi que ce soit : «Le site historique SNCF d'Ambérieu en Bugey doit devenir un triage origine de ferroutage. » 

http://lyonturin.eu/communiques/docs/CP_sudrail_20160720.pdf

Lyon-Turin : désinformation et reniement

Aucun opposant ne rappelle la réunion qu'ils ont organisée en 2011, à la Motte-Servolex, pour présenter leur plan B et leur projet de wagons motorisés R-SHIFT-R qui n'avait convaincu personne et où les contradicteurs n'avaient pas eu le droit à la parole plus de 3 minutes chacun.

Rappelons que le plan B consistait à créer d'autres tunnels, le long du lac du Bourget, sous le massif des Bauges, et pour un montant bien supérieur aux 300 à 500 millions annoncés par Luc Berthoud, lors des vœux en début d’année aux habitants de la Motte-Servolex.

Rappelons que R-SHIFT-r est un projet d'une complexité ahurissante (les boggies sont montés sur des vérins pour permettre aux wagons de s’abaisser pour passer sous les ponts et tunnels de la ligne historique), qui a déjà englouti près de 500 000 euros de subventions entre 2005 et 2009.

Une fois encore, impossible de débattre de leurs alternatives lors de la réunion organisée par nous-même, le 30 mai dernier

Débat public par l'ADTC Savoie : les alternatives au Lyon-Turin

Aucun opposant ne suggère d’utiliser également la ligne historique qui passe devant le domicile savoyard de Daniel Ibanez et par Grenoble.

Mieux encore, Pierre Mériaux, adjoint EELV au maire Eric Piolle de Grenoble, trafique des présentations de documents de RFF pour affirmer, en plein conseil municipal, que ce projet n’apportera rien à sa ville car RFF prévoit de faire passer, uniquement, 4 trains de marchandises par jour. En réalité, ce document indique, non pas la capacité actuelle de la ligne, mais le trafic fret résiduel prévu après la réalisation du Lyon-Turin.

http://unevillepourtous.fr/.../ferroviaire-il-y-a-bien.../

 

Aucun opposant ne se garde bien de dire d'ailleurs que c'est sur cette ligne qu'on été dépensé près de 500 millions d'euros pour sa modernisation ( doublement, électrification et mise au gabarit GP1)

 

Aucun opposant ne fait la promotion de l’Eurovignette Alpine Poids-Lourds et de l’argent des concessions autoroutières qui permettraient de financer le projet comme l’ont fait les Suisses pour le tunnel du Gothard, du Lotsberg et du Céneri.

Les élus EELV de Grenoble font la sourde oreille uniquement pour ne pas dire du bien, une fois de plus, de Michel Destot.

Michèle Rivasi, députée EELV européenne n’hésite même pas à renier une loi qu’elle a même votée.

http://www.michele-rivasi.eu/sur-le-terrain/%c2%ab-destot-bouvard-sur-le-lyon-turin-le-duo-de-l%e2%80%99enfumage-%c2%bb/

 

Plusieurs associations pourtant affiliées à « France Nature Environnement » ont également renié les engagements vers ce principe élémentaire du pollueur-payeur.

http://www.fne.asso.fr/communiques/eurovignette-le-transport-routier-paiera-aussi-pour-le-bruit-et-l%E2%80%99odeur

 

Aucun opposant n’indique que le trafic augmente, à nouveau, depuis 2013, atteignant une hausse de plus de 5% sur les six premiers mois de cette année.

Pierre Mériaux, par ailleurs administrateur du Tunnel Routier du Fréjus, n’hésite pas, encore une fois, à faire croire le contraire.

http://unevillepourtous.fr/.../malgre-la-cop-21-le.../

 

Au-delà de ces demandes démagogiques et irréalisables, et à l’occasion de la visite de Manuel Valls, demain, en Maurienne, sur le chantier du Lyon-Turin, nous lui demandons de s'engager pour la mise en œuvre, avant la fin de l’année de :

 

  • l'Eurovignette Alpines Poids-Lourds suivant le rapport de 2015 des députés et Sénateurs Michel Destot et Michel Bouvard dans le projet de finance 2017

 

www.developpement-durable.gouv.fr/.../synthese_financement_lyon_turin_v12c.pdf

 

  • d’une ligne de ferroutage entre Calais et Ambassono (Turin), ces deux villes disposant aujourd’hui d’une plate-forme, de chargement des poids-lourds,opérationnelle.

http://lohr.fr/fr/inauguration-du-terminal-de-ferroutage-lohr-du-port-de-calais/

 

  • du lancement de la construction de la plate-forme de chargement à Grenay, dans la banlieue lyonnaise (comme prévue depuis 5 ans) pour rallonger l’Autoroute Ferroviaire Alpine. Cette nouvelle plate-forme permettra de multiplier par 2 ou 3 le nombre de poids-lourds empruntant cette autoroute ferroviaire, en les chargeant au plus près des plate-formes logistiques lyonnaises, soit environ 100 000 poids lourds par an. Le projet Lyon/Turin aura lui une capacité 10 fois supérieure.

  • du financement de cette plate-forme avec une partie des 58 millions d’euros prévus pour le doublement, délirant et inutile, de l’échangeur autoroutier de Chambéry nord. Quoi de plus normal que l’argent des péages serve à diminuer le trafic poids-lourds, au lieu de favoriser la circulation automobile et de décourager le co-voiturage par la réduction du parking d’échange actuel.

    Le décret d’application de ce doublement, instituant des hausses dérogatoires des péages autoroutiers, ouvre la possibilité de rediriger les 58 millions vers d’autres projets. Pour rappel la plate-forme actuellement en service à Aiton a été financée, en 2002, par AREA et a été largement amortie depuis.

Lire la suite

Suppression des bus dans le quartier de la Tessonnière : réponse du Maire de la Motte-Servolex

18 Juillet 2016, 11:07am

Publié par Acac73

Suppression des bus dans le quartier de la Tessonnière : réponse du Maire de la Motte-Servolex

 

« Il n’y aura jamais eu autant de mécontents chez ceux qui ne sont pas usagers des bus »...

 

… Voilà ce qui a été entendu lors du Conseil Communautaire de Chambéry Métropole, le 13 juillet dernier, puis retranscrit fidèlement dans le Dauphiné Libéré de ce dimanche... C'est vraiment ce que tout citoyen attend comme réponse du maire de sa commune face à cette problématique !!!

Les personnes soucieuses de l’intérêt général sont priées de se taire ! Quant au sort des 34 usagers quotidiens et des dizaines d'autres irréguliers, les élus ne s'en préoccupent pas le moins du monde...

 

  • Comment vont faire les 34 usagers réguliers si les 4 arrêts par jour ne correspondent pas à leurs horaires ?

  • Comment vont faire les usagers occasionnels (usagers du train, personnes âgées, visiteurs et résidents de l'EPHAD de la Tessonnière) si le quartier n'est même pas admissible, contrairement aux hameaux, au transport à la demande ?

  • Comment vont faire les autres usagers occasionnels qui privilégiaient le bus pour aller dans le centre-ville de Chambéry ? Vont-ils reprendre systématiquement leur voiture ?

 

 

2011 : compassion... 2016 : mépris !

 

Lorsqu’en 2011, l'agglomération avait réduit la desserte de bus sur la Tessonnière de 148 à 61 bus par jour, Luc Berthoud n'avait pas exprimé ce dédain pour les 280 pétitionnaires, au contraire.

A cette époque, le Dauphiné Libéré indiquait même : « le Maire, Luc Bethoud le dit et le répète, nous n'avons pas été entendus par Chambéry Métropole lorsque nous avons demandé de la concertation».

2016, le 29 août, la desserte du quartier de la Tessonnière sera réduit brutalement de 61 bus par jour à 4 et, contrairement à 2011, aucune réunion n'a été organisée avec les habitants du quartier pour leurs besoins et trouver des solutions pour concilier les contraintes budgétaires et la notion de service public !

 

 

Des abris à vélos : une solution « à côté de la plaque » !

 

La seule alternative proposée par Luc Berthoud, lors du Conseil Communautaire, est la mise en place d'abris à vélo à l’arrêt des Grands Champs. Au vu de la pente qui existe pour les lotissements du haut de la Tessonnière, cette solution aura du mal à être appréciée par les usagers sans parler de faire du vélo en plein hiver ! La preuve en est qu' il existe déjà un abri vélo sécurisé à l’arrêt Reinach dont seulement 3 emplacements sur 10 ont été loués (30 euros par an).

 

 

Les urgences pour la rentrée.

 

  • La Tessonnière ne doit plus apparaître comme un désert du service public. Les plans du réseau de bus doivent être réédités pour faire apparaître la ligne 4S, même si elle n'offrira plus que 2 allers-retours par jour.

  • Le quartier de la Tessonnière doit être éligible, dès le 29 août, au transport à la demande et cela sur les arrêts bus de la Tessonnière et du Pra Varnay (à côté de l'EHPAD) qui viennent d’être refaits à grand frais.

  • Une réunion de concertation doit être organisée dès la rentrée pour améliorer la desserte dans l’intérêt général.

  • La mise en place d'une signalétique et de la sécurisation du parking relais situé devant le Dojo de la Motte-Servolex.

 

 

Quid des internes du Lycée Reinach ?

 

Les responsables du Lycée Reinach ont récemment appris que le service des deux bus spéciaux (dont un double) qui transportaient la centaine d'internes de la gare à l’entrée de leur internat, le lundi matin et le vendredi, ne serait plus assuré par Chambéry Métropole à la rentrée...

On ne voit pas comment plus d'une centaine d’élèves, avec leurs valises, vont pouvoir prendre les bus de la ligne régulière n°3 le lundi matin à la gare alors que ceux-ci sont déjà surchargés !

Il est à préciser également que l'entrée de l'internat se situe à près d'un kilomètre de l’arrêt de bus Reinach de la ligne 3.

 

C'est un « remake » de la desserte du collège Georges Sand !. L'an dernier, à cause de la réduction drastique des bus par l'agglomération d'Aix-les-Bains, des collégiens du Bourget-du-Lac étaient restés sur le trottoir faute de pouvoir emprunter un bus déjà plein.

Les parents d’élèves avaient dû manifester devant la mairie pour avoir une amélioration du service.

On ne sait pas combien de parents ont changé leurs habitudes et emmènent désormais leurs enfants en voiture.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/savoie/des-bus-scolaires-surcharges-au-bourget-du-lac-807879.html

 

La région au secours des lycéens de Reinach ?

 

Lors du Conseil Communautaire mardi 13, nous avons informé Patrick Mignola, Vice-Président au Transport de la Région Rhône-Alpes-Auvergne, de la situation des internes du lycée Reinach pour la prochaine rentrée. Il nous a indiqué ne pas être au courant de cette problématique et nous a fait part de sa volonté à trouver une solution pour la rentrée. Nous rappelons que Luc Berthoud est également membre du Conseil d'Administration du Lycée Reinach.

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Nouveau plan de déplacement de Chambéry

4 Juillet 2016, 11:20am

Publié par Acac73

Aux habitants des quartiers de la Tessonnière

Depuis plusieurs jours, suite à la découverte du nouveau plan de circulation des bus, vous êtes nombreux à nous faire part de votre stupéfaction quant à la suppression de la desserte des bus de l'agglomération chambérienne sur le quartier de la Tessonnière.

 

Les lignes 5 et 10 qui desservent les arrêts de l'Orée des Bois, des Moulins, de la Tessonnière et du Pra Varnay sont supprimées ! Ceci n'avait pas du tout été évoqué lors des réunions de quartier organisées par la Mairie de la Motte-Servolex et l'Agglomération de Chambéry au sujet de la modernisation de la rue Richard en 2015 et de la rue de la Tessonnière le 15 mars dernier.

 

Il ne subsistera plus qu'une seule ligne « 4S », ligne scolaire qui ne figure même pas sur le plan du nouveau réseau et dont on ne sait pas exactement si elle sera ouverte aux lycéens et aux autres usagers. Cette ligne n’offrira que deux allers le matin (7H35 et 8H30) et deux retours le soir ( 16H59 et 17H59). Même si elle arrivait à concerner les lycéens, nous notons qu'il n'y a aucun retour de prévu à midi pour les demi-journées.

 

Les 3 bus du soir qui desservaient la Tessonnière sont également supprimés.

 

Pour les usagers occasionnels, les hameaux sont mieux traités car ils ont au moins accès à un service de bus à la demande.

 

La seule solution actuellement proposée est de descendre à l’arrêt des Grands Champs, ce qui allongera le parcours de 300 mètres à 1 kilomètre suivant le lieu d'habitations, sans compter la pente importante du trajet.

 

Nous allons demander à rencontrer le maire de la Motte-Servolex dans les prochains jours ( samedi 9 juillet ) pour lui demander de ne pas voter ce nouveau plan de circulation des bus comme prévu le 13 juillet sans de sérieuses améliorations !

 

Votre soutien est indispensable, par votre présence, par mail ou par courrier à notre attention.

 

Lire la suite

Lyon-Turin ferroviaire : Dominique Dord et Daniel Ibanez : tout, son contraire et surtout n'importe quoi !

26 Juin 2016, 19:45pm

Publié par Acac73

Dauphiné Libéré du 18 juillet 2013

Dauphiné Libéré du 18 juillet 2013

À quand une interview sans complaisance ?

 

Régulièrement, Daniel Ibanez et Dominique Dord se prévalent de leur soutien respectif contre le projet Lyon-Turin. A aucun moment, ils n'évoquent les alternatives de l'autre et malheureusement, souvent, les journalistes, d'une complaisance absolue, évitent soigneusement de poser les questions qui fâchent.

 

http://c.ledauphine.com/savoie/2016/06/14/dominique-dord-ma-signature-imitee-ou-scannee-18-fois

 

Tout et son contraire 

Daniel Ibanez : «...cent trains de marchandises supplémentaires sur la ligne historique...»

Dominique Dord : «...suppression du trafic de marchandises sur cette même ligne historique...»

Dominique Dord promet à ses administrés, depuis de nombreuses années, de faire baisser le nombre de trains de marchandises sur la ligne qui traverse Aix-les-Bains et longe le lac du Bourget.

Daniel Ibanez explique, au contraire, que la solution pour remplacer le projet Lyon-Turin est d'ajouter 100 trains de marchandises par jour, et cela sept jours sur sept sur cette même ligne ferroviaire.

 

Et n'importe quoi !

Ils sont à l'unisson, par contre, pour nous vendre la modernisation de cette ligne pour 300 à 500 millions d'euros. Malheureusement, nous n'avons que des discours et aucune description, même sommaire, de leur projet.

Il faut savoir que même le plan B, qui avait été présenté en 2011 lors d'une réunion organisée par les opposants au Lyon-Turin avec le maire de la Motte-Servolex en présence de Dominique Dord, est introuvable sur le site de celui-ci et également de Daniel Ibanez

 

 

À quand un interview vérité ?

Quand pourra-t-on voir ou lire une interview de Dominique Dord et de Daniel Ibanez sur le Lyon-Turin, dans laquelle ils seraient interrogés sur leurs contradictions ? Chacun pourrait se rendre compte que leurs alternatives au Lyon-Turin sont totalement « bidons ».

 

Nous noterons que Dominique Dord s'est bien gardé de répondre à notre demande de participation à un débat sur les alternatives au Lyon-Turin. Daniel Ibanez, qui était présent, a lui soigneusement évité de débattre sur la faisabilité de rajouter 100 trains de marchandises par jour sur la ligne historique.

 

Un point commun : ne surtout pas faire la promotion d'une fiscalité écologique !

Pour le bénéfice de qui ?

 

Daniel Ibanez et Dominique Dord sont au moins d'accord sur un point, surtout ne pas faire la promotion de l'Eurovignette Alpine pour les poids-lourds et ne parlent pas de la participation des richissimes sociétés d'autoroutes au financement du Lyon-Turin, comme le propose le rapport des parlementaires Michel Destot et Michel Bouvard.

 

La Suisse a mis en place l'Eurovignette en 2001, l'Allemagne en 2005, l’Autriche en 2013 , la Grande Bretagne en 2014 et la Belgique en 2016.

Par ce moyen, la Suisse a financé ses tunnels du Gothard, du Lotsberg et du Ceneri dans l'objectif de diviser par deux son trafic poids-lourds.

 

 

Pour Dominique Dord, le monde a changé, l'industrie européenne n'a pas d'avenir, les marchandises sont fabriqués en Chine.

 

Dominique Dord et Daniel Ibanez évitent de préciser que le trafic poids-lourds, au tunnel du Fréjus, augmente régulièrement depuis 2013 : plus de 3% d'augmentation pour les cinq premiers mois de cette année.

 

Bertrand Plancher, député du nord de la France, doit se réjouir de ce discours, lui qui dénigre régulièrement le Lyon-Turin dans l'espoir d'obtenir plus de financement pour le canal Seine-nord qui permettra de favoriser l'import de produits chinois par les ports belges.

Rappelons que ce projet de 5 milliards d'euros, qui consommera 5 fois plus de terre agricole que le Lyon-Turin, n'obtiendra pas un euro de la Belgique, son grand bénéficiaire, au dépend des ports du Havre et de Rouen.

 

Lire la suite

Chambéry, La Motte-Servolex : un développement non durable ?

30 Mai 2016, 21:54pm

Publié par Acac73

Caricature de concertation sur le nouveau plan de déplacement.

Si la manifestation pour le « village du développement durable » fait l’objet d’une large publicité, la réunion de « concertation » du 29 mars dernier, à la Motte Servolex, n’a eu droit à aucun affichage municipal contrairement à Cognin où la réunion du 23 mai a été affichée sur tous les panneaux de la ville et dans la plupart des commerces.

Nouveau réseau de Bus 

Une amélioration aux heures de pointes pour les usagers riverains des 4 lignes principales dont la ligne 3 à la Motte-Servolex, une régression pour tous les autres !

Quelques exemples :

  • Suppression de la desserte du quartier de la Tessonière : seul le ramassage scolaire des collégiens devrait être assuré.

  • Suppression de la ligne 10 : les lycéens devront rejoindre l’arrêt des Grands Champs pour emprunter la ligne à destination du lycée Louis Armand .

  • Tous les usagers des quartiers non desservis devront organiser précisément leurs déplacements en utilisant le service de bus à la demande en effectuant une réservation, au minimum, deux heures avant, ou alors prendre leur voiture pour rejoindre les « parkings relais ».

  • Transformation du parking du DOJO de la Motte-Servolex en parking relais, sans aucune communication.

Il n’y a aucune indication sur le nombre de places réservées pour les usagers des bus.

  • Suppression de la desserte du nord de la zone de Technolac, de la Traverse, du centre du Bourget et de la plage. Les usagers devront emprunter un bus du réseau d’Aix-les-Bains, sachant que les tickets de bus et les abonnements standards de l’agglomération de Chambéry ne sont pas acceptés.

  • Le bus des plages ne sera plus accessible avec un ticket ou un abonnement de bus de l’agglomération de Chambéry. Il faudra, par exemple, débourser 8€ pour une famille de 4 personnes, alors que le stationnement est lui gratuit.

Nouveau plan de circulation : renvoi de la circulation automobile sur la Motte-Servolex

Lors de la réunion du 29 mars à la Motte Servolex, la présentation a simplement été « nettoyée » de la diapositive montrant le renvoi de la circulation automobile par La Motte-Servolex, du nord de l'agglomération vers Cognin et Vimines. C’est une des principales solutions retenues par les élus pour supprimer 30% de la circulation automobile dans Chambéry.

« Restauration » de la Leysse, l’extension du parking de covoiturage au péage rendue impossible

Là encore, aucune concertation. A la place de l’extension du parking d’échanges du péage autoroutier de la Motte-Servolex demandée par les associations, il a été réalisé un bassin. C’est à se demander si les élus ne veulent pas bloquer le développement du covoiturage !

Ainsi, AREA aura encore un argument de plus pour imposer son doublement d’échangeur de 100 millions d’euros financé par des hausses inconsidérées des péages autoroutiers, au lieu de réaliser le déplacement de la plateforme de ferroutage d’Aiton à Grenay dans la banlieue de Lyon et permettre ainsi de diminuer le trafic poids-lourds sur la VRU et l’autoroute A43.

Aucune objection à la Motte-Servolex

Les élus, au Conseil d’Agglomération de la Motte-Servolex ont voté sans aucune objection ou remarque ce plan le 18 mai dernier.

Plus d’infos sur

Lire la suite

Lundi 30 mai 20H30 à Chambéry : débat sur les alternatives au Lyon-Turin

25 Mai 2016, 20:36pm

Publié par Acac73

Lundi 30 mai 20H30 à Chambéry : débat sur les alternatives au Lyon-Turin

Depuis plus de 10 ans, en Savoie, de nombreux débats ont eu lieu entre les partisans et les opposants au Lyon-Turin. A l'inverse, la dernière réunion publique sur les alternatives date de novembre 2011.

Nous pensons donc qu'il est primordial, pour les citoyens, de pouvoir s'informer au cours d'un vrai débat contradictoire sur ses alternatives.

 

Ces alternatives sont-elles réalistes et équitables ?

 

100 trains de marchandises en plus chaque jour sur la seule ligne traversant Aix-Les-Bains et Chambéry :

  • Est-ce crédible et souhaitable pour le maintien et le développement du trafic TER et TGV dans la région ?

  • Est-ce acceptable pour les nombreux riverains immédiats ?

 

La Suisse, qui va inaugurer le tunnel ferroviaire du Gothard le 1er juin prochain afin de diviser par deux son trafic poids-lourds, est-elle un exemple à suivre ?

 

 

Sont invités les promoteurs de ces alternatives dont Dominique Dord, Maire d'Aix-les-Bains ; Eric Piolle, Maire de Grenoble ; Pierre Meriaux, élu grenoblois et rapporteur de la délibération contre le Lyon-Turin ; Michel Dantin, Maire de Chambéry, Luc Berthoud Maire de la Motte-Servolex et Daniel Ibanez leader des opposants au Lyon-Turin

 

Cette réunion organisée par l'ADTC Savoie se tiendra à 20H30 salle Pierre Côt 247 Quai des Allobroges à Chambéry le lundi 30 mai

Lire la suite

Pétition pour une vraie concertation sur le nouveau plan de déplacement de Chambéry

28 Avril 2016, 19:46pm

Publié par Acac73

Pétition pour une vraie concertation sur le nouveau plan de déplacement de Chambéry

Pour une agglomération plus agréable, nous sommes tous concernés

 

Pétition à l’attention du Président de Chambéry Métropole et du Maire de Chambéry


à lire et à signer en ligne sur change.org

 

Venez partager les informations le jeudi 12 mai à 2016 partir de 17h30 au centre d’échange des bus, boulevard de la Colonne, à Chambéry

 

Collectif des habitants

Association pour le Développement des Transports en Commun Savoie

 

 

 

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>