Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Les affirmations extraordinaires de la Cour des Comptes.

19 Octobre 2014, 15:24pm

Publié par Acac73

Dans un référé contre le Lyon Turin, la Cour des Comptes avait affirmé entre autre, « que d'autres solutions techniques alternatives moins coûteuses ont été écartés sans avoir toutes été complètement explorées de façon approfondie».

Un an après, la Cour des Comptes remet le couvert contre le projet Lyon-Turin, mais n'a toujours pas expliqué quelles étaient ces autres solutions miraculeuses.

Est-ce les wagons motorisés, ( ou R-SHIFT-R ) projet d'une complexité ahurissante où le responsable des opposants a des intérêts ?

La Cour des Comptes regrettait aussi que l'on ait pas pris exemple sur la Slovénie ou la Hongrie. Nous, on se félicite que la France prenne plutôt exemple sur la Suisse.

De plus, on s'étonne, que ni la Cour des Comptes, ni les Opposants, ne demandent le rétablissement de la redevance poids-lourds, pourtant en vigueur depuis 2001 en Suisse et 2005 en Allemagne.

Commenter cet article

StopoLT 14/02/2015 15:07

Tous le monde sait bien que la Cour des Comptes raconte que des âneries et la plupart du temps délire complètement. Le mieux serait encore de la supprimer. Ce sont des empêcheurs de tourner en rond.
Que dit le rapport d'analyse des études faites par LTF sur le projet Lyon - Turin (section internationale). Et ce n'est pas les opposants qui le disent. Sans doute faudra t'il faire comme avec la Cour des Comptes : quand cela n'arrange pas les promoteurs du Lyon-Turin, on ignore une étude que l'on a commandité et payé.
Page 126 :"Le projet n'est pas une priorité et devrait être considéré à l'horizon 2025-2030 car une
amélioration de la capacité de ligne historique peut facilement absorber l'augmentation de
trafic jusque 24 MT (les prévisions de LTF sont par conséquent erronées et doivent être
revues ou approfondies et devraient réexaminer le mode d'exploitation ferroviaire sur la totalité
du tracé).
• Manque de rentabilité financière et économique du projet et incertitude sur le coût total pour la
collectivité.
Page 139 : l’estimation de la capacité de la section internationale de la ligne historique varie entre 17,00 MT/an (note RFFLTF du 20/01/2003) et 19,6 MT (document LTF B26.1 – Situation de référence 2 - Hypothèse de trains de 750 m).
page 139 : La plus grande capacité (19,6 MT) est obtenu avec des trains d’une longueur
maximale de 750 m et un poids moyen transporté de 635 T dans le sens France –
Italie.
Page 140 : Nous sommes dès lors d’avis que la capacité maximale de la ligne se situe entre 17,00
MT (Note RFF - LTF du 20/01/2003) et 18,59 MT (Etude de PWC de 2004).