Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Fin du creusement du deuxième tube du tunnel routier du Fréjus une victoire pour la prédominance du trafic poids lourds dans les Alpes et pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Rhône-Alpes.

16 Novembre 2014, 22:50pm

Publié par Acac73

Fin du creusement du deuxième tube du tunnel routier du Fréjus une victoire pour la prédominance du trafic poids lourds dans les Alpes et pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Rhône-Alpes.

Ce lundi 17 novembre, le dernier mètre du nouveau tube de circulation va être creusé. Il ne restera plus qu’à l’aménager pour l’ouvrir au trafic.

Historique du doublement du tunnel routier du Fréjus

Rappelons que l’enquête publique qui avait eu lieu en 2007 indiquait que ce tube de 8 mètres était destiné à devenir une galerie de sécurité.

Plusieurs associations, dont la nôtre, qui avaient déposé un recours contre le diamètre énorme de cette « galerie de sécurité », avaient été déboutée, au motif que ce projet n’était pas un deuxième tube de circulation.

Un mois après, le gouvernement du Président SARKOZY annonçait la transformation de cette galerie de sécurité en un deuxième tube de circulation (à une seule voie).

Promesse de limitation du trafic Poids-Lourd

La transformation en un deuxième tube de circulation ne fut pas remise en cause par le gouvernement du président HOLLANDE, celui-ci signa juste un accord le 3 décembre 2012 qui autoriserait un trafic maximum de 4000 poids-lourds par jour.

Nous n’avons aucune confiance sur cette promesse car :

  • Quelques jours après cette promesse, le 30 décembre 2012, le ministre a fait paraître un décret interdisant la communication des chiffres du trafic dans le tunnel, pour, parait-il, des raisons de concurrence.

  • Récemment, le Président du Tunnel Routier du Fréjus, dont les actionnaires sont l’État et les collectivités locales, a indiqué que la capacité de l’ouvrage était de plus de 8000 poids-lourds par jour.

  • Le Président de la Commission de Sécurité du Tunnel du Fréjus, qui est aussi membre de Chambéry Métropole, a été le seul à s’opposer au vœu en juillet dernier contre le projet pharaonique de doublement de l’échangeur autoroutier de la Motte-Servolex. Celui-ci a pour objectif de permettre l’augmentation du trafic autoroutier, et va créer de la dangerosité dans les accès à l’échangeur et dans la sortie de l'A41 qui sera dans une forte pente.

  • Le Préfet de SAVOIE refuse que les associations puissent assister en tant qu’observateur au Conseil d’Administration du Tunnel Routier du Fréjus, le fonctionnement de celui-ci étant totalement opaque.

  • Les augmentations des péages du tunnel devaient également financer le prolongement de l’Autoroute Ferroviaire Alpine à Grenay dans la banlieue de Lyon. On attend toujours de l’État le lancement des travaux depuis 2011.

Deuxième plus gros projet nucléaire en France après FLAMANVILLE.

Ce nouveau tunnel est aussi une avancée majeure pour le prolongement des centrales nucléaires en Rhône Alpes. En effet, le nouveau tube au Fréjus va aussi permettre l’implantation de la nouvelle ligne THT en courant continu entre la France et L’Italie, qui va permettre d’acheminer en Italie la production de deux centrales nucléaires françaises.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2013/07/15/debut-des-travaux-de-la-ligne-electrique-savoie-piemont-288101.html

http://www.acac73.org/article-les-promesses-n-engagent-que-ceux-qui-les-ecoutent-60064377.html

http://www.asder.asso.fr/images/pdf/documents/Remarques%20ASDER%20LES-Savoie-Piemont.pdf

SILENCE ASSOURDISSANT des OPPOSANTS au LYON-TURIN FERROVIAIRE sur le LYON TURIN NUCLÉAIRE et ROUTIER

On peut sourire quand Les AMIS DE LA TERRE (voir précision des Amis de la Terre dans les commentaires ci dessous) , Michèle RIVASI, Jean Charles KOHLHAAS , ou Daniel IBANEZ (dont la résidence en Savoie est à quelques centaines de mètres du futur poste de transformation électrique de 10 hectares entre Saint-HELENE-DU-LAC et LES MOLETTES) appellent à manifester pour l’arrêt des centrales nucléaires au BUGEY ou à SAINT ALBAN, en gardant un silence assourdissant sur ce projet de 2 milliards d'euros ( 1.4 pour la ligne THT, 0.5 pour le second tube)

Les tunnels routiers ne suscitent aucune inquiétude, les tunnels ferroviaires ont tous les maux possibles et inimaginable

Il faut noter qu’a priori, pour ces opposants farouches à la ligne ferroviaire Lyon-Turin, il n’y a aucune présence d’uranium et d’amiante dans le nouveau tunnel routier du Fréjus, alors que le tunnel ferroviaire du Lyon-Turin quelques centaines de mètres plus bas, en serait infesté.

Il n’y a priori aussi aucun problème avec la MAFIA CALABRAISE, il est vrai, que ceux-ci n’ont pas eu besoin de vendre des barrières « rouillées » à la SITAF ou à la STRF, les opposants au Lyon-Turin en France et en Italie évitent soigneusement de manifester contre le doublement du tunnel routier.

http://www.lemoniteur.fr/147-transport-et-infrastructures/article/actualite/26332093-la-mafia-calabraise-infiltree-sur-le-lyon-turin

http://www.ledauphine.com/savoie/2014/09/27/une-caravane-festive-pour-dire-leur-opposition-au-lyon-turin

Il n’y a aucun problème, qu’en Italie, un des principaux responsables des opposants au Lyon-Turin, Sandro PLANO soit aussi cadre supérieur à la SITAF, l’autoroute qui va de TURIN au tunnel routier du Fréjus.
Mais les opposants le jurent, il n’y a aucun conflit d’intérêt. D’ailleurs, quand Daniel IBANEZ et Jean Charles KOHLHAAS l’invitent le 19 octobre 2012 à Chambéry, ce « détail » est totalement « oublié ».

Convention traversées alpines du 19 octobre 2012

Commenter cet article

GBC 17/10/2015 13:02

Bonjour, au sujet de l'amiante, je n'ai entendu personne dire qu'il fallait évacuer Paris lors des travaux sur voirie puisque les chaussées contiennent aussi de l'amiante !
http://www.lemoniteur.fr/article/plus-du-tiers-des-chaussees-de-paris-estimees-amiantees-26524465

GBC 17/10/2015 13:02

Bonjour, au sujet de l'amiante, je n'ai entendu personne dire qu'il fallait évacuer Paris lors des travaux sur voirie puisque les chaussées contiennent aussi de l'amiante !
http://www.lemoniteur.fr/article/plus-du-tiers-des-chaussees-de-paris-estimees-amiantees-26524465

RICHARD Jean-Paul 06/02/2015 10:41

Bonjour,
Vous trouverez ci-dessous un mail du 25 janvier 2014 de Mr Sivardière (FNAUT) qui vous cite :

Bonjour,
Sur le premier point, permettez-moi de vous faire remarquer qu'il y a longtemps que la FNAUT (comme l'ACAC de Chambéry) a dénoncé le 2ème tube du tunnel du Fréjus, elle a même déposé un recours avec d'autres associations, il y a 6 ou 7 ans, contre ce projet auprès du tribunal administratif de Grenoble, sans succès malheureusement.
• L'ouverture de la galerie de sécurité n'augmentera pas la capacité du tunnel, puisque la galerie dite de sécurité sera ouverte à la circulation sur une voie unique.
• Mais le gain en sécurité pourra attirer des camions utilisant aujourd'hui le tunnel monotube du Mont-Blanc (ou l'AFA en ce qui concerne les matières dangereuses).

Sur le deuxième point, vous ne répondez pas à l'objection suivante : les routiers veulent Grenay et pas Ambérieu, et ce sont eux qui décident ou non d'utiliser l'autoroute ferroviaire. Grenay est au milieu d'une zone à forte concentration de logistique routière, et c'est la raison pour laquelle Grenay a été retenu par les pouvoirs publics comme futur point de départ de l'autoroute ferroviaire alpine. Un choix d'autant plus judicieux que Grenay pourrait être le point de jonction de l'AFA avec l'autoroute ferroviaire existante Perpignan-Luxembourg.
Un terminal de l'AFA à Ambérieu impliquerait par ailleurs un trafic plus intense à travers Chambéry et le long du lac du Bourget, ce qui susciterait des oppositions locales bien compréhensibles.
La seule solution, c'est le tunnel sous Chartreuse. Encore faudrait-il que les écologistes ne s'opposent pas systématiquement à tous les grands projets ferroviaires, qui sont pourtant seuls susceptibles de changer la situation, alors que leur abandon ouvrirait la porte à de nouveaux investissements routiers : rocade de Chambéry, 2ème tube au Mont Blanc,...
Cordialement
Jean Sivardière

Me Sivardière conclut que :
1) Le 2eme tube du tunnel du Fréjus amène de la sécurité et n'augmentera pas le trafic. Cous vous êtes battus pour rien.
2) Forte de cette sécurité, cela permettra d'amener les camions de la Hte-Savoie vers la Savoie ainsi que le Transport des Matières Dangereuses le long du lac (AFA).Votre discours sur le danger de pollution du lac tombe à l'eau, c'est le cas de le dire. La Savoie vous remercie pour la pollution. En termes de qualité de l'air, selon le palmarès 2014 parue dans l'hebdomadaire "La vie", la Savoie se classe 78e et la Hte Savoie 50e sur 96 les depts de la métropole. C'est inadmissible.
Concernant Grenay, c'est les routiers qui décident d'utiliser ou non l'AFA. Dans ce cas c'est eux aussi qui décideront d'utiliser le tunnel de base du Lyon-Turin. Bravo
Si on fait Grenay demain, les camions passeraient par où à votre avis ? ligne Ambérieu, donc le mlong du lac. Ou St-André le Gaz ? donc Chambéry
Les accès Grenay-tunnel de base seraient fini quand à votre avis ? 2045/2050
Hubert du Mesnil vient de dire : "le tunnel de base Lyon-Turin n'est pas encore fait. Il faut au moins une quinzaine d'années avant qu'il soit opérationnel" donc pas avant 2030 minimum. Selon le rapport Duron, il y aura ensuite le CFAL et les accès qui permettrait de relier Grenay au tunnel de base sont classés "seconde priorité" pourraient démarrer à partir de 2035. Est ce que vous pensez sincèrement que l'on va être obligé de manger du camion et la pollution qui va avec, pendant encore
30 ans minimum ?
Une vidéo où H du Mesnil dit la même chose que Sivardière: on est pas obligé de mettre les camions sur le train.
https://www.youtube.com/watch?v=YNMJkbGycE8
Et une autre où il dit que les travaux sur l'AFA est impossible "avec l'expérience qui est la mienne"
en nov 2013. Alors que l'AFA a été mis au gabarit européen en 2012 pour 1 milliard d'€
https://www.youtube.com/watch?v=oRk867mMP-0

SP 20/01/2015 11:00

Les écologistes, plutôt que le Lyon Turin, sont favorables au contournement autoroutier de Lyon.
Faites en un article !
«En disant qu’on fera le Lyon-Turin à tout prix, on met tout l’argent pour cette infrastructure et on ne permet pas de travailler sur le contournement autoroutier de Lyon (...) sur des lignes ferroviaires existantes qu’il faut réhabiliter et on ne permet pas de s’interroger vraiment de la desserte de la zone... C’est tout cela qui ne va pas», a ajouté Emmanuelle Cosse.
http://www.liberation.fr/politiques/2015/01/19/lgv-lyon-turin-les-ecologistes-rappellent-a-l-ordre-les-pouvoirs-publics_1184008

Pat 24/11/2014 09:09

L'ACAC est bien mal informée, les opposants au Lyon-Turin ont dénoncé il y a belle lurette l'imposture du 2ème tube au Fréjus, et continuent de le faire. Ce sont aussi les opposants au Lyon-Turin qui réclament le report modal immédiat des camions sur le train, car la ligne existante sous-utilisée à 17% de sa capacité serait capable d'accueillir TOUS les camions passant par le Mont-Blanc et le Fréjus. L'ACAC se bat contre le contournement autoroutier de Chambéry, qu'elle reste à sa place.