Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

LR, EELV et FN, la politique du pire : 40 millions d'euros perdus pour la Maurienne ! et toujours plus de poids-lourds.

18 Octobre 2015, 17:44pm

Publié par Acac73

LR, EELV et FN, la politique du pire : 40 millions d'euros perdus pour la Maurienne ! et toujours plus de poids-lourds.

 

 

Tous les autres contrats État/Région ont été votés sauf ceux de la Maurienne (Lyon-Turin) et de Saint-Exupéry (Contournement Ferroviaire de Lyon + plate-forme de chargement des poids-lourds de Grenay, en attente depuis 8 ans et avec laquelle, nous pouvions espérer que le trafic poids-lourds sur l'autoroute A43 et la VRU de Chambéry commence à diminuer).

 

 

Un remerciement particulier aux deux élus de la Région qui n'ont pas voté ces contrats...

 

- A Xavier DULLIN de LR : nous pensions qu'il se battait pour la diminution du trafic poids-lourds sur la VRU de Chambéry.

 

- A Jean-Charles KOHLHAAS de EELV, opposant forcené du Lyon-Turin, mais qui se garde bien de demander des budgets pour ses alternatives délirantes comme la transformation de la gare d'Ambérieu en une plate-forme de chargement pour 700 000 poids-lourds et le passage de plus de 100 trains supplémentaires de poids-lourds dans les agglomérations de Chambéry, d'Aix-les-Bains, le long du lac du Bourget, au détriment du trafic TER et TGV.

 

- Au Front National : en quoi la réalisation du canal fluvial Rhin-Rhônes, à la place du Lyon-Turin, va faire diminuer le trafic poids-lourds dans les Alpes ?

 

Il est à noter, également, le silence assourdissant sur les négociations, du projet pharaonique de doublement de l'échangeur autoroutier de la Motte-Servolex, entre les élus de Chambéry et la société d'autoroute AREA.

Par contre, à grand bruit, Michel Dantin vient d'annoncer que la maison-mère d'AREA, EIFFAGE, viendrait créer un siège régional sur Chambéry. Serait-ce le seul moyen trouvé pour attirer des entreprises sur Chambéry ?

 

Pourquoi ces 100 millions d'euros, issus d'augmentations exceptionnelles des péages autoroutiers, ne serviraient-ils pas à financer la plate-forme de ferroutage à Grenay, comme cela avait été le cas, en 2002, pour celle d'AITON ?

Les usagers des autoroutes souhaitent-ils un échangeur pharaonique, qui n'améliorera en rien la sécurité, bien au contraire, ou une diminution du trafic poids-lourds ?

Où est passée la demande de l'ancien président de l'agglomération, Louis BESSON, d'étudier également une solution à minima par AREA ?

Où est passée la promesse de campagne de Michel DANTIN de «créer des commissions extra-municipales» pour «une démocratie locale revivifiée» ?

 

 

Commenter cet article