Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Opposants au Lyon-Turin : les nouveaux bérets de rouge de Savoie ?

8 Novembre 2015, 18:21pm

Publié par Acac73

Encore une fois, on est resté stupéfait à la lecture du dernier communiqué des opposants au Lyon-Turin , dont le leader, Daniel IBANEZ est tête de liste EELV en Savoie.

 

Même combat que les bonnets rouges ?

On pourrait s'attendre à ce que la tête de liste EELV en Savoie, parti politique qui déclare s’engager pour une région plus écologiste, encourage la mise en œuvre de la pollutaxe poids-lourds dans les Alpes.

Au contraire, on ne peut constater dans ce communiqué que Daniel Ibanez reprend exactement le discours des bonnets rouges et du Front National contre l'écotaxe.

 

Enfumage sur le financement

Les opposants ont beau jeu de dénoncer la précarité financière de la LGV Tours-Bordeaux ou Perpignan-Figeras, conséquence prévue du montage financier réalisé par les Partenariats-Public-Privé du gouvernement Sarkozy.

Au contraire, la nouvelle ligne mixte voyageurs et marchandises Lyon-Turin sera majoritairement financé par l'Europe et par l'Eurovignette Poids-Lourds.

 

Les richissimes sociétés d'autoroutes, les seuls gagnants potientiels de l'abandon du Lyon-Turin

On remarquera également que Daniel Ibanez ne dénonce jamais les profits faramineux des sociétés d'autoroutes ( plus de 2 milliards d'euros par an). On comprendra ainsi mieux également le « partenariat » avec Yves Crozet, fervent défenseur de la privatisation des autoroutes.

 

Quand «Pièce à conviction» réécrit l'histoire...

La commission d'audit des Ponts et Chaussées de 2003 recommandait effectivement de supprimer le Lyon-Turin et surtout de réaliser en priorité les contournement autoroutier de Chambéry et Grenoble, l'autoroute A48 Bourgoin-Ambérieu, l'autoroute A51 Grenoble-Sisteron, entre autre.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/034000106/index.shtml

Pour notre part, on se félicite que Louis Besson ait pu « court-circuiter » Jean-Pierre Raffarin, pour que Jacques Chirac priorise le développement du ferroviaire au lieu du réseau autoroutier.

On voit encore la malhonnêteté du reportage de France 3 « Pièces à Conviction » qui veut faire croire aux auditeurs que Jean-Pierre Raffarin voulait seulement faire des économies.

 

Encore une polémique facile.

Quand à la polémique sur le coût du tunnel de base du Lyon-Turin, on ne voit pas pourquoi la France et l'Italie réaliserait un tunnel 59 % plus coûteux que la Suisse.

Rappelons que le coût prévu du Lyon-Turin est de 8,5 milliards d'Euros, sans compter le milliard d'euros déjà dépensé dans les descenderies et les études.

A noter que la comparaison avec le coût du Gothard est très variable suivant le cours du franc Suisse ( 1.2 en 2014, 1.0 début 2015, 1.08 aujourd'hui).

 

La ligne existante serait suffisante ?

Qui peut croire que faire passer plus de cent trains supplémentaires par jour, y compris le samedi et le dimanche, dans Chambéry, Aix Les Bains et le long du lac du Bourget est possible ?

 

Communiqué de Daniel Ibanez avec nos commentaires

Communiqué de Daniel Ibanez avec nos commentaires

Commenter cet article