Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Lyon-Turin ferroviaire : Dominique Dord et Daniel Ibanez : tout, son contraire et surtout n'importe quoi !

26 Juin 2016, 19:45pm

Publié par Acac73

Dauphiné Libéré du 18 juillet 2013

Dauphiné Libéré du 18 juillet 2013

À quand une interview sans complaisance ?

 

Régulièrement, Daniel Ibanez et Dominique Dord se prévalent de leur soutien respectif contre le projet Lyon-Turin. A aucun moment, ils n'évoquent les alternatives de l'autre et malheureusement, souvent, les journalistes, d'une complaisance absolue, évitent soigneusement de poser les questions qui fâchent.

 

http://c.ledauphine.com/savoie/2016/06/14/dominique-dord-ma-signature-imitee-ou-scannee-18-fois

 

Tout et son contraire 

Daniel Ibanez : «...cent trains de marchandises supplémentaires sur la ligne historique...»

Dominique Dord : «...suppression du trafic de marchandises sur cette même ligne historique...»

Dominique Dord promet à ses administrés, depuis de nombreuses années, de faire baisser le nombre de trains de marchandises sur la ligne qui traverse Aix-les-Bains et longe le lac du Bourget.

Daniel Ibanez explique, au contraire, que la solution pour remplacer le projet Lyon-Turin est d'ajouter 100 trains de marchandises par jour, et cela sept jours sur sept sur cette même ligne ferroviaire.

 

Et n'importe quoi !

Ils sont à l'unisson, par contre, pour nous vendre la modernisation de cette ligne pour 300 à 500 millions d'euros. Malheureusement, nous n'avons que des discours et aucune description, même sommaire, de leur projet.

Il faut savoir que même le plan B, qui avait été présenté en 2011 lors d'une réunion organisée par les opposants au Lyon-Turin avec le maire de la Motte-Servolex en présence de Dominique Dord, est introuvable sur le site de celui-ci et également de Daniel Ibanez

 

 

À quand un interview vérité ?

Quand pourra-t-on voir ou lire une interview de Dominique Dord et de Daniel Ibanez sur le Lyon-Turin, dans laquelle ils seraient interrogés sur leurs contradictions ? Chacun pourrait se rendre compte que leurs alternatives au Lyon-Turin sont totalement « bidons ».

 

Nous noterons que Dominique Dord s'est bien gardé de répondre à notre demande de participation à un débat sur les alternatives au Lyon-Turin. Daniel Ibanez, qui était présent, a lui soigneusement évité de débattre sur la faisabilité de rajouter 100 trains de marchandises par jour sur la ligne historique.

 

Un point commun : ne surtout pas faire la promotion d'une fiscalité écologique !

Pour le bénéfice de qui ?

 

Daniel Ibanez et Dominique Dord sont au moins d'accord sur un point, surtout ne pas faire la promotion de l'Eurovignette Alpine pour les poids-lourds et ne parlent pas de la participation des richissimes sociétés d'autoroutes au financement du Lyon-Turin, comme le propose le rapport des parlementaires Michel Destot et Michel Bouvard.

 

La Suisse a mis en place l'Eurovignette en 2001, l'Allemagne en 2005, l’Autriche en 2013 , la Grande Bretagne en 2014 et la Belgique en 2016.

Par ce moyen, la Suisse a financé ses tunnels du Gothard, du Lotsberg et du Ceneri dans l'objectif de diviser par deux son trafic poids-lourds.

 

 

Pour Dominique Dord, le monde a changé, l'industrie européenne n'a pas d'avenir, les marchandises sont fabriqués en Chine.

 

Dominique Dord et Daniel Ibanez évitent de préciser que le trafic poids-lourds, au tunnel du Fréjus, augmente régulièrement depuis 2013 : plus de 3% d'augmentation pour les cinq premiers mois de cette année.

 

Bertrand Plancher, député du nord de la France, doit se réjouir de ce discours, lui qui dénigre régulièrement le Lyon-Turin dans l'espoir d'obtenir plus de financement pour le canal Seine-nord qui permettra de favoriser l'import de produits chinois par les ports belges.

Rappelons que ce projet de 5 milliards d'euros, qui consommera 5 fois plus de terre agricole que le Lyon-Turin, n'obtiendra pas un euro de la Belgique, son grand bénéficiaire, au dépend des ports du Havre et de Rouen.

 

Commenter cet article