Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Suppression des bus dans le quartier de la Tessonnière : réponse du Maire de la Motte-Servolex

18 Juillet 2016, 11:07am

Publié par Acac73

Suppression des bus dans le quartier de la Tessonnière : réponse du Maire de la Motte-Servolex

 

« Il n’y aura jamais eu autant de mécontents chez ceux qui ne sont pas usagers des bus »...

 

… Voilà ce qui a été entendu lors du Conseil Communautaire de Chambéry Métropole, le 13 juillet dernier, puis retranscrit fidèlement dans le Dauphiné Libéré de ce dimanche... C'est vraiment ce que tout citoyen attend comme réponse du maire de sa commune face à cette problématique !!!

Les personnes soucieuses de l’intérêt général sont priées de se taire ! Quant au sort des 34 usagers quotidiens et des dizaines d'autres irréguliers, les élus ne s'en préoccupent pas le moins du monde...

 

  • Comment vont faire les 34 usagers réguliers si les 4 arrêts par jour ne correspondent pas à leurs horaires ?

  • Comment vont faire les usagers occasionnels (usagers du train, personnes âgées, visiteurs et résidents de l'EPHAD de la Tessonnière) si le quartier n'est même pas admissible, contrairement aux hameaux, au transport à la demande ?

  • Comment vont faire les autres usagers occasionnels qui privilégiaient le bus pour aller dans le centre-ville de Chambéry ? Vont-ils reprendre systématiquement leur voiture ?

 

 

2011 : compassion... 2016 : mépris !

 

Lorsqu’en 2011, l'agglomération avait réduit la desserte de bus sur la Tessonnière de 148 à 61 bus par jour, Luc Berthoud n'avait pas exprimé ce dédain pour les 280 pétitionnaires, au contraire.

A cette époque, le Dauphiné Libéré indiquait même : « le Maire, Luc Bethoud le dit et le répète, nous n'avons pas été entendus par Chambéry Métropole lorsque nous avons demandé de la concertation».

2016, le 29 août, la desserte du quartier de la Tessonnière sera réduit brutalement de 61 bus par jour à 4 et, contrairement à 2011, aucune réunion n'a été organisée avec les habitants du quartier pour leurs besoins et trouver des solutions pour concilier les contraintes budgétaires et la notion de service public !

 

 

Des abris à vélos : une solution « à côté de la plaque » !

 

La seule alternative proposée par Luc Berthoud, lors du Conseil Communautaire, est la mise en place d'abris à vélo à l’arrêt des Grands Champs. Au vu de la pente qui existe pour les lotissements du haut de la Tessonnière, cette solution aura du mal à être appréciée par les usagers sans parler de faire du vélo en plein hiver ! La preuve en est qu' il existe déjà un abri vélo sécurisé à l’arrêt Reinach dont seulement 3 emplacements sur 10 ont été loués (30 euros par an).

 

 

Les urgences pour la rentrée.

 

  • La Tessonnière ne doit plus apparaître comme un désert du service public. Les plans du réseau de bus doivent être réédités pour faire apparaître la ligne 4S, même si elle n'offrira plus que 2 allers-retours par jour.

  • Le quartier de la Tessonnière doit être éligible, dès le 29 août, au transport à la demande et cela sur les arrêts bus de la Tessonnière et du Pra Varnay (à côté de l'EHPAD) qui viennent d’être refaits à grand frais.

  • Une réunion de concertation doit être organisée dès la rentrée pour améliorer la desserte dans l’intérêt général.

  • La mise en place d'une signalétique et de la sécurisation du parking relais situé devant le Dojo de la Motte-Servolex.

 

 

Quid des internes du Lycée Reinach ?

 

Les responsables du Lycée Reinach ont récemment appris que le service des deux bus spéciaux (dont un double) qui transportaient la centaine d'internes de la gare à l’entrée de leur internat, le lundi matin et le vendredi, ne serait plus assuré par Chambéry Métropole à la rentrée...

On ne voit pas comment plus d'une centaine d’élèves, avec leurs valises, vont pouvoir prendre les bus de la ligne régulière n°3 le lundi matin à la gare alors que ceux-ci sont déjà surchargés !

Il est à préciser également que l'entrée de l'internat se situe à près d'un kilomètre de l’arrêt de bus Reinach de la ligne 3.

 

C'est un « remake » de la desserte du collège Georges Sand !. L'an dernier, à cause de la réduction drastique des bus par l'agglomération d'Aix-les-Bains, des collégiens du Bourget-du-Lac étaient restés sur le trottoir faute de pouvoir emprunter un bus déjà plein.

Les parents d’élèves avaient dû manifester devant la mairie pour avoir une amélioration du service.

On ne sait pas combien de parents ont changé leurs habitudes et emmènent désormais leurs enfants en voiture.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/savoie/des-bus-scolaires-surcharges-au-bourget-du-lac-807879.html

 

La région au secours des lycéens de Reinach ?

 

Lors du Conseil Communautaire mardi 13, nous avons informé Patrick Mignola, Vice-Président au Transport de la Région Rhône-Alpes-Auvergne, de la situation des internes du lycée Reinach pour la prochaine rentrée. Il nous a indiqué ne pas être au courant de cette problématique et nous a fait part de sa volonté à trouver une solution pour la rentrée. Nous rappelons que Luc Berthoud est également membre du Conseil d'Administration du Lycée Reinach.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article