Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Alternatives au Lyon-Turin : la grande imposture !

13 Janvier 2017, 20:24pm

Publié par Acac73

Alternatives au Lyon-Turin : la grande imposture !

Ce jeudi soir, François Mauduit (élu du parti de Dupont-Aignan sur la commune de Barberaz) et Daniel Ibanez (colistier de Michèle Rivasi et Jean-Charles Koohlhhas) présentaient, devant une trentaine de personnes sur la commune des Marches, leurs dix propositions pour mettre un million de camions de marchandises sur le rail, par l'ajout de 100 à 150 trains par jour sur la ligne existante.

 

 

Deux autres réunions sont prévues également sur les communes

de Chimilin et la Motte-Servolex qui, comme Les Marches, ne sont pas traversées par la ligne historique Ambérieu / Aix-Les-Bains / Chambéry / Barberaz / Montmélian

mais impactées par le projet de nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin !

 

De qui se moque t-on ?

 

 

Il aurait été honnête d'informer, les milliers de riverains immédiats de la ligne existante, de leur proposition de faire passer une centaine de trains supplémentaires, chaque jour et nuit, y compris le week-end, 350 jours par an...

 

 

Une quatrième réunion dans la vallée de l'Arve ou comment mieux renvoyer les poids-lourds sur Chambéry ?

 

Nous connaissons déjà le discours qui va être tenu : la ligne historique, qui passe chez leur voisin savoyard, est largement en capacité de prendre tout le trafic poids-lourds qui passe dans le tunnel routier du Mont-Blanc. Nul doute que cette réunion rencontrera un immense succès auprès de nombreux Haut-Savoyards qui souhaite la diminution drastique du trafic routier dans leur vallée !

 

 

Comment arriver à rajouter entre 100 et 150 trains par jour sur la ligne existante ?

 

Pour D. Ibanez et F. Mauduit, c'est très simple, il suffit de faire disparaître les quelques 40 passages à niveau qui existent sur la ligne historique entre Ambérieu et Modane... En effet, avec une telle cadence, les barrières des passages à niveau n'auraient pas le temps de remonter avant l’arrivée du train suivant.

 

 

La solution miraculeuse en 2017 est le transport de marchandises par conteneur !

 

Après le chargement des remorques des poids-lourds sur le projet délirant de wagons motorisés r-shift-r en 2013, après le chargement de poids-lourds complets sur des wagons à petites roues en 2015, l'accent est mis désormais sur le chargement de conteneurs sur les wagons spéciaux (kangourou, à pince, etc...).

Une dernière solution pour justifier le chargement d'un million de poids-lourds sur une centaine de trains supplémentaires par jour au lieu de 700 000 que comptaient les précédentes solutions.

Les temps de chargement, dans ces diverses propositions, sont par contre complètement occultés ainsi que le fait que ces conteneurs sont adaptés pour des marchandises en provenance de Chine par bateau, ce qui n'est pas le cas du trafic sur l'axe Lyon-Turin !

 

Le débat démocratique est interdit quand les opposants au Lyon-Turin parlent.

 

Ce jeudi soir, à la fin de la présentation de D. Ibanez et F. Mauduit, il a été impossible d'engager un débat et il a été clairement dit qu'ils ne souhaitaient pas écouter d'autres avis.

Nous sommes loin des ateliers citoyens de Notre-Dame-des-Landes pour lesquels Françoise Verchere, porte-parole des opposants au nouvel aéroport, a organisé des débats contradictoires à Nantes et sur la commune de l'actuel aéroport de Nantes.

 

http://www.nouscitoyens.fr/debat-citoyen-notre-dame-des-landes/

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/notre-dame-des-landes-400-500-personnes-au-debat-citoyen-3846792

 

 

La transparence n'est pas de mise quand les opposants au Lyon/Turin présentent leur solutions.

 

A la demande que l'intégralité de la réunion du jeudi soir soit disponible sur Internet, M. Ibanez a répondu que ce n'était pas possible : la réunion a pourtant été entièrement filmée par leurs soins !

 

 

Pourquoi une telle attitude si ces propositions sont vraiment réalisables ?

 

 

 

Commenter cet article