Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Pierre Meriaux : contre le Lyon-Turin à tout prix

5 Janvier 2017, 21:35pm

Publié par Acac73

Pierre Meriaux : contre le Lyon-Turin  à tout prix

Le scandale démocratique : la manipulation des chiffres

Pour essayer de justifier son opposition à la nouvelle ligne ferroviaire entre Lyon et Turin, Pierre Meriaux, adjoint à la ville de Grenoble et membre du Conseil d'Administration de la Société Française du Tunnel Routier du Fréjus avait publié un communiqué en juin dernier pour nous assurer de la baisse du trafic poids-lourds entre la France et l'Italie avec une prévision de 11 000 poids-lourds de moins en 2016 pour le seul tunnel routier du Fréjus.

http://unevillepourtous.fr/2016/06/23/malgre-la-cop-21-le-report-des-camions-sur-le-rail-nest-toujours-pas-prioritaire/

 

 

Pierre Meriaux n'a pas de chance, si effectivement la S.F.T.R.F ne publie aucun chiffre, son homologue italien, la S.I.T.A.F publie chaque mois l'évolution du trafic. Et ces chiffres, dès le mois de février montraient très bien la tendance : une augmentation très forte du trafic poids-lourds.

http://www.sitaf.it/index.php?option=com_k2&view=item&layout=item&id=67&Itemid=154

 

 

Les chiffres définitifs ont été publiés ce mercredi, donnant une hausse de 4,36 % soit 29 487 poids-lourds en plus, loin de la baisse promise de 11 000.

 

On ne s’étonnera pas également que les chiffres présentés au Conseil Municipal de Grenoble s’arrêtait en 2012, la croissance du trafic ayant redémarré en 2014 ( + 0.53%) , se confirmant en 2015 (+1.56%) malgré une crise économique toujours bien présente.

http://unevillepourtous.fr/2016/04/15/ferroviaire-il-y-a-bien-dautres-priorites-que-le-lyon-turin/

 

 

A quand l'interdiction des poids-lourds les plus polluants au tunnel du Fréjus

On se demande bien à quoi sert Pierre Meriaux au Conseil d'Administration du Tunnel Routier du Fréjus à part à faire le jeu des sociétés d'autoroutes. Nous ne l'avons jamais entendu demander l'interdiction des poids-lourds EURO1 et EURO2 au tunnel routier du Fréjus ( 30 fois plus polluant que les EURO6) alors que les élus du Mont-Blanc ont obtenu depuis 2 ans cette interdiction et exigent désormais l'interdiction des EURO3 et EURO4 et leurs renvois sur Chambéry.

http://www.grenoble.fr/269-pierre-meriaux.htm

 

 

Jackpot pour les sociétés d'autoroutes

On regrette également que la ville de Grenoble n'ait pas exigé une participation d'AREA à la création d'une nouvelle plateforme de chargement des poids-lourds dans l'est lyonnais à l'occasion de la signature du protocole de l’élargissement de l'autoroute urbaine A480 pour plus de 300 millions d'euros. En 2002, les élus avaient obtenu un cofinancement pour la construction de la plateforme d'Aiton en Savoie.

www.observatoire.savoie.equipement-agriculture.gouv.fr/PDF/Comment/AFA-01-2008.pdf

 

L’exemple Suisse

Comme l'a rappelé il y a quelques jours, l'association suisse «Initiative des Alpes » ,à l'origine de la priorité accordée en Suisse au rail par la votation de 1994, « le transfert ne se fera pas tout seul »

http://www.initiative-des-alpes.ch/initiative-des-alpes/nos_themes/transfert_sur_le_rail.html

 

Quand l'Ecologie passe après les petits calculs politiques

Comme en Suisse, on aurait pu espérer que certaines associations et élus se réclamant de l'écologie donnent la priorité à la promotion de l'EuroVignette Poids-Lourds Alpine. Celle-ci pourrait être mise en en œuvre avant l'hiver prochain, ne demandant aucune nouvelle infrastructure (surpéage autoroutier ) et aucune nouvelle loi, la directive ayant déjà été votée par l'Europe en 2011.

Simplement, cette mesure a deux défauts : comme en Suisse, elle est destinée à financer les tunnels ferroviaires comme le Lyon-Turin et le rapport de 2015 précisant sa mise en œuvre a été co-rédigé par le député PS Grenoblois Michel Destot.

http://www.micheldestot.fr/themes/international/remise-du-rapport-sur-le-financement-du-lyon-turin/

 

La suppression des passages à niveaux prioritaire pour reporter un million de camions sur le rail existant !

C'est en tout cas, la première mesure proposée à Patrick Mignola par Daniel Ibanez et Francois Mauduit (élu du parti de Nicolas Dupont Aignan). Pour information, il y en a plus de 15 000 en France.

Commenter cet article