Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Manifestation en Italie, samedi 16, pour la transformation des Pays de Savoie en couloirs à camions !

15 Septembre 2017, 18:31pm

Publié par Acac73

Manifestation en Italie, samedi 16,   pour la transformation des Pays de Savoie en couloirs à camions !

Ci-dessous une invitation de Marc Pascal, coordinateur des associations contre le Lyon-Turin à tout prix, pour une manifestation, en Italie, ce samedi 16 septembre.

 

Comment prendre les Savoyards pour des crétins ?

Ces derniers mois, Marc Pascal s'est bien gardé d'inviter ses concitoyens savoyards à venir découvrir les alternatives miraculeuses de Daniel Ibanez contre la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin : quelques réunions, en catimini, à Aix-Les-Bains, La Motte-Servolex et Les Marches. Il est vrai que localement, évidemment, défendre l'ajout d'une centaine de trains de marchandises par jour, y compris le week-end, sur la ligne qui longe les rives du lac du Bourget et qui traverse Chambéry et Aix-les- Bains provoquerait un tollé.

De la même manière, lors de sa candidature aux élections départementales, Marc Pascal n'avait pas eu un mot, dans sa profession de foi, sur son opposition au Lyon-Turin et son soutien à cette alternative catastrophique pour la Savoie.

Bien sûr, celle-ci convient très bien aux associations de la vallée de l'Arve qui ne veulent plus de poids-lourds sur leurs routes, ou encore au Maire de Grenoble qui n'envisage, en aucun cas, pas plus de quatre trains de marchandises par jour traversant sa ville. Il souhaite clairement le développement des transports du quotidien pour son agglomération sans aucun état d'âme pour l'étouffement de ceux de son voisin savoyard.

Que les riverains de la ligne ferroviaire Ambérieu / Aix-les-Bains / Chambéry / Modane se rassurent, cette infrastructure qui date du 19ème siècle a un tel coût d'exploitation, pour les trains de marchandises, qu'elle ne verra jamais sa fréquentation revenir au niveau des années 80, époque à laquelle l'autoroute des Titans dans l'Ain et l'autoroute de Maurienne n'existaient pas !

 

Pas de pause pour le réseau autoroutier.

Si la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin avance,depuis 15 ans, à la vitesse d'un escargot le réseau autoroutier va beaucoup plus vite : A432 nord à Lyon, élargissements successifs de l'A43, doublement du tunnel routier du Fréjus.

 

Est-ce que Nicolas Hulot gardera le cap de cette politique du tout routier dans les prochains jours, avec la mise en pause du Lyon-Turin ?

Est-ce que Nicolas Hulot gardera le cap de cette politique du tout routier avec la signature du 16ème avenant entre l’État et la société d'autoroute AREA pour un doublement, d'environ 100 millions d'euros, de l’échangeur autoroutier de Chambéry qui, entre autre, supprimera les possibilités de covoiturage vers la Haute Savoie  ?

 

 

Transformation des pays de Savoie en couloir à camions ?

L'abandon de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin reviendrait immanquablement à relancer, dans les années à venir, les projets de doublement du tunnel routier du Mont-Blanc et de contournements autoroutiers de Grenoble et Chambéry.

 

 

Les Amis de la Terre et ...des autoroutes ?

La mise en pause du Lyon-Turin et la priorité aux projets autoroutiers étaient déjà défendues, en 2003, par l’Inspection des Finances et le Conseil Général des Ponts et Chaussées. Idem pour la Cour des Comptes en 2012 qui demandait carrément de prendre exemple sur la Slovénie et la Hongrie, pays qui déversent des flots de poids-lourds sur les autoroutes italiennes, au nord de Venise...

On ne s'étonne donc pas de lire, dans le courrier des Amis de la Terre rédigé par Daniel Ibanez le 6 juillet dernier et destiné à Madame la Ministre des Transports, la référence à ces haut-fonctionnaires pour justifier leur opposition au Lyon-Turin.

 

A noter que cette invitation ne précise pas que :

  • Sandro Plano, Maire de Suse est surtout l'ancien directeur (en disponibilité?) de l'autoroute de la vallée de Suse. Il n'y a bien sûr aucun conflit d’intérêt.

  • Marco Scibona est un sénateur du mouvement populiste anti-européen 5 Étoiles du comique Beppe Grillo, qui vient de déclarer vouloir voter contre le doublement de la subvention à l'autoroute ferroviaire alpine par les États Italien et Français. Il ne faudrait surtout pas que l'autoroute ferroviaire alpine augmente sa capacité !

  • Eric Piolle, Maire de Grenoble, vient de signer l'élargissement de l'autoroute A480 pour 300 millions d'euros avec AREA. La priorité est clairement donnée aux transports du quotidien "en voiture" !

  • Pierre Mériaux, élu écologiste à Grenoble, est également membre du conseil d'administration de tunnel routier du Fréjus. On attend toujours une action de sa part contre le doublement du tunnel routier du Fréjus.

  • Daniel Ibanez est le grand spécialiste autoproclamé des transports. En 2013, il nous vendait un projet délirant de wagons motorisés r-shift-r, à grand coup de subventions publiques. En 2015, c'était des wagons suisses à petites roues et en 2017, les wagons kangourous, technologie du siècle dernier, qui n’intéressent aucun transporteur.

  • Karima Delli, députée européenne qui n'est jamais venue entendre les associations françaises pro Lyon-Turin dans la région. Elle se paye même le luxe de qualifier le Lyon-Turin d'infinançable , alors que de nombreux élus de la région Rhône-Alpes ont choisi de le financer justement par l'Euro-vignette poids-lourds et les bénéfices des autoroutes. Les élus de sa région n'en ont pas eu le courage pour le canal Seine Nord.

 

Dénigrement obsessionnel des nouvelles lignes ferroviaires et silence assourdissant sur le développement du nucléaire entre la France et l'Italie.

On est stupéfait par ces « écologistes » qui n'ont de cesse de dénigrer les nouvelles lignes ferroviaires et qui restent totalement silencieux sur la nouvelle ligne électrique, à très haute capacité, en cours de réalisation entre les Molettes en Savoie et Turin. Pourtant ce projet de 1,4 milliard d'euros a pour objectif de vendre beaucoup plus d’énergie nucléaire française en Italie afin de pérenniser les centrales nucléaires en Rhône-Alpes.



 

Manifestation en Italie, samedi 16,   pour la transformation des Pays de Savoie en couloirs à camions !

Commenter cet article