Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

16 Mai 2021, 15:32pm

Publié par Acac73

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

Un document EELV en faveur du Lyon-Turin : psychodrame immédiat !

C’est par un communiqué « rageur » du leader des opposants au Lyon-Turin, Daniel Ibanez, du jeudi 6 mai 4h du matin, que nous avons appris que la commission Transport de EEVL venait de publier sur son site le résultat d’un atelier ferroviaire « Faire les bons choix pour développer le fret ferroviaire » qui souhaitait, entre autres choses, la réalisation rapide des accès au tunnel de base du Lyon-Turin.

Daniel Ibanez était d’autant plus « énervé » que ce rapport demandait la réalisation en priorité de la section « dominante fret grand gabarit » qui passe à proximité de sa résidence secondaire aux Molettes en Savoie.

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

Une opposition honnête ? vraiment ?

Dans ce mail, il précisait également la position des « insoumis » chambériens qui consiste, comme la sienne, à affirmer que « la ligne ferroviaire actuelle entre la France et l’Italie permet de mettre immédiatement 2 000 camions par jour sur des trains. »

Tous omettent, encore une fois, de préciser que cela nécessiterait de :

  • ajouter une centaine de trains de marchandises par jour dans Chambéry, Aix-les-Bains et Ambérieu
  • supprimer des TER et de mettre aux oubliettes le projet de RER savoyard,
  • s’assoir sur les mesures de sécurité dans le tunnel du Mont-Cenis (tunnel de 13 km sans aucune galerie d’évacuation),
  • subventionner lourdement tous les opérateurs ferroviaires pour compenser les coûts d’exploitation de la ligne historique du 19ème siècle (300€ actuellement par remorque chargée sur l’autoroute ferroviaire alpine)

https://www.journal-insoumis-chambery.com/#?preview=poi.608c49a6690864ed5e8b45cd

Comme Daniel Ibanez, certains dirigeants d’EELV et de la France Insoumise, opposés au Lyon-Turin, s’appuient dans leurs communiqués sur les rapports des Ponts et Chaussées, de la Cour des Comptes Françaises et Européenne pour justifier leur opposition radicale.

Leurs militants savent-ils que leur parti s’appuie :

  • sur des hauts fonctionnaires français qui demandent
    • de prendre exemple, pour les infrastructures ferroviaires, sur la Hongrie plutôt que sur la Suisse ;
    • la suppression des petites lignes ferroviaires et l’arrêt de la circulation des TGV en dehors des LGV comme à Annecy, Aix-les-Bains, Chambéry et Grenoble ;
    • la réalisation en priorité des contournements autoroutiers de Chambéry, Grenoble, Lyon et Nice,
    • de prolonger l’A48 jusqu’à Ambérieu et de réaliser l’A51 en totalité.

 

  • sur des hauts fonctionnaires européens qui ont publié, l’été dernier, une étude à charge contre le Lyon-Turin écrite par Yves Crozet, un des dirigeants de l’Union Routière de France, le plus gros lobbyste autoroutier français domicilié à proximité des Champs Élysées.  A noter que nous avons dû batailler tout l’été dernier pour savoir qui avait écrit cette étude publiée anonymement sur le site de la Cour des Comptes Européenne. Le Président de la Cour des Comptes Européenne nous a ensuite indiqué que ce document n’engageait en rien la Cour !

 

Leurs militants savoyards savent-ils également que Eric Piolle, le Maire EELV de Grenoble veut absolument, à la place du Lyon-Turin, rajouter 100 trains de marchandises par jour dans Chambéry en plus des 155 trains quotidiens, alors que lui ne veut pas un train de marchandises supplémentaire dans Grenoble malgré la modernisation de la ligne Valence-Grenoble-Montmélian pour plus de 500 millions d’euros (doublement de la voie, électrification et mise au gabarit GB1)

Savent-ils également que Pierre Mériaux, adjoint d’Eric Piolle et administrateur du tunnel routier du Fréjus est resté des années silencieux sur le financement du doublement du tunnel routier du Fréjus par les bénéfices du tunnel routier du Mont-Blanc, jusqu’à ce que Manuel Valls propose de rédiger cet argent vers le financement du Lyon-Turin en 2015 ?

Cela n’a pas empêché Jean-Luc Melançon de s’insurger deux heures plus tard sur Tweeter de la publication de ce texte en faveur du Lyon-Turin sur le site de la commission transport d’EELV.

 

Le couperet de la CENSURE n’a pas tardé.

Dans la foulée, EELV a supprimé le texte de leur site : manifestement, il ne fallait pas que les sympathisants EELV se fassent leur propre opinion par la lecture de ce texte très étayé de 24 pages sur le corridor ferroviaire méditerranéen.

 

 

Où est le respect des engagements des membres en Occitanie de EELV, France Nature Environnement et la FNAUT ?

Ce texte censuré plaidait également pour la réalisation rapide d’une nouvelle ligne ferroviaire mixte voyageurs et fret en Occitanie.

Là encore son retrait, pour satisfaire les oukases de Daniel Ibanez qui n’a de cesse de fustiger la réalisation de la section entre Figueras et Perpignan, fragilise le combat des militants EELV d’Occitanie, de France Nature Environnement et de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports.

C’est une catastrophe pour ce territoire qui voit passer chaque jour plusieurs milliers de poids-lourds en direction de l’Italie et de Lyon.

https://eelv-beziers.fr/index.php/2021/01/16/ligne-nouvelle-montpellier-perpignan/

https://lgrcivi.fne-apne.net/civicrm/petition/sign?sid=4&reset=1

https://www.fnaut.fr/lignes-nouvelles-la-fnaut-approuve-ces-projets-dinteret-national-mais-souligne-quils-ne-doivent-pas-penaliser-les-services-ter-et-intercites/


 

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

« EELV a toujours combattu la liaison ferroviaire Lyon-Turin ».  Vraiment ?

C’est le message martelé ensuite par plusieurs responsables d’EELV et qui, en fait, n’est pas vrai : jusqu’en 2011, EELV militait pour la réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin et la mise en place d’une fiscalité écologique comme en Suisse.

Les Verts français sont attachés au projet Lyon-Turin (lemoniteur.fr)

On salue d’ailleurs le bilan exceptionnel de Gérard LERAS, Président EELV de la commission Transport de la Région en 2007 qui, avec le socialiste Bernard Soulage, ont mis en place le cadencement des TER conduisant à une explosion de la fréquentation jamais revue par la suite.

PSS / Discussion: Auvergne-Rhône-Alpes - Transports et mobilité (pss-archi.eu)

Il est à noter que le successeur de Gérard LERAS, Jean-Charles KOLLHAAS, a fait disparaitre des sites d’EELV toute référence aux travaux de son prédécesseur sur le Lyon-Turin et de la mise en place cadencement des TER en 2007.

https://elus-rhonealpes.eelv.fr/tag/gerard-leras/

 

 

Responsables ?  Vraiment ?

Jean-Charles KOHLHAAS a affirmé, dans le DL du 12 mai dernier, que la convention qu’il a organisée en 2012 « a en particulier acté que le tunnel actuel du Mont-Cenis peut suffire à absorber le report modal des camions vers le rail dans les Alpes du Nord pendant longtemps »

Comment un élu peut-il affirmer cela alors que ce tunnel, de 150 ans, n’a même pas une galerie d’évacuation sur ces 13 km, condamnant à une mort certaine tous les voyageurs et personnels en cas d’incendie comme en 1999 au tunnel du Mont-Blanc ?

 

 

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

« Si notre position évolue, ce sera avec le même dispositif démocratique long et partagé. » Vraiment ?

Comment Jean-Charles KOHLHAAS peut-il de nouveau affirmer cela dans le Dauphiné Libéré du 8 mai dernier ?

Nous allons donc rappeler les conditions dans lesquelles Jean-Charles KOHLHAAS à organisé cette mascarade sur deux jours à Chambéry le 19 et 20 novembre 2012 pour imposer à EELV un virage à 180° :

  1. L’organisation de ces deux journées a été sous-traitée par Jean-Charles KOHLHAAS à Marc PASCAL qui n’est pas vraiment un modèle d’impartialité : c’est l’un des principaux porte-parole et défenseur locaux de Daniel Ibanez, même lorsque ce dernier associe les promoteurs du Lyon-Turin au 3ème Reich, conduisant le président de Lyon-Turin Ferroviaire à porter plainte.

https://www.ledauphine.com/savoie/2014/02/22/daniel-ibanez-opposant-au-lyon-turin

https://www.francebleu.fr/infos/transports/savoie-lyon-turin-ferroviaire-met-en-garde-ses-opposants-1405672209

Il est à noter, également, que le président de LTF a perdu son procès, non pas sur le fond mais sur la forme, grâce à un vice de procédure soulevé par Daniel Ibanez :  le président n’avait pas communiqué le bilan de LTF… Ceci est d’autant plus révoltant lorsqu’on sait qu’à l’inverse de LTF, Daniel Ibanez n’a jamais publié le moindre bilan de son obscure société « NIID » située dans les beaux quartiers à Paris à proximité de l’Elysée.

https://www.facebook.com/pierre.meriaux.5/posts/542011942569832

https://www.societe.com/societe/n-i-i-d-382696870.html

  1. Gérard LERAS, ancien Président Verts de la Commission Transport à la Région, qui avait soutenu le Lyon-Turin et la mise en place d’une fiscalité écologique a été déclaré « persona non grata ».

 

  1. La première journée, en présence de quelques rares élus de EELV, les associations actives sur le projet ont été invitées à exprimer leur position. Nous avons vu ainsi Daniel Ibanez dérouler ses arguments, avec Sandro Plano, sans que les « organisateurs » ne précisent que celui-ci était aussi un des dirigeants de l’autoroute entre Turin et Bardonecchia. Nous avons compris ensuite que nous étions là uniquement pour donner un semblant de démocratie au virage à 180° d’EELV : la note d’éclairage distribuée le lendemain aux élus d’EELV avait été rédigée avant le commencement de cette journée. Elle ne contenait aucune trace des contributions des associations si ce n’est sur le projet délirant de wagons motorisés montés sur vérins, un mystérieux plan « B » et comportait de nombreuses contre-vérités.
EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?
  1. Le lendemain, c’est à huis clos que Jean Charles KOHLHAAS et Karim ZERIBI (condamné depuis à deux de prison avec sursis pour abus de confiance et abus de biens sociaux) ont fait voter, contre une majorité d’élus locaux, le changement de position d’EELV sur le Lyon-Turin.

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?
  1. Pour cautionner techniquement ces choix, Jean Charles KOHLHAAS avait choisi d’inviter uniquement un universitaire, auteur d’un rapport ubuesque sur un projet alternatif au Lyon-Turin consistant à inventer de nouveaux wagons automoteurs pour gravir les pentes de Maurienne et montés sur vérins pour se recroqueviller afin de pouvoir passer dans les tunnels du 19ème siècle de la ligne historique. Daniel Ibanez a également participé à ce projet qui bénéficié de près de 500 000 € de subventions données par des hauts fonctionnaires parisiens, pour des études techniques réalisées par un stagiaire de l’INSA.

 

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

6. A noter que, lors de cette étude, le responsable de cet universitaire était Yves Crozet, par ailleurs un des dirigeants de l’Union Routière de France, plus gros lobby autoroutier français.  

 Champagne pour Laurent Wauquiez et le Front National !

Laurent Wauquiez et le Front National ont dû sabrer le champagne à la lecture du psychodrame mené par Daniel Ibanez et Jean-Luc Mélenchon sur le Lyon-Turin.

 

 

Cela évitera à Laurent Wauquiez de parler de son inaction sur les transports ferroviaires pendant ces 5 ans à la Région, si ce n‘est l’achat de médiatiques et très couteux trains hydrogènes ou de subvention pour des SUV de luxe à hydrogène corréens et japonais à 70 000€ pièce sans les options…

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

 

Le modèle Amish pour le ferroviaire juste pour la Région AURA ?

EELV et le Lyon-Turin : une position unanime, indépendante, écologique, éthique, constante, responsable, démocratique…. Vraiment ?

 

 

 

  • rien n’a avancé pour la nouvelle ligne mixte voyageurs entre Lyon et le tunnel de base en Maurienne ainsi que le contournement ferroviaire nord de Lyon, pourtant déclaré d’utilité publique et urgent en 2012 et 2013.

 

 

 

  •  Par-contre, pour le même montant et dans le même temps, le doublement de l’échangeur autoroutier de Chambéry nord et l’élargissement de l’A41 à Annecy auront été réalisés pour faire gagner quelques secondes aux automobilistes.

 

…et au Front National de rappeler une nouvelle fois qu’ils avaient raison d’être les premiers opposants au Lyon-Turin.

Lyon-Turin : une absurdité dogmatique – RN – Rassemblement National

 

Une position écologique ? Vraiment ?

 Cette censure sur ce document évitera également de débattre, pour les élections régionales, de la mise en place d’une fiscalité écologique sur le transport routier. A ce jour, plus de 85% des poids-lourds traversant les tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus sont étrangers et ne paient donc rien pour la pollution et la congestion qu’ils génèrent en France.

https://www.fne.asso.fr/communiques/eurovignette-payer-enfin-ce-que-lon-co%C3%BBte

En Rhône-Alpes, les députés PS Michel Destot et UMP Michel Bouvard avaient proposé la mise en place d’une Eurovignette poids-lourds dans leur rapport en 2015, proposition aussitôt dénigrée par la députée EELV Michele RIVASI.

On ne sait toujours pas si EELV est toujours opposé à cette fiscalité écologique ?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/2015/02/19/lyon-turin-658717.html

 

Pour le Front National, on ne se pose pas la question, ce parti a toujours été contre l’Eurovignettre Poids-Lourds Alpine, elle pénaliserait principalement le dumping social des transporteurs de l’Est de l’Europe, gouverné par leurs amis à la démocratie très douteuse.

 

On ne connait toujours pas également la position de Laurent Wauquiez sur cette question.

Est-il pour, comme les présidents de Région d’Iles de France, de Bourgogne-Franche-Comté, de Nouvelle-Aquitaine, du Grand Est ou contre, comme Xavier Bertrand qui déclare « Je n'ai pas envie de flinguer le transport routier auquel je suis attaché » mais qui, dans le même temps, veut réaliser pour 5 milliards d’euros le Canal Seine Nord.  

https://www.lci.fr/politique/video-retour-de-l-ecotaxe-quelles-sont-les-regions-favorables-a-la-mise-en-place-de-la-contribution-poids-lourds-2180766.html

Commenter cet article

marc pascal 17/05/2021 11:45

Encore et toujours un tissu de fausses informations (et de violences verbales, comme à son accoutumée) sur ce site animé par un responsable de la FNAUT, qui a touché du fric de TELT..... et qui, voulant encore attendre 25 ans avant de mettre les camions sur le train, est en train de promouvoir la relance du contournement autoroutier de chambéry...Monsieur le Président de l'association contre le contournement autoroutier de chambéry est en pleine contradiction.... et pas à l'honneur!! Pendant ce temps là, les 2000 camions du mont blanc seront bientot sur chambéry et il les regardera passer . Nous, nous demandons juste que ces camions soient mis tout de suite sur le train, pas dans 25 ans.... c'est notre (petite!) différence!!

Jérôme 17/05/2021 13:40

Bonjour Marc
Si ce sont des fausses informations, porte plainte immédiatement.
Et arrête de parler du projet contournement autoroutier, tu n’a jamais adhéré à notre association à l’inverse de 600 habitants de l’agglomération.
Je te confirme que TELT a sous-traité une étude à la FNAUT pour un montant de 8000€. C’est le montant que demandait ton association La CIPRA, mais que personne n’a voulu leur verser, même pas les autres associations contre le Lyon-Turin.
C’est moins également que les 10 000 € qu’a versé EELV à Daniel Ibanez.
C’est beaucoup moins que les 500 000 € qu’on versé des hauts fonctionnaires parisiens aux promoteurs du projet délirant de wagons motorisés montés sur vérins, projet auquel a participé entre autres Daniel Ibanez.
Et j’espère que pour les élections départements, à la différence de 2015, tu indiqueras bien sur ta profession de foi que tu es contre le Lyon-Turin, que tu veux rajouter 100 trains de marchandises par jour dans Chambéry et que tu veux doubler la voie ferroviaire qui passe dans Cognin à la place des accès au Lyon-Turin
Jérôme

Jean Marie Lacambe 16/05/2021 18:55

Bravo pour ce dossier très complet et pertinent. Le débat démocratique ne peut reposer que sur des vérités et des arguments sérieux. Les lobbys du routiers devront tenir compte de l'intérêt commun. Pour les élections régionales soutenons les candidats qui défendent l'avenir, la qualité de l'air dans nos vallées pour les prochaines générations en s'engageant pour le Lyon-Turin.