Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Lettre ouverte de la FNAUT et de FNE au Président de la République

20 Décembre 2007, 20:50pm

Publié par Acac73

 

Paris le, 20 décembre 2007

 

 

Monsieur Nicolas SARKOZY

Président de la République

 

Objet : lettre ouverte

Monsieur le Président,

 


Les orientations que vous avez annoncées le jeudi 25 octobre 2007 à l’Elysée, en présence du Vice-Président Al Gore et du Président Barroso, ont suscité l’enthousiasme des participants au Grenelle de l’environnement et un grand espoir dans l’opinion publique. Votre discours a donné l’impression que nous vivions un moment historique et que vous propulsiez la France à la tête du combat pour la sauvegarde de la planète.


   « Vous nous avez appelé à nos responsabilités. Vous nous avez forcé à nous interroger sur le monde que nous allons laisser à nos enfants. Et vous nous avez fait comprendre que nous avions dépassé les limites de ce que notre planète peut supporter ». Tels sont les propos que vous avez tenus à la suite de l’allocution du Vice-Président Al-Gore.


    Or, nous venons d’apprendre coup sur coup deux décisions décevantes  : d’une part la confirmation par le premier ministre de la construction de l’A45, deuxième autoroute reliant Saint-Etienne à Lyon, d’autre part la transmission au Conseil d’Etat du projet de déclaration d’utilité publique pour la réalisation de la plate-forme aéroportuaire du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes.

 

Les orientations du Grenelle de l’environnement, démarche novatrice dont vous avez pris l’initiative, ne doivent pas être sacrifiées aux intérêts de quelques lobbys financiers et aux ambitions d’élus peu soucieux du monde dans lequel vivrons nos enfants. Vous l’avez dit vous-même, les enjeux sont d’une autre nature, d’une tout autre dimension.


Au lendemain de la conférence de Bali, vous seul avez le pouvoir de remettre les choses en ordre en replaçant les décisions que vous avez prises ce jeudi 25 octobre 2007 à leur niveau, c'est-à-dire à celui de l’avenir de notre planète.


Souhaitant que vous entendiez nos inquiétudes nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre très haute considération.

 

 

 

Jean Sivardière
Président de la Fédération Nationale des Associations
d’Usagers des transports ( FNAUT )

Sébastien Genest
Président de France Nature Environnement ( FNE )

 

 

Note annexe



    La construction d’une deuxième autoroute entre Saint-Etienne et Lyon, qui aurait de graves conséquences sur l’environnement local et l’aménagement du territoire, est une solution techniquement inadaptée pour fluidifier et sécuriser le trafic sur l’autoroute existante A47 : on peut, comme l’a démontré la Direction Départementale de l’Equipement de la Loire, réaménager efficacemment cette infrastructure pour un coût bien moindre et dans des délais bien plus courts. Par ailleurs le gros du trafic (environ 75%) observé sur l’A47 entre Saint Etienne et Givors est un trafic local qui ne se reporterait pas sur l’A45.
Inversement une part importante du trafic routier pourrait se reporter sur le train si on poursuivait les efforts, qui ont rencontré un grand succès, de développement de la liaison TER Saint Etienne-Lyon en créant un véritable RER entre Firminy et Lyon.



    La construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes impliquerait un gaspillage considérable d’espace agricole et naturel à proximité immédiate de l’agglomération de Nantes. Cette infrastructure surdimensionnée peut être évitée en réaménageant l’aéroport existant, qui peut par ailleurs aisément être desservi par le tramway nantais, afin de limiter les nuisances sonores subies par les populations survolées, en mettant en réseau les aéroports du Grand Ouest, et en facilitant l’accès aux aéroports parisiens par la modernisation de la grande ceinture sud de Paris puis en construisant le “barreau sud” d’interconnexion entre les lignes à grande vitesse Paris-Lyon et Atlantique.

 

 

 

Lire la suite

Déplacement du 15 décembre à Modane pour l'enquête Publique

5 Décembre 2007, 22:18pm

Publié par Acac73

Pour tous les adhérents qui le souhaitent et comme nous l'avions proposé lors de la réunion publique du 30 novembre, nous organisons un déplacement à Modane le 15 décembre (dernier jour de l'enquête publique). Nous rejoindrons les associations de Maurienne à la Mairie.

Une participation maximum de 5 euros sera demandée. L'association prendra la différence à sa charge .

Suivant le nombre de personnes intéressées, nous prendrons soit un car soit un TER.

Départ prévu : vers 8H
Retour prévu : vers 12H30

Merci de nous informer de votre participation avant le lundi 10 décembre 21H par messagerie à contact@anticac73.org

L'organisation du départ sera précisée au plus tard mercredi 12.

Nous vous attendons nombreux.

Amicalement,

Le bureau de l'Association

Lire la suite

Proposition d'arguments sur le projet de la galerie de sécurité du tunnel du Fréjus pour enquête publique

5 Décembre 2007, 21:44pm

Publié par Acac73

Chers adhérents,

Comme convenu lors de la réunion publique, nous vous avons préparé un canevas de lettre que vous pourrez adresser au Commissaire Enquêteur à Modane.

Nous vous proposons un certain nombre d'arguments. Vous pourrez ainsi sélectionner ceux qui retiennent votre attention.

Si vous en avez d'autres, merci de nous en faire part.

Préambule proposé

                Pourquoi un tel dossier, de dimension européenne, n'est-il traité qu'à Modane alors que le territoire impacté est beaucoup plus large ?
             Pourquoi, à l'heure des hautes technologies, le dossier n'est-il pas consultable sur internet ?
             A l'évidence la qualité de l'enquête en sera diminuée.

Introduction


             Je suis d'accord sur le principe de réalisation d'une galerie de sécurité.
             Je ne suis pas d'accord
sur le diamètre porté à 8 mètres au lieu des 4,80 mètres prévus                  initialement.

Argumentaire

        
1-  Parallèle entre les deux tunnels: Mont-Blanc et Fréjus

  •     Mont-Blanc: accident en 1999 bilan catastrophique 39 morts. Suite à la catastrophe: une gaine d'aération déjà existante transformée en galerie d'évacuation accessible aux      piétons valides. Pas de projet d'une vraie galerie de sécurité.

  •     Fréjus: accident en 2005 bilan 2 morts (de trop). Projet d'une galerie de sécurité de diamètre initialement prévu à 4,80 mètres porté aujourd'hui à 8 mètres.

            Pourquoi une différence de traitement entre ces deux tunnels?
            Pourquoi les autres tunnels français (ex: Maurice Lemaire à Sainte-Marie les Mines, Monaco) ne bénéficieraient-ils pas également d'une galerie de 8 mètres?

         2-  Pourquoi privilégier le tout-routier au détriment du ferroviaire contrairement aux préconisations du Grenelle de l' Environnement ?

 
         3- Ce tunnel, hautement sécurisé, ne constituera-t-il pas un aspirateur à camions, concentrant sur la seule Savoie la plus grande part de trafic routier de transit à travers les Alpes?

   4- A terme, n'aura-t-il pas pour conséquence la réalisation du Contournement Autoroutier de Chambéry? Ce qui augmentera la puissance de l'aspirateur.

   5- L'augmentation considérable prévisible du trafic n'est-elle pas en contradiction flagrante avec la volonté affichée au Grenelle de l'environnement de diminuer la pollution et de lutter contre l'effet de serre ?

   6- Pourquoi imposer une augmentation de la pollution atmosphérique dans les vallées alpines déjà victimes d'une mauvaise qualité de l'air ( à Chambéry la qualité de l'air est plus mauvaise qu'à Paris !) ?

   7- A-t-on réellement mesuré l'impact du projet et de ses conséquences sur l'agriculture péri-urbaine (diminution des surfaces, disparition d'exploitations ) ?

   8- A-t-on réellement mesuré l'impact du projet et de ses conséquences sur la valeur du foncier ?

   9- Pourquoi le dossier présenté à l'enquête publique n'introduit-il pas, dans un cadre de prévention, de nouvelles mesures de sécurité dans le tunnel existant (renforcement des contrôles, supplément d'information aux usagers,etc.)

 10- Pourquoi le dossier n'est-il pas précis sur le financement de cet ouvrage ?

 11- Le projet du Lyon-Turin Fret n'est-il pas mis en danger ? Qu'en est-il du report modal acté lors du Grenelle de l'environnement ?

Conclusion

Considérant que le dossier présenté ne tient pas compte de la dimension européenne du projet et qu'il n'en mesure pas toutes les conséquences, je demande, premièrement, que le commissaire enquêteur use de son droit à diligenter une nouvelle enquête publique, et deuxièmement, que la Commission Nationale du Débat public soit saisie.


Lettre à envoyer avant le 15 décembre 07 à :

Monsieur le Commissaire Enquêteur

Galerie de Sécurité du Fréjus

Mairie

73500 MODANE

 

Lire la suite

article du Dauphiné Libéré

3 Décembre 2007, 09:49am

Publié par Acac73

 
Vous pourrez lire (ou avez pu lire) dans le "Dauphiné" de ce jour un article de 3/4 de page relatant notre réunion publique de vendredi soir. Nous en remercions vivement le journal mais souhaitons apporter deux précisions qui nous semblent importantes :
 

1) Pour le Lyon-Turin, notre inquiètude sur l'absence de calendrier  concerne  la partie purement française.

2) Pour la ligne de bus "Nord/Sud" que nous réclamons et afin que celle-ci soit complémentaire (et non concurrente) au TER Montmélian-Chambéry-Aix les bains, nous proposons qu'elle débute  entre Chapareillan et Les Marches : le trafic routier, en provenance de l’Isére, serait capté plus efficacement et, ainsi, la circulation dans les communes du Sud de Chambéry diminuerait.

Lire la suite