Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Art de la mascarade dans les deux Savoies : le comité de suivi des transports, de l'environnement et de la qualité de l'air...

31 Mai 2015, 17:24pm

Publié par Acac73

Art de la mascarade dans les deux Savoies :   le comité de suivi des transports, de l'environnement et de la qualité de l'air...

Les Préfets des deux Savoies ont installé ce comité le mercredi 20 avril.

 

Les sociétés d'autoroutes, quelques élus et les associations « Respect du Site du Mont-Blanc »,  « Vivre en Maurienne », agrées protection de l'environnement, ont été conviés. Les autres associations travaillant sur ces problématiques comme, « Trait-d'Union » en Maurienne, l'ADTC Savoie ou notre propre association, n'ont été informées de cela, ni par la préfecture, ni par les deux associations citées plus haut.

 

Manifestement, il s’agissait de réunir des acteurs dont le souci n'est ni l'égalité de traitement entre le Mont-Blanc et le Fréjus sur les camions plus polluants, ni la lutte contre la pollution sur Chambéry !

 

 

 

Chambéry et la Maurienne : poubelle du Mont-Blanc !

 

-Suivi sur l'égalité de traitement entre le Mont-Blanc et le Fréjus = zéro !

Depuis le 1er mai, quatre ans après le Mont-Blanc, les camions EURO 1 sont enfin interdits au tunnel du Fréjus. Rappelons que ces poids-lourds sont 35 fois plus polluants que les poids-lourds de dernière génération. Par contre, personne n'a réagi sur le fait que les EURO 2 soient toujours autorisés au Fréjus alors qu'ils sont interdits au Mont-Blanc depuis 3 ans !

 

 

-Suivi des décisions du Préfet interdisant les poids-lourds EURO1 au Fréjus au 1er mai = zéro !

Participaient également à ce comité l'AREA et la STRF qui n'ont pas du tout été interpellées sur le fait que ces interdictions n'étaient, à ce moment là, toujours pas affichées sur les panneaux routiers et les tarifs du tunnel.

A ce jour, un mois après l'interdiction, rien n'a changé.

 

-La Haute-Savoie envoie ses camions pollueurs en Savoie.

A la différence de l' ARSMB, nous saluons la modification de l’arrêté interdisant le transit international des poids-lourds EURO 3 en cas de pollution que nous réclamions depuis un an. Celui-ci avait conduit au renvoi, pendant plusieurs jours, des camions les plus polluants du Mont-Blanc sur Chambéry et la Maurienne, le 7 janvier dernier.

« Les préfets ont réaffirmé que si le niveau "alerte" dans un des trois bassins conduit à prendre à nouveau cette mesure alors qu'un des deux autres bassins est au niveau "information" (50 μg/m3) avec une perspective de persistance ou d'aggravation, cette interdiction serait appliquée simultanément aux trois bassins d'air, vallée de l'Arve, vallée de la Maurienne et Chambéry. »

 

-D'après les associations du Mont-Blanc : «le transfert, cet hiver, des camions Euro 3 est une réussite ».

C'est ce que nous pouvions lire dans le Dauphiné Libéré 74 de vendredi dernier, suite à la publication d'une note confidentielle qui indiquait que, chaque mois, «600 poids-lourds les plus polluants ont pris l’habitude d’éviter le département de Haute Savoie depuis la prise de l’arrêté au Mont-Blanc début janvier.»

Là encore, difficile de comprendre ce que suivait exactement ce comité où personne ne s'est posé la question de savoir où étaient passés ces 600 poids-lourds extrêmement polluants !

 

-Suivi et contrôle de la vitesse dans la vallée de l'Arve pour limiter la pollution : zéro !

 

Suite au Plan de Protection de l’Atmosphère de la vallée de l'Arve, une limitation de la vitesse à 110 km/heure a été instaurée sur l'autoroute Blanche pendant tout l'hiver.

Là encore, pour faire respecter cette limitation, nous aurions pensé que l'ARSMB demanderait l'instauration d'un radar tronçon dans la Vallée... Et bien non ! il vient d’être inauguré, non pas dans la vallée de l'Arve, ni dans la descente comme à Chambéry ou Annecy, mais dans la montée du Col d' Evire ! Son contrôle se termine à quelques mètres de la limitation de vitesse à 110 km/heure !

 

-Limitation de la vitesse sur la VRU de Chambéry = une avancée, enfin !

Nous nous félicitons de la mise en place de panneaux variables de limitations de vitesse sur la VRU de Chambéry. Associés aux quatre radars sur la VRU, ceux-ci vont permettre, non seulement de mieux faire respecter les limitations de vitesses sur la VRU mais, également, de réduire la vitesse notamment des poids-lourds lors des pointes de trafics.

Cela devrait permettre de limiter les accidents répétitifs de poids-lourds sur cette VRU.

Il est également à noter que, en plus de limiter la pollution, l'interdiction des poids-lourds EURO1 et EURO2, au Fréjus, permettraient d'éviter le flot sur Chambéry des poids-lourds « poubelles » de plus de 20 ans, dont les freins sont mis à rude épreuve après la descente qui suit le tunnel routier du Fréjus.

 

Lire la suite

Abandon de l'Autoroute Ferroviaire Atlantique : une chance pour les Alpes?

1 Mai 2015, 14:54pm

Publié par Acac73

Abandon de l'Autoroute Ferroviaire Atlantique : une chance pour les Alpes?

Le Ministre des Transports a annoncé, le 29 avril, l'abandon de l'Autoroute Ferroviaire Atlantique qui devait, dès 2016, enlever plus de 50 000 poids-lourds des routes entre le Pas-de-Calais et les Landes.

http://www.leparisien.fr/transports/projet-d-autoroute-ferroviaire-atlantique-le-gouvernement-dit-stop-30-04-2015-4736931.php

 

  • Une victoire pour les Amis de la Terre et les sociétés d'autoroutes.

C'est malheureusement une victoire pour les Amis de la Terre pour qui ce projet d'autoroute ferroviaire sur les lignes existantes représente «l’exemple parfait de ce que nous appelons les GPI2 (Grands Projets Inutiles et Imposés)».

www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/af_memoire_at.pdf

 

La doctrine à la mode chez les «écolos» est de cantonner les investissements ferroviaires à l'entretien du réseau, pour le plus grand bénéfice des sociétés d'autoroutes qui, pendant ce temps, allongent et élargissent le leur.

La démonstration est éclatante en ce mois d'avril 2015 :

  • Le gouvernement a su être très inventif pour donner, exclusivement, plusieurs milliards d'euros aux sociétés d'autoroutes par l'allongement de leur durée de concession (plan de relance autoroutier)

  • Il est, par contre, incapable de trouver 300 millions pour la création d'une nouvelle autoroute ferroviaire entre le nord et le sud ouest de la France.

 

On retrouve le même travail de sape chez les « écologistes pinocchiolesques » en Savoie : entre le nord et le sud-ouest de la France, il ne leur paraît pas opportun de faire passer 4 trains de l’autoroute ferroviaire par jour. En Savoie, pour mieux tirer à boulets rouges sur la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin, ils proclament qu'il est possible, dès aujourd'hui, de faire passer plus d'une centaine de trains supplémentaire par jour, sur la ligne historique qui longe le lac du Bourget et traverse Chambéry et Aix les Bains.

 

  • L'Autoroute Ferroviaire Alpine en service depuis 2003 : un exemple qui a fait ses preuves.

L'autoroute ferroviaire Atlantique devait être réalisée à l'identique de l 'Autoroute Ferroviaire Alpine, en activité depuis 2003 :

  • 4 allers/retours par jour entre Aiton en Savoie et Ambassano en Italie avec un taux de remplissage de près de 90%
  • wagons spéciaux Modhalor

  • La différence est la longueur des trains limitées à 11 wagons doubles en Savoie à cause de la pente de la voie historique.

 

  • L'Autoroute Ferroviaire entre le Luxembourg et Perpignan : un autre exemple qui a fait ses preuves

http://www.francebleu.fr/economie/luxembourg/l-autoroute-ferroviaire-luxembourg-perpignan-est-un-succes-1131194

 

Le ministre ne sait pas quoi faire des 383 wagons qu'il a commandé : et l’Autoroute Ferroviaire Alpine ?

Dans sa déclaration, le ministre dit qu'il cherche une solution alternative pour les wagons Modhalor que l’État a commandé il y a deux ans.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/2013/09/19/lohr-industrie-signe-deux-contrats-140-millions-d-euros-la-cle-pour-construire-383-modalohr-321301.html

En 2013, nous nous inquiétions déjà (les seuls bizarrement) du fait que l’État n'ait pas prévu dans sa commande de wagons pour l’extension de l'Autoroute Ferroviaire Alpine.

Qui peut ignorer qu'il sera impossible de mettre plus de camions sur les trains sans de nouveaux wagons ?

Qui peut ignorer que les wagons modhalors, en service depuis 2003 (les premiers de la série) ,sont aujourd'hui à bout de souffle et handicapent de plus en plus la régularité du service ?

 

Lire la suite