Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Dans le silence général, les travaux de la pharaonique galerie du tunnel routier du Fréjus avancent...

12 Juin 2011, 21:17pm

Publié par Acac73

 

Il y a quelques jours, la société du tunnel routier du Fréjus a invité des élus Modanais à visiter le tunnelier de la galerie de sécurité avant que celui-ci entre en action.

Au vue des photos ci-dessous, on peut se rendre compte des dimensions exceptionnelles de cette galerie et être dubitatif sur la non transformation de celle-ci en un deuxième tube de circulation !

 

Galerie1-copie-1.png

Galerie2

 

 

Au Mont-Blanc, le trafic poids lourds en sursis ?

 

Au tunnel du Mont-Blanc, si les italiens évoquent la réalisation d'un deuxième tube, en France, celle-ci suscite une opposition unanime. Quand on évoque les problèmes de sécurité, la solution est toute trouvée pour certains responsables, comme le président de Pro-Mont-Blanc en 2010 :

 

«Pour éviter tous problèmes de sécurité sous le tunnel du Mont-Blanc, il suffirait de réduire ou d'éliminer le transit des grands camions»

 

 

 

A Nice, la volonté de réduire le trafic poids lourds ne faiblit pas.

 

«Nous ne voulons plus être la poubelle de toutes les frontières de l'Europe. Ces gros engins en transit n'apportent rien à notre économie, rien sauf des nuages de gaz d'échappement» -

«Nos tarifs autoroutiers (125€ l’aller-retour entre Menton et Aix-en-Provence) sont beaucoup trop attractifs comparés à ceux des tunnels du Mont blanc et du Fréjus (435€ l’aller-retour environ) »,

 

pointe Christian Estrosi (avril 2011), qui compte être le premier à mettre en place l'éco-redevance pour les camions de plus 3,5 tonnes d’ici à 2013.

 

Sur les 800 000 camions en transit annuellement dans les Alpes-Maritimes, combien prendront la mer, combien choisiront de passer par la Savoie?

 

Pour rappel :

  • La majorité du trafic de transit traversant les Alpes entre la France et l'Italie est à destination

  • la seule ligne de merroutage entre la France et l'Italie a été stoppée en 2009 (3 bateaux par semaine pouvant embarquer 150 camions entre Toulon et Rome )

 

 

 

Oui à la réduction du trafic poids lourds longue distance dans les traversées des Alpes,

non à sa concentration en Savoie

 

Nous soutenons ces responsables et élus qui souhaitent que leurs vallées ne se transforme pas en couloir à camions à la conditions que ce report se fasse en mer, quand cela est possible, ou sur le rail (sans oblitérer le développement des TER ) et en aucun cas sur les routes et autoroutes de Savoie.

 

Lyon Turin

La France sera-t-elle au rendez-vous de l'Europe?

Le 1 juillet, il sera trop tard !

 

Nous sommes surpris que la France n'ait toujours pas signé l'accord avec l'Italie.

Par ce manque de dynamisme, ne voudrait-on pas encourager les opposants aux Lyon-Turin ?

 

Une volonté de laisser la priorité au tout routier ?

(contournement de Chambéry, doublement du tunnel routier du Fréjus, élargissement de l'A43 etc...)

Qui veut nous faire croire qu'avec une ligne ferroviaire datant du 19° siècle, on arrivera miraculeusement à diminuer le trafic poids lourds entre la France et l'Italie ?

Commenter cet article