Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Le Conseil Général et le Ministre des Transports souhaitent, à la Savoie, leurs meilleurs vœux de pollution pour l'année 2014

22 Décembre 2013, 17:26pm

Publié par Acac73

Chambéry Métropole : un vœu courageux pour une agglomération plus sûre et plus agréable pour tous

Nous saluons le vote du vœu courageux, d'une très grande majorité d'élus de Chambéry Métropole lors du conseil communautaire du 19 décembre dernier, de réduire la vitesse sur la VRU et sur l'A43 dans la montée de l’Épine afin de contribuer à rendre la circulation plus fluide mais surtout, à rendre l'agglomération moins polluée, plus sûre et plus agréable pour tous.

Par contre, nous déplorons que le niveau catastrophique de pollution de l’air subi par Chambéry pendant 13 jours d'affilés, aux conséquences sanitaires et économiques bien connues (40 000 décès prématurés par an sur la France), ainsi que la série d'accidents sur la VRU, dont un tragique, encouragent encore l’État et le Conseil Général de Savoie à favoriser les transports les plus polluants et les plus dangereux !

 

Les poids lourds, les plus polluants et les plus dangereux, toujours accueillis à bras ouverts au Fréjus...

Le 19 décembre, le Conseil d'Administration du Tunnel Routier du Fréjus, sous l'autorité du Ministre des Transports, a indiqué que le tunnel du Fréjus continuerait à autoriser en 2014 les poids lourds les plus polluants ( EURO1 et EURO2 ), à la différence du tunnel du Mont-Blanc.

Nous sommes scandalisés par la manière dont la SFTRF se moque du monde en indiquant, dans son communiqué du 20 décembre, la réalisation d'une galerie de sécurité au Fréjus alors qu'il a été annoncé, il y a deux ans, qu'elle serait bien un deuxième tube de circulation !

La qualité d'une politique se mesure aux actes et non aux discours et notre impression d'avoir le pire Ministre des Transports depuis 15 ans se confirme :

  • augmentation de la TVA sur les transports en commun et sous-taxation du diesel maintenue,

  • aucun achat de nouveaux wagons modhalor pour augmenter la capacité de l'Autoroute Ferroviaire Alpine,

  • création de la plate forme de ferroutage à Lyon sans cesse repoussée,

  • décret instituant la censure des chiffres du trafic au tunnel routier du Fréjus,

  • reculs successifs sur l'écotaxe amenant à sa suspension,

  • seconde privatisation des autoroutes offrant, sur le budget de l’État, un somptueux cadeau de 6 milliards d'euros.

  • démarrage des travaux du tunnel ferroviaire mixte fret et voyageurs Lyon-Turin encore repoussé,

  • projet délirant de doublement du péage de l'autoroute A43 à la Motte-Servolex,

  • relance de nombreux projets autoroutiers : Grand Contournement de Strasbourg, Autoroute A45, A831, Chablais, etc...

  • relance de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes.

 

Conseil Général de Savoie : priorité aux transports les plus polluants...

Toujours le 19 décembre, le Conseil Général de Savoie s'est félicité du premier vol lowcost entre Chambéry et Paris, venant ainsi directement concurrencer les TGV de la SNCF entre Paris et la Tarentaise ou la Maurienne.
Son vice-président des Transports, M Gaston Arthaud-Bertet, a indiqué que cette ligne est appelée à se développer et que d'autres compagnies aériennes sont déjà intéressées.

Nous nous interrogeons sur la cohérence de la politique environnementale du Conseil Général qui, d'un côté, demande aux entreprises des investissements coûteux pour éviter de rejeter des polluants dans le lac et, d'un autre côté, favorise les moyens de transports les plus polluants aux abords de ce même lac.

En plus du problème de pollution, cela va contribuer à saturer davantage les routes entre Chambéry et les stations de ski le dimanche soir.
La concurrence déloyale avec les TGV va être également facilitée car ceux-ci payent les taxes sur l’électricité à la différence des compagnies aériennes qui bénéficient d'une exemption totale de taxe sur le kérosène.

Nous demandons à ce que le Conseil Général de Savoie, propriétaire de l'aéroport, institue une taxe écologique sur tous les vols qui rentrent directement en concurrence avec les TGV (en priorité la ligne Paris-Chambéry).
Cela permettra le rétablissement d'une concurrence saine avec les TGV et ne favorisera pas les moyens de déplacements les plus polluants.

Par ailleurs, nous attendons toujours des avancées sur la ligne de Bus à Haut Niveau de Service Montmélian-Chambéry-Technolac-Aix-les-Bains.
Pour l'instant, nous avons seulement vu apparaître sur les plans du nouvel hameau de la Motte-Servolex, un pharaonique parking silo de 1000 places à Technolac (83 M€ comme celui de la Cassine ?)

 

La politique du pire a porté ses fruits...

Nous le constatons, le dénigrement systématique du ferroviaire par les opposants au Lyon-Turin et leurs amis (élus EELV Région Rhones-Alpes, Frapna Région Rhones-Alpes, les Amis de la Terre Savoie) a bien porté ses fruits :

  • Plainte pour pollution dirigée uniquement contre la SNCF et rien sur les compagnies aériennes qui bénéficient d'un avantage concurrentiel énorme sur le train en ne payant aucune taxe sur le kérosène. Rien non plus contre le tunnel du Fréjus qui continue d’accueillir les poids-lourds les plus polluants.

  • Manifestation à Modane le 29 juin dirigée uniquement contre le Lyon-Turin et silence assourdissant sur le doublement du tunnel routier du Fréjus.

  • Communiqués à répétition contre le Lyon-Turin, avec des propositions démagogiques ( interdiction des poids lourds circulant à vide, 2000 poids lourds par jour "tout de suite et maintenant" sur des trains, etc...), ou savamment « floutés » comme ceux de Jean-Charles Kohlhaas, élu lyonnais EELV à la Région.

  • Silence sur l'écotaxe poids-lourds ou dénigrement «aberration voulu par quelques écologistes mal inspirés». Rappelons qu'elle est destinée à favoriser les circuits courts, à pénaliser les poids-lourds les plus polluants, à faire payer aux routiers français et étrangers le coût des infrastructures qu'ils utilisent, à rétablir une concurrence loyale avec le fret ferroviaire et à en financer de nouvelles plus respectueuses de l’environnement.

 

 

Écologiquement parlant, l'année 2014 en Savoie, ne s'annonce pas très bonne !...

 

Commenter cet article