Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent

1 Novembre 2010, 10:33am

Publié par Acac73

 

Le feuilleton de la ligne "Très Haute Tension" entre France et Italie :

  • En 2003, lors de l’enquête publique pour la création d’une nouvelle ligne THT entre Lyon et Chambéry, Réseau de Transport d'Électricité de France avait précisé : « Qu’il n’y avait aucun projet de continuer cette ligne vers l’Italie »

  • En 2007, à l’inauguration de cette ligne, changement de discours, le directeur de RTE indique : « Désormais, l’objectif est de la prolonger vers l’Italie »

A cette même époque, curieusement, le dossier d’enquête publique de la galerie de sécurité du Fréjus permettait de découvrir l’existence de canalisations destinées à recevoir cette ligne THT. La SFTRF (Société Française du Tunnel Routier du Fréjus) et RTE ont gardé le silence sur ce sujet, malgré les interrogations de certains. Il est évident qu’un tel dossier ne se crée pas en quelques mois, il y a donc lieu de s’interroger sur la sincérité de RTE en 2003.

  • En 2010, RTE annonce vouloir lancer la création d’une ligne de 100 km enfouie ( il faut reconnaître que c’est mieux qu’en aérien) le long de l’autoroute entre Chambéry et Modane, pour un coût de 500 millions d’euros. Il s’agit, entre autres, dixit RTE ( l’Eco des pays de Savoie du 22/10/2010) d’acheminer en Italie notre électricité hydraulique et d’importer d’Italie la leur d’origine à 80 % thermique (centrale à gaz et au charbon)

Ne serait-il pas plus pertinent, plus conforme au Grenelle de l’Environnement, de consacrer ces 500 millions au développement des énergies renouvelables ou / et aux économies d’énergie ?

Pour quelles mystérieuses raisons un projet inutile en 2003 réapparaît subrepticement en 2007 et devient indispensable en 2010?
Peut-on s'attendre au même feuilleton pour la galerie pharaonique du Fréjus ?
Pourquoi choisir de le lier au routier (détour par Montmélian et Aiton), plutôt que de co-financer le Lyon-Turin ferroviaire (tunnel sous Belledone)?


Le Lyon-Turin : serpent de mer

Il y a quelques semaines, la Suisse, seule, terminait le percement du tunnel du Gothard qui traverse les Alpes du nord au sud. Il sera le tunnel ferroviaire le plus long du monde : 57 km. Ce que la Suisse a réalisé, la France et l’Italie, associées, même aidées par l’Union Européenne, s’en montrent incapables.

Les discours sont pleins de promesses, mais les faits sont là, têtus. Tous les prétextes sont évoqués pour retarder le projet, les moyens nécessaires ne sont pas dégagés. La volonté politique n’existe pas.

Rappelons que le tunnel du Gothard, d’un coût de 7 milliards d’euros est en grande partie financé par le RPLP ( Redevance Poids Lourds Liée à la Prestation). Ce dispositif ( Eco-Redevance Poids Lourds sans cesse repoussée en France) serait, nous a-t-on expliqué, néfaste à l’économie française. Alors pourquoi, en Allemagne et en Suisse a-t-il plutôt des effets bénéfiques?

Si les projets ferroviaires n’avancent pas, c’est que l’Etat cède aux pressions du lobby pro-routier. Ainsi:

  • les autorisations « exceptionnelles » de circulation des 44 tonnes se multiplient

  • l’Avant-Projet du Schéma National des Infrastructures de Transports ( SNIT), document qui fixe les orientations de l’Etat en matière d’entretien, de modernisation et de développement des transports dans les prochaines décennies, mentionne 19 projets routiers, tous «justifiés pour des raisons de sécurité, de congestion ou de désenclavement »  .

Pour l’Association Agir pour l’Environnement : « cet écoulement du bitume aux 4 coins du territoire est un vrai bras d’honneur à tous ceux qui ont pu croire au Grenelle de l’Environnement ».

Les résultats d’une telle politique sont éloquents :

  • Alors qu’en France, entre 2002 et 2009, la part des marchandises circulant sur le rail a chuté de 56 %, en Allemagne, entre 2000 et 2008, elle a cru de 50 %.

  • Alors qu’en France, la part du ferroviaire est de 10 %, en Suisse, elle est de 60%.

On peut se demander pourquoi certains s’interrogent encore sur le où et sur le comment les marchandises doivent traverser les Alpes. Ou pourquoi d’autres voudraient que priorité soit accordée au TGV, avec le seul bénéfice de gagner quelques minutes, au lieu de réclamer la priorité à une ligne mixte à très haute capacité fret.

 

Dernière minute:

Interrogé sur France-Info en cette fin octobre, monsieur Hubert du Mesnil, président de RFF (Réseau Ferré de France), se référant au Grenelle, annonce la création, d’ici 2020, de 2000 km de nouvelles LGV. Il cite notamment le maillon qui permettra la liaison Londres-Madrid, Tours-Bordeaux, Le Mans-Rennes, le contournement Nîmes-Montpellier, le maillon Dijon-Mulhouse de la ligne Rhin-Rhône qui permettra aux Allemands de se rendre sur la Côte d’Azur.

Par contre , pas un mot sur le Lyon-Turin et les 700 millions d'Euros déjà engagés, pas un mot sur le fret, pas un mot sur les conséquences désastreuses de la nouvelle ligne TGV Paris-Genève sur les TER  à Chambéry et Aix les Bains .

RFF a-t-il abandonné la Savoie au tout routier ?

 

Le Fréjus: épée de Damoclès sur la Savoie

En 2008, l’enquête publique indiquait que la galerie du Fréjus était uniquement destinée à la sécurité.

Rappelons que ses dimensions hors du commun n’ont pas laissé dupe 936 des 938 individualités, communautés, collectivités, associations… qui se sont exprimées sur ce sujet.

Toute personne qui s’est quelque peu intéressée à ce dossier sait qu’il suffit d’évacuer quelques centaines de mètres-cubes supplémentaires pour lui donner un profil identique à celui du tunnel du Mont-Blanc et donc de la transformer en seconde galerie de circulation.

Dans une vaste opération de communication à l’occasion du début des travaux, la SFRTF a bien confirmé l’objectif sécurité, mais chacun sait le crédit qu’il faut accorder à ce type de discours.

Il faut craindre que, avant son inauguration, prévue en 2014, on nous annonce la mauvaise nouvelle. La Savoie sera alors transformée en couloir à camions, au grand soulagement des autres points de passage entre France et Italie...et bien des voix s’élèveront pour réclamer la réalisation rapide du Contournement Autoroutier de Chambéry.

 

Commenter cet article