Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Passage à 2 fois 3 voies de l'A43 : le contournement se rapproche !

7 Mars 2010, 19:54pm

Publié par Acac73

 
En France, il n'y a pas de problème pour trouver de l'argent pour financer le développement des autoroutes :
Nous venons d'apprendre que l'Etat vient d'accorder une augmentation des péages à la société «Autoroutes Paris-Rhin-Rhône» sur le trajet Lyon-Chambéry afin que celle-ci puisse commencer à passer à deux fois trois voies certains tronçons de l'A43 entre Chambéry et Coiranne (intersection avec l'A48 à hauteur de la Tour du Pin).
Le conseil d'administration d'APRR (détenue à 50% par le fond australien Macquarie) l'a avalisée le 24 février dernier.
 
La France a contre-courant :
En Allemagne et en Suisse, une partie des taxes autoroutières sert à améliorer le réseau ferré : pour des gouvernements qui veulent privilégier le développement durable,c'est logique.
On le fait pour le tabac, alors pourquoi pas pour des moyens de transports moins polluant ?
L'augmentation imposée par l'Etat sur le prix des cigarettes ne sert pas à accroître le nombre de bureaux de tabac mais bien à réduire la consommation de nos concitoyens pour des raisons de santé publique !

 Pour une politique plus « durable » : 
Afin de diminuer la pollution et les gaz à effet de serre, les augmentations des péages autoroutiers ne devraient-elles pas servir à :
  •  
    • Agrandir les parkings d'échanges (aujourd'hui tous saturés ) aux entrées d'autoroutes pour favoriser le co-voiturage ?

    • Améliorer le réseau TER qui date parfois de plus de 150 ans et ainsi proposer une alternative attractive ?

    • Lancer les travaux de la descenderie en Chartreuse pour le Lyon Turin Fret en panne depuis plusieurs années ?

    • Démarrer les travaux annoncés par M. Perben en 2007 de le plateforme de Ferroutage sur Lyon ?

 

 Copenhague : les actes sont contraires aux discours ! 
Il est très étonnant que cette négociation avec la société APRR ait eu lieu dans une période où l'état français voulait s'engager pour une réduction drastique des gaz à effet de serre!
On peut se souvenir des déclarations de Yannick VICAIRE, de « Agir pour l’environnement » en décembre 2009 :
« Il faut en finir avec la schizophrénie de cette gouvernance qui se drape de beaux discours écologiques à Copenhague et poursuit des politiques climaticides sur le terrain. »

Faciliter le trafic autoroutier pour saturer la VRU et imposer ensuite le Contournement de Chambéry
« Les grands travaux routiers sont contre-productifs : plus on en fait, plus il faut en faire car ils induisent du trafic ; il faut concentrer l’effort financier sur les transports collectifs urbains et le rail .»
Déclaration de Jean SIVARDIERE, Président de la FNAUT .

Commenter cet article

adrilac 30/03/2010 19:04




Hausse des tarifs autoroutiers



 


Le concessionnaire AREA, qui gère 394 kilomètres d'autoroutes en Rhône-Alpes, dont la majorité du réseau savoyard, a annoncé hier
une hausse moyenne de 0,5% de ses tarifs pour l’ensemble des classes de véhicules à compter du 1er février prochain. Cette revalorisation est la conséquence du contrat de plan 2009 /
2013 signé avec l'Etat. Sur la période 2011 à 2013, les tarifs seront également revalorisés, sur la base d'un niveau correspondant à 85% de
l’inflation majorés d’un terme fixe de 0,50%. La hausse sur la portion Lyon / Chambéry sera plus importante que la moyenne cette année (+1%, le tarif passant de 10,20 à 10,30
Euros).





En contrepartie, AREA et sa maison-mère APRR (qui font partie du groupe de BTP Eiffage) vont investir
500 millions d'euros sur 5 ans. Les travaux concerneront notamment l'élargissement du nœud autoroutier A43 / A432 ou l'élargissement de plusieurs sections de l’A43 entre Coiranne et Chambéry.
AREA précise que "ces contrats prévoient également le déploiement du télépéage sans arrêt et accordent une part importante à la protection de l’environnement", dont le traitement des
eaux, les protections phoniques et la sauvegarde de la biodiversité.