Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Projet « Axe de la Leysse » : saturation de la VRU et relance du CAC ?

3 Octobre 2011, 19:10pm

Publié par Acac73

 

Vendredi 30 septembre dernier, afin d' informer et de débattre du projet,

l'association « Vivre Chambéry Autrement » a réuni 170 personnes.

Voir : http://vivrechamberyautrement.over-blog.com/

 

 

Comme nous l'avions déjà évoqué lors de notre communiqué du 15 avril «Pollution : les savoyards sont-ils génétiquement immunisés ?», nous sommes très inquiets par rapport à ce projet pour plusieurs raisons :

   

  • Renvoi de circulation sur d'autres axes, dont 6000 à 8000 véhicules par jour sur la VRU.

 Ce projet ne prévoit aucune réduction globale de la circulation, mais au contraire, un renvoi réellement inquiétant par le risque de saturation qu'il créerait sur la VRU et qui réactiverait, soyons en sûrs, le projet de contournement autoroutier.


  •   Création d'une nouvelle voirie. 

Dès sa première phase, le projet prévoit la réalisation d'un pont reliant la Cassine au carrefour Gambetta. Le coût de celui-ci est aujourd'hui estimé à 20 M€ et il ne réglerait en rien les problèmes de déplacement, que ce soit sur l'axe nord-sud ou en direction de l'ouest de l'agglomération (Cognin, etc...).  

Comme l'indique M. Silvardière, Président de la Fédération Nationale des Associations des Usagers des Transports : «Partout en France et dans le monde, l’expérience a montré que la création d’une nouvelle infrastructure routière finit, à la longue, par provoquer une augmentation globale du trafic»

 

L’agglomération et la ville de Chambéry ont indiqué faire appel à la Région et au Département pour financer une grande partie de la réalisation de cet ouvrage, non prioritaire, voire inutile

 

Nous souhaitons que ces trois collectivités prennent leurs responsabilités et donnent la priorité à des projets permettant une réduction de la circulation automobile :
  • Pour l'Agglomération
    - réalisation de toutes les lignes en site propre prévues aujourd'hui pour 2016  
- réalisation, en priorité, dans le projet «Axe de la Leysse», d'un accès «Est» de la gare par la Cassine avec parking associé et de la passerelle piétons/vélos reliant l’accès ouest et est de la gare.
- le « point noir » de la ville de Chambéry, émanant de la circulation et du stationnement autour de la gare SNCF, sera ainsi réduit. Il sera possible de créer une voie en site propre pour les bus le long du quai des Allobroges et de la rue Sommeiller,

  • Pour le Département 

- mise en place d'un Bus à Haut Niveau de Services entre les Marches et Aix les Bains desservant Technolac et Chambéry   

Ce type de transport en commun a largement fait ses preuves. La ligne 4 du busway de Nantes le démontre parfaitement ( + 30 000 voyageurs par jour ) . Il a permis la réduction à deux voies d'une pénétrante majeure dans Nantes.

http://www.nantesmetropole.fr/actualite/webtv/busway-bus-a-succes-30166.kjspRH=1260646884188lip

  • Pour la Région  

- mise en place d'un «tram-train» desservant Cognin, le Phare, Chambéry et la zone d'activité d'Alpes Espaces à Montmélian.

 

Cette variante de tramway, circulant sur des voies de lignes de chemin de fer, est en train d’être mise en service dans l'ouest lyonnais, et prochainement à Chamonix.

Pourquoi le Conseil Régional Rhône-Alpes n'en ferait-il pas profiter l'agglomération de Chambéry ?

http://www.rhonealpes.fr/uploads/Document/ae/WEB_CHEMIN_1136_1205417549.pdf

http://www.rhone.fr/amenagement_du_territoire/infrastructures_deplacements/transports/inauguration_de_la_halte_ferroviaire_de_lentilly_charpenay

 

http://www.rhonealpes.fr/uploads/Document/4f/WEB_CHEMIN_2270_1221812613.pdf


  • Concertation réduite à son strict minimum
La Mairie de Chambéry déclare se satisfaire des seules obligations légales (loi Bouchardeau).
Rappelons-nous l'expérience vécue pour la galerie de sécurité du Fréjus :
sur 938 contributions, 936 étaient opposées au diamètre de 8 mètres (qui permettait sa transformation en deuxième tube de circulation), ce qui n'a pas empêché le commissaire enquêteur de valider le projet sans aucune restriction.
Rappelons également que le gouvernement a restreint cet été les possibilités d'action des associations locales.
http://www.corinnelepage.fr/index.php/2011/07/22/reponse-a-nkm-sur-le-decret-sur-la-representativite-des-acteurs-environnementaux/
La mise en place d'une vraie concertation doit permettre un enrichissement du projet par les citoyens.


La réduction globale de la circulation automobile par la création
de transports en commun attractifs et performants
doit être l'objectif du projet « Axe de Leysse »

Commenter cet article