Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Qualité de l'air catastrophique à Chambéry depuis le 24 février 2013 ! Minimisation de la part du DL de Savoie, des élus aux abonnées absents

5 Mars 2013, 21:34pm

Publié par Acac73

 

Comme rappelée dans notre communiqué de septembre dernier, la pollution réduit, non seulement l'espérance de vie de plusieurs mois mais, coûte aussi plusieurs milliards d'euros chaque années à notre système de santé ( rapport de l’Institut de Veille Sanitaire) .

http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/03/02/diesel-42000-morts-prematurees-chaque-annee-en-france_1841726_1651302.html

 

Depuis le 24 février, nous subissons une pollution aux particules fines très importante, d'indice 8 et 9 (sur une échelle de 10).

Il a donc été sidérant de lire dans un article du Dauphiné Libéré du samedi 2 mars dernier que :

« Du 1er janvier 2013 au 1er mars, cinq jours de dépassement du seuil de pollution atmosphérique ont été enregistrés dans le bassin de vie de Chambéry, contre 14 en 2012, sur la même période. »

La Qualité de l'air sur Chambéry est aussi mauvaise en 2013 qu'en 2012

Nous ne comprenons pas d’où le DL73 sort ces chiffres qui ne représentent en rien la réalité. Dans la période indiquée en 2012, le nombre de jours pendant lesquels la qualité de l'air a été mauvaise (indice 8 et +) est de 10.

En 2013, pour la même période seulement 3 jours de moins et il faut noter qu'au 5 mars, avec un indice pour les 4 derniers jours compris entre 8 et 9, nous avons dépassé 2012.

 

La Qualité de l'air est aussi mauvaise sur Annecy, Chambéry et Chamonix.

DL73 : « ...même si le territoire savoyard est plutôt préservé, comparé aux autres départements de Rhône-Alpes. »

Nous ne voyons pas comment Chambéry serait plutôt préservé. Sur les deux premiers mois, la moyenne de la qualité de l'air est identique sur les villes de Chambéry, Annecy et Chamonix (indice 4,9). Elle est légèrement supérieure à Grenoble (5,6) et Lyon (5,4). A noter Passy qui, par contre, atteint des sommets avec une moyenne à 6,5.

 

Information quasi inexistante des mairies.

Nous regrettons que de nombreuses mairies de l'agglomération qui disposent de panneaux d'affichages municipaux n'informent pas leurs administrés de ces pics de pollution.

Il faut saluer la mairie de Saint Alban-en-Leysse qui demande à ses administrés de privilégier les transports en commun et d'éviter l’exercice physique.

 

Des causes

  • Attention au chauffage au bois

                Il est bon de rappeler que, dans les vallées, la première cause de pollution aux particules fines est le chauffage au bois à foyers ouverts qui produit 70 fois plus de particules que les foyers fermés.

  • Pollution automobile

                Il faut se féliciter de la limitation de vitesse en vigueur durant ces pics qui permet de limiter la pollution.


Toujours pas de priorité à la réduction de la pollution automobile à Chambéry et à la Motte-Servolex.

                On ne peut que déplorer les projets qui ne prévoient pas, comme mesure minimum, de réduction du trafic routier comme celui de la découverte de la Leysse à Chambéry et son pont routier Cassine-Gambetta ou encore, le projet de l'élargissement de l'autoroute A43 à la Motte Servolex qui va augmenter les nuisances sonores et la pollution.

 

 

 

 

Élargissement l'A43 : déni de démocratie et préparation du contournement.

Les citoyens, le commissaire enquêteur et notre association avaient exigé une limitation à 110 km/heure

sur ce tronçon. Cette objection a simplement été balayée par Area qui a répondu « que le débat avait été tranché par la décision ministérielle du 5 septembre 2011 ».

Il ne pouvait pas en être autrement quand on sait à quoi a été réduit le débat : le Conseil Municipal, par deux fois, a donné à l'unanimité un avis favorable sans aucune objection. Il n'a organisé aucune réunion publique d'information et aucun débat et n'a procédé à aucun affichage sur les panneaux municipaux.

Quant au DL73, le correspondant local s'est fait uniquement l'écho du Conseil Municipal et a passé sous silence les nombreuses objections des citoyens.

L'alternative d'une interdiction de doubler aux poids lourds, d'une limitation de vitesse à 110 km/heure et le maintien de l'accès des secours existant au tunnel de l'Epine auraient permis de, non seulement réduire la pollution et les nuisances sonores mais également, de renforcer la sécurité.


On peut craindre le pire

Avec cet élargissement,  les supers poids lourds de 44 tonnes nouvellement autorisés viendront se rabattre sur la voie limitée à 130 km/heure, dans le virage, sans visibilité, au bout de la montée de l’Épine juste avant le tunnel !!!

 

Préparation au contournement, une certitude pour nous...

Ce projet est fait pour cela : l'élargissement étant exactement à l'emplacement de l'échangeur.

 

Visite du Préfet à la plate-forme de ferroutage d'Aiton : pas un mot sur la future plate-forme prévue dans la banlieue lyonnaise.

Le DL a relaté la visite du Préfet à Aiton, au sud de Chambéry, où la plate-forme de ferroutage épargne à la vallée de la Maurienne plus de 20 000 camions chaque année.

Nous avons été surpris que le lancement de la plate-forme dans la banlieue lyonnaise ne soit pas évoqué.

Pour rappel celle-ci a été annoncée début 2007 par le ministre PERBEN et son lancement, avant l'été, a été promis le 3 décembre dernier par le Président de la République. Elle permettra d'enlever 100 000 poids lourds de la VRU chaque année.

Nous sommes surpris du silence général sur ce projet : qui ne souhaiterait pas la réduction du trafic poids lourds sur la VRU? Cette promesse est-elle déjà oubliée ?

 

Renvoi en Savoie des poids lourds les plus polluants.

Nous récusons les paroles du Préfet rapportées dans le DL du 28 février qui affirme que la transformation de la galerie de sécurité, au Fréjus, en une voie de circulation pour en améliorer la sécurité, sera "sans flux poids lourds supplémentaires»

Il suffit de lire le Dauphiné de Haute-Savoie pour savoir que, dès aujourd'hui, les poids lourds les plus polluants sont renvoyés sur Chambéry ( interdiction des EURO 1 et 2 au Mont-Blanc).

Il faut également savoir que le Dauphiné de Haute-Savoie s'est fait l'écho, à de nombreuses reprises, de la demande du Maire de Chamonix d'interdiction des EURO3 ( 187 000 PL en 2011 ) également au Mont-Blanc ( pour l'instant, ils sont « juste surtaxé »).

Nous avons indiqué au Maire de Chambéry, Madame Laclais, ce 21 janvier (pas de réaction à ce jour) et au Président du Conseil Général, Monsieur Gaymard, le 1 mars, notre exigence d'avoir les mêmes interdictions au tunnel du Fréjus qu'au tunnel du Mont-Blanc. Est-ce trop demander ?

Nous sommes sidérés de l'omerta qui règne sur ce dossier en Savoie !

Commenter cet article