Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

DOMINIQUE DORD ET LES NOUVEAUX ÉLUS DE CHAMBÉRY NOUS ONT-ILS RACONTÉ DES SALADES ?

14 Décembre 2014, 19:18pm

Publié par Acac73

RAPPEL

Pour une agglomération Chambéry / Aix les Bains plus agréable pour tous.

Nous ne donnerons jamais raison à des élus comme Michel Dantin qui déclarait, le 6 juin dernier (et encore dans le DL du 18 octobre dernier), que l'abandon du contournement est un mauvais coup pour Chambéry et les générations futures. Faire payer aux générations futures près d'un milliard d'euros pour 14 kilomètres de bitume n'est certainement pas un héritage espéré.

Pour nous, ce contournement n'est, en aucun cas, la solution de développement durable de l'agglomération. Nous continuons à soutenir le développement de transports en commun attractifs sur notre bassin de vie et le développement du fret ferroviaire.

Nous dénoncerons toujours les promesses non tenues, et les décisions qui vont à l'encontre des alternatives que nous avons défendues depuis 10 ans.

Même si la «revivification de la démocratie locale» n'est, à priori, qu'une promesse de campagne, nous continuerons également à être force de proposition comme pour le projet de doublement de l'échangeur autoroutier, la requalification de l'axe de la Leysse, le prolongement de l'autoroute ferroviaire Alpine et le Lyon-Turin.

Deux réseaux de transport en commun distincts pour Chambéry et Aix-les-Bains :

un luxe et un gaspillage inouï à l'heure où de nombreuses collectivités se regroupent

pour économiser l'argent public et proposer de meilleurs services à leurs habitants !

Les agglomérations d'Aix-les-Bains et de Chambéry, distantes d'à peine 18 kilomètres et fortement imbriquées, avec plusieurs dizaines de milliers de personnes qui transitent de l'une à l'autre chaque jour, ont chacune leur propre réseau de bus. Cette gabegie conduit à de nombreuses aberrations :

  • il faut un abonnement spécial pour pouvoir emprunter les deux réseaux de bus

  • un ticket d'un réseau ne donne pas droit à une correspondance sur l'autre réseau

  • les lignes de chaque réseau s’interrompent aux portes de l’autre, avec des correspondances totalement désynchronisées,

  • la gestion de chaque réseau est confiée à une société concurrente de l'autre .

  • deux postes redondants de directeur sont maintenus alors que cinq conducteurs de bus vont être licenciés

UNE ORGANISATION UBUESQUE RECONNUE PAR TOUS DEPUIS MATHUSALEM

ALORS QUE LES ÉLUS NOUS ANNONCENT LA DIMINUTION DES BUDGETS SUR LES TRANSPORTS, CEUX-CI CONTINUENT À ENTRETENIR UN MILLE-FEUILLE ADMINISTRATIF INUTILE, COÛTEUX ET SANS AUCUNE COHÉRENCE.

En 2008, nous avions déjà questionné les candidats aux élections municipales sur la nécessité d'organiser les moyens de transport à l’échelle de Métropole Savoie. Ceux-ci avaient été unanimes sur ce point. http://www.acac73.org/article-17272095.html

En 2004, voici ce qu'écrivait un journaliste de l'express.

http://www.lexpress.fr/informations/deux-villes-deux-strategies_657570.html

Chambéry se montre incapable de travailler intelligemment avec Aix-les-Bains, sa très touristique voisine :

Dominique Dord, maire UMP d'Aix-les-Bains : «Pourtant, plus j'y pense, plus je me dis que Chambéry, pôle tertiaire, administratif et culturel, et Aix-les-Bains, ville d'eau, de jeux et de plaisir, sont plus complémentaires que concurrentes. Mais, pour le moment, les esprits ne sont pas mûrs.»

«A commencer, apparemment, par le sien...» ajoute le journaliste.


Ils le seront quand la droite aura repris la ville (et l'agglo...) de Chambéry à la gauche, semblait penser Xavier Dullin, actuel leader de la droite chambérienne : «Pour moi, c'est très clair, le bassin de vie des Chambériens va de Montmélian à Aix-les-Bains...C'est évidemment à cet échelon qu'il devrait y avoir une intercommunalité. Et nous pouvons y parvenir.»

A priori, la maturation ne s'est pas faite pour Dominique Dord et Xavier Dullin n'est plus dérangé par la préservation du mille-feuille administratif organisé à Aix-les-Bains...

DÉLÉGATION DES BUS DE L'AGGLOMÉRATION D'AIX-LES-BAINS

(COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DU LAC DU BOURGET)

Dominique Dord la renouvelle pour 6 ans avec un concurrent du réseau de Chambéry pour bloquer le regroupement de celui d'Aix et de cette dernière.

Pour le renouvellement du service de délégation du réseau de bus de la CALB, qui arrive à échéance ce 31 décembre, nous nous attendions donc à ce que son Président, Dominique Dord, ne propose qu’un renouvellement sur 3 ans pour ainsi s'aligner avec Chambéry Métropole et avoir la possibilité de créer un seul réseau de bus sur le bassin de vie Chambéry / Aix-les-Bains dès le 1er janvier 2018. Mais, faire des centaines de milliers d'euros d’économie, donner un meilleur service aux usagers et augmenter l'attractivité des transports en commun n'est pas, à priori, la priorité de Dominique Dord.

Celui-ci vient de renouveler la délégation pour 6 ans au principal concurrent du réseau de Chambéry.

Nous oublierons également la ligne de bus à haut niveau de service, promise par de nombreux élus lors des dernières élections, qui devait parcourir les deux agglomérations sur l'axe nord-sud.

Une très mauvaise excuse :

La différence du taux de versement transport et le type de structure différente entre Chambéry et Aix-les-Bains.

Pour offrir un réseau de bus performant, les précédents responsables de l’agglomération de Chambéry avaient fait le choix d'instaurer un taux de versement transport de 1,75% contre 0,6% pour Aix-les-Bains. La population de l'agglomération d’Aix-les-Bains étant inférieure à 100 000 habitants, sa structure juridique est différente de celle de Chambéry. Ne doutons pas que si le député Dominique Dord avait proposé un article de loi pour favoriser la mutualisation des moyens entre ces deux types d'agglomérations, celui-ci aurait été adopté à une très large majorité. Nous le constatons régulièrement pour le réseau de transport du Grand Paris où, tous les élus sont très inventifs pour adapter la législation et dégager de nouveaux financements pour améliorer l'attractivité de leur territoire...

Les choix de Dominique Dord :

« réduire la voilure sur les transports en commun », « mettre le paquet sur le transport scolaire » « et supprimer les bus vides qui traversent la ville »

Nous n'avons malheureusement que ce que nous méritons. Outre la fréquence des bus, il n'y a aucune voie en site propre, aucune priorité au feu ou au carrefour pour faciliter la vitesse commerciale des bus. Nous pouvons comprendre que les Aixois préfèrent rester dans leur voiture et ainsi contribuer à augmenter les bouchons.

«faire payer Chambéry Métropole pour assurer la desserte de TechnoLac dont il a pourtant la responsabilité »

Les entreprises peuvent se demander si 0,6% est encore trop pour une agglomération qui se focalise sur les scolaires (bus) et les retraités (service de minibus à la demande). Nous pouvons aussi nous poser la question de la responsabilité de la desserte de Technolac qui est surtout assurée par Chambéry Métropole alors que c'est l'agglomération d'Aix-les-Bains qui récolte la quasi totalité du versement transport sur cette zone.

Un choix purement idéologique, un mauvais coup pour la population actuelle et les générations futures.

Si les entreprises préféraient un taux de versement transport minimum avec le service qui va avec, nous assisterions à une migration de celles de l'agglomération de Chambéry vers celle d'Aix-les-Bains. C'est plutôt l'inverse qui se produit et, par l’augmentation du trafic routier qu'elle favorise, cette politique ne pourra que contribuer à augmenter la pollution et donner raison à ceux qui regrettent l'abandon du contournement autoroutier de Chambéry ou d'Aix-les-Bains.

CHAMBÉRY: PRIORITÉ À LA CIRCULATION AUTOMOBILE ET AU «VIDAGE» DES BUS

Le même dogmatisme semble l’emporter aussi à Chambéry. Après un début de gratuité pour trois parkings le samedi après midi,la location de vélo va voir, au contraire, ses tarifs s’envoler. La priorité est également donnée à un nouveau parking de plusieurs millions d'euros aux portes de Mérande. Il viendra concurrencer le parking relais de la Trousse et la ligne de bus en site propre sur l'avenue de Turin.

Le projet de parking à la Cassine est lui, par contre, au point mort. Il est vrai que celui-ci permettrait au voitures d’accéder à la gare sans venir polluer dans l’hypercentre de Chambéry !

MÉTROPOLE SAVOIE :

LE TERRITOIRE PERTINENT POUR ORGANISER LES TRANSPORTS.

Ce syndicat mixte qui regroupe toutes les communes de notre bassin de vie, de Albens à Montmélian, aurait du devenir très logiquement le responsable de l'organisation du réseau des transports en commun.

A l'annonce du recrutement, en septembre dernier, d'un ingénieur responsable des politiques de mobilités et des déplacements, nous pouvions penser que nous nous orientions dans la bonne direction.

Avec la décision de Dominique Dord de renouveler la délégation de bus d'Aix-les-Bains sur 6 ans et celle de Chambéry Métropole d'organiser un nouveau Plan de Déplacement Urbain sur son seul territoire, il faut que son Président, Patrick Mignola, en tire les conclusions qui s'imposent et demande la dissolution de cette structure qui, malheureusement, ne sert à pas grand chose.

PÔLE MÉTROPOLITAIN DU SILLON ALPIN :

AUTRE STRUCTURE QUI NE SERT À RIEN MAIS QUI COÛTE PLUS DE 100 000 € PAR AN.

Depuis 2013, les élus d'Annecy, d' Aix, de Chambéry, de Grenoble et de Valence ont inventé une nouvelle collectivité : le Pôle Métropolitain du Sillon Alpin. Son budget, en 2013, a été de 100 000€ : à quoi sert-elle ? Que pourra bien décider Michel DANTIN en allant «réunioner» à Grenoble avec Eric Piolle sur des sujets dont la Région, les Conseils Généraux et les agglomérations ont la responsabilité ?

MUTUALISER LES SALLES DE SPECTACLE POUR FAIRE DES ÉCONOMIES ?

Dans le DL du 10 octobre dernier, le Maire de la Motte Servolex indique qu'il souhaite construire une nouvelle salle de spectacle de 800 places pour plus de 7 millions d'euros. Quelques jours plus tard, le 29 octobre, lors du conseil communautaire de Chambéry Métropole, nous apprenons que le Phare situé à 500 mètres de là (1500 places en configuration mini) génère 500 000 € de déficit par an avec seulement 53 journées d'utilisation. Ne doutons pas non plus que la salle des Conventions, à coté,(1200 places) propriété de la Ville de Chambéry, ne soit pas beaucoup plus utilisée.

REQUALIFICATION DE L'AVENUE RICHARD À LA MOTTE-SERVOLEX

A l'inverse, nous nous félicitons de la bonne utilisation de l'argent public par Chambéry Métropole et la Motte-Servolex pour la requalification de cet axe, particulièrement dangereux, qui permettra d’apaiser la circulation automobile, de sécuriser et de faciliter les déplacements à vélos et à pieds..

Lire la suite

Pétition : Non aux nouveaux horaires de la ligne TER n°53 CHAMBERY-MODANE

30 Novembre 2014, 22:14pm

Publié par Acac73

http://www.petitions24.net/non_aux_nouveaux_horaires_de_la_ligne_ter_n53_chambery-modane

A partir du 14 Décembre, les horaires des TER de la ligne 53 Chambéry-Modane changent en raison de l’évolution des horaires du TGV Grenoble - Paris.

· Les TER au départ de Modane partiront 20 minutes plus tôt.

· Les TER au départ de Chambéry partiront 10 minutes plus tôt le matin et 20 minutes plus tard le soir.

Conséquences :

1. Impact sur les scolaires.

Ces modifications vont impacter lourdement le quotidien d’environ 350 élèves scolarisés aux lycées et aux collèges de Saint-Jean et Saint-Michel-de-Maurienne, et environ vingt-cinq de leurs professeurs. Les cours terminant à 17h25, les élèves ne pourront plus prendre les TER qui partiront de Saint-Jean-de-Maurienne à 17h30 pour la destination de Modane et Chambéry.

Solution envisagée par la région :

Dir. Modane et Chambéry : Six cars, réservés aux élèves du lycée.

2. Impact sur l’offre de formation de la vallée :

Mise en péril de la classe FLE de Saint-Michel. Il s'agit d'enfants, de onze à seize ans non-francophones, qui viennent de toute la vallée. Il sera difficile de continuer à scolariser ces élèves au collège de Saint-Michel s'ils doivent attendre leur train, 1h chaque soir ! Cette perte d'élèves ferait peser une menace sur le collège qui passerait sous le seuil des 200 élèves…

3. Impact sur le quotidien des usagers salariés.

La vie personnelle et/ou professionnelle de plusieurs centaines d’usagers est remise en question avec des temps de trajet rallongés de 40 minutes. Les usagers qui n'ont pas la possibilité de moduler leurs horaires de travail se voient contraints de renoncer au transport en commun.

4. Impact sur la desserte Chambéry - Modane.

Dégradation des correspondances avec Grenoble et Annecy qui marginalise la ligne Chambéry - Modane par rapport au reste de la Région. Les usagers venant d’Aix-les-Bains n’auront plus la correspondance pour le train de 6h36 au départ de Chambéry pour se rendre au travail en Maurienne.

5. Impact environnemental, sécurité des transports.

Huit cars au total seront mis en circulation, six pour le lycée Paul Héroult et deux en « remplacement » du TER supprimé au départ

de Modane à 5h24. Cette circulation routière augmentera les émissions de CO2 dans la vallée déjà saturée par la circulation

routière (Emission de CO2 en cars interurbains = 171g par passager/ km contre 30g pour un TER). A l’heure où la région affirme

placer les enjeux environnementaux au cœur des politiques régionales, ce constat est effarant. Outre les impacts

environnementaux, les études comparatives montrent que les dessertes par cars présentent une accidentologie deux fois plus

élevée qu’en train.

Nos Demandes :

- Prise en compte des besoins réels des usagers.

- Priorité au transport public ferroviaire pour des questions environnementales et de sécurité

AU53 _ Association des Usagers de la ligne 53

Ligne53@hotmail.fr

Lire la suite

Eric PIOLLE, tout sur le Lyon-Turin, rien sur le doublement du tunnel routier du Fréjus ?

21 Novembre 2014, 12:12pm

Publié par Acac73

A noter que, le jour de la fin du percement du deuxième tube du Fréjus, le Maire de Grenoble, Eric PIOLLE n'en avait encore que pour le Lyon-Turin.

Pourtant, cet ouvrage va aussi contribuer à renforcer le flux de poids-lourds traversant Grenoble pour aller en Italie.

Rappelons que la distance pour aller de Barcelone à Milan est identique en passant par Grenoble ou par Nice. Seul diffère le cout aujourd'hui, à cause du péage du tunnel du Fréjus.

http://t.co/NZHSnoCHCm

Lire la suite

Fin du creusement du deuxième tube du tunnel routier du Fréjus une victoire pour la prédominance du trafic poids lourds dans les Alpes et pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Rhône-Alpes.

16 Novembre 2014, 22:50pm

Publié par Acac73

Fin du creusement du deuxième tube du tunnel routier du Fréjus une victoire pour la prédominance du trafic poids lourds dans les Alpes et pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Rhône-Alpes.

Ce lundi 17 novembre, le dernier mètre du nouveau tube de circulation va être creusé. Il ne restera plus qu’à l’aménager pour l’ouvrir au trafic.

Historique du doublement du tunnel routier du Fréjus

Rappelons que l’enquête publique qui avait eu lieu en 2007 indiquait que ce tube de 8 mètres était destiné à devenir une galerie de sécurité.

Plusieurs associations, dont la nôtre, qui avaient déposé un recours contre le diamètre énorme de cette « galerie de sécurité », avaient été déboutée, au motif que ce projet n’était pas un deuxième tube de circulation.

Un mois après, le gouvernement du Président SARKOZY annonçait la transformation de cette galerie de sécurité en un deuxième tube de circulation (à une seule voie).

Promesse de limitation du trafic Poids-Lourd

La transformation en un deuxième tube de circulation ne fut pas remise en cause par le gouvernement du président HOLLANDE, celui-ci signa juste un accord le 3 décembre 2012 qui autoriserait un trafic maximum de 4000 poids-lourds par jour.

Nous n’avons aucune confiance sur cette promesse car :

  • Quelques jours après cette promesse, le 30 décembre 2012, le ministre a fait paraître un décret interdisant la communication des chiffres du trafic dans le tunnel, pour, parait-il, des raisons de concurrence.

  • Récemment, le Président du Tunnel Routier du Fréjus, dont les actionnaires sont l’État et les collectivités locales, a indiqué que la capacité de l’ouvrage était de plus de 8000 poids-lourds par jour.

  • Le Président de la Commission de Sécurité du Tunnel du Fréjus, qui est aussi membre de Chambéry Métropole, a été le seul à s’opposer au vœu en juillet dernier contre le projet pharaonique de doublement de l’échangeur autoroutier de la Motte-Servolex. Celui-ci a pour objectif de permettre l’augmentation du trafic autoroutier, et va créer de la dangerosité dans les accès à l’échangeur et dans la sortie de l'A41 qui sera dans une forte pente.

  • Le Préfet de SAVOIE refuse que les associations puissent assister en tant qu’observateur au Conseil d’Administration du Tunnel Routier du Fréjus, le fonctionnement de celui-ci étant totalement opaque.

  • Les augmentations des péages du tunnel devaient également financer le prolongement de l’Autoroute Ferroviaire Alpine à Grenay dans la banlieue de Lyon. On attend toujours de l’État le lancement des travaux depuis 2011.

Deuxième plus gros projet nucléaire en France après FLAMANVILLE.

Ce nouveau tunnel est aussi une avancée majeure pour le prolongement des centrales nucléaires en Rhône Alpes. En effet, le nouveau tube au Fréjus va aussi permettre l’implantation de la nouvelle ligne THT en courant continu entre la France et L’Italie, qui va permettre d’acheminer en Italie la production de deux centrales nucléaires françaises.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2013/07/15/debut-des-travaux-de-la-ligne-electrique-savoie-piemont-288101.html

http://www.acac73.org/article-les-promesses-n-engagent-que-ceux-qui-les-ecoutent-60064377.html

http://www.asder.asso.fr/images/pdf/documents/Remarques%20ASDER%20LES-Savoie-Piemont.pdf

SILENCE ASSOURDISSANT des OPPOSANTS au LYON-TURIN FERROVIAIRE sur le LYON TURIN NUCLÉAIRE et ROUTIER

On peut sourire quand Les AMIS DE LA TERRE (voir précision des Amis de la Terre dans les commentaires ci dessous) , Michèle RIVASI, Jean Charles KOHLHAAS , ou Daniel IBANEZ (dont la résidence en Savoie est à quelques centaines de mètres du futur poste de transformation électrique de 10 hectares entre Saint-HELENE-DU-LAC et LES MOLETTES) appellent à manifester pour l’arrêt des centrales nucléaires au BUGEY ou à SAINT ALBAN, en gardant un silence assourdissant sur ce projet de 2 milliards d'euros ( 1.4 pour la ligne THT, 0.5 pour le second tube)

Les tunnels routiers ne suscitent aucune inquiétude, les tunnels ferroviaires ont tous les maux possibles et inimaginable

Il faut noter qu’a priori, pour ces opposants farouches à la ligne ferroviaire Lyon-Turin, il n’y a aucune présence d’uranium et d’amiante dans le nouveau tunnel routier du Fréjus, alors que le tunnel ferroviaire du Lyon-Turin quelques centaines de mètres plus bas, en serait infesté.

Il n’y a priori aussi aucun problème avec la MAFIA CALABRAISE, il est vrai, que ceux-ci n’ont pas eu besoin de vendre des barrières « rouillées » à la SITAF ou à la STRF, les opposants au Lyon-Turin en France et en Italie évitent soigneusement de manifester contre le doublement du tunnel routier.

http://www.lemoniteur.fr/147-transport-et-infrastructures/article/actualite/26332093-la-mafia-calabraise-infiltree-sur-le-lyon-turin

http://www.ledauphine.com/savoie/2014/09/27/une-caravane-festive-pour-dire-leur-opposition-au-lyon-turin

Il n’y a aucun problème, qu’en Italie, un des principaux responsables des opposants au Lyon-Turin, Sandro PLANO soit aussi cadre supérieur à la SITAF, l’autoroute qui va de TURIN au tunnel routier du Fréjus.
Mais les opposants le jurent, il n’y a aucun conflit d’intérêt. D’ailleurs, quand Daniel IBANEZ et Jean Charles KOHLHAAS l’invitent le 19 octobre 2012 à Chambéry, ce « détail » est totalement « oublié ».

Convention traversées alpines du 19 octobre 2012

Lire la suite

Les affirmations extraordinaires de la Cour des Comptes.

19 Octobre 2014, 15:24pm

Publié par Acac73

Dans un référé contre le Lyon Turin, la Cour des Comptes avait affirmé entre autre, « que d'autres solutions techniques alternatives moins coûteuses ont été écartés sans avoir toutes été complètement explorées de façon approfondie».

Un an après, la Cour des Comptes remet le couvert contre le projet Lyon-Turin, mais n'a toujours pas expliqué quelles étaient ces autres solutions miraculeuses.

Est-ce les wagons motorisés, ( ou R-SHIFT-R ) projet d'une complexité ahurissante où le responsable des opposants a des intérêts ?

La Cour des Comptes regrettait aussi que l'on ait pas pris exemple sur la Slovénie ou la Hongrie. Nous, on se félicite que la France prenne plutôt exemple sur la Suisse.

De plus, on s'étonne, que ni la Cour des Comptes, ni les Opposants, ne demandent le rétablissement de la redevance poids-lourds, pourtant en vigueur depuis 2001 en Suisse et 2005 en Allemagne.

Lire la suite

Redevance poids-lourds : prix Pinocchio 2014 pour Ségolène Royale et les opposants au Lyon-Turin ?

12 Octobre 2014, 16:40pm

Publié par Acac73

Redevance poids-lourds : prix Pinocchio 2014 pour Ségolène Royale et les opposants au Lyon-Turin ?


L'association «Les amis de la Terre» vient d'annoncer la liste des nominés au prix Pinocchio 2014 qui se veut vouloir dénoncer «le fossé entre les discours « développement durable » et les actes réels constatés sur le terrain ». nous nous étonnons de ne pas y trouver Ségolène Royale ainsi que les opposants au Lyon-Turin ferroviaire !

http://www.prix-pinocchio.org/

Nous partageons pleinement les avis de la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports et de France Nature Environnement sur la décision désastreuse de Ségolène Royale d'abandonner la redevance poids-lourds sur les nationales françaises, redevance qui a pourtant fait ses preuves dans de nombreux pays dont l'Allemagne et la Suisse.

La volonté affichée de Ségolène Royale de faire payer les sociétés d'autoroutes, nous laisse très dubitatifs, d'une part, et comme le Ministre des finances, en raison de la solidité des contrats de concession signés par ces groupes, et d'autre part, en constatant à Chambéry que, malgré une opposition quasi-unanime de tous les élus et associations, la société d'autoroute AREA continue tranquillement les études sur le projet pharaonique et dangereux de doublement de l'échangeur autoroutier de la Motte-Servolex.

http://www.fne.asso.fr/fr/abandon-de-l-ecotaxe-une-ardoise-de-3-milliards-pour-les-francais.html?cmp_id=33&news_id=13876

http://fnaut.fr/actualite/communiques-de-presse/332-abandon-de-l-ecotaxe-une-decision-desastreuse

Pour les opposants au Lyon-Turin, c'est une victoire car cette redevance devait financer les infrastructures permettant le report modal. Leur seule réaction a été de «servir la soupe» aux transporteurs routiers en publiant un article qui indique que la redevance poids-lourds en Suisse est équivalente au péage du tunnel du Mont-Blanc.

http://lyonturin.eu/documents/docs/RPLP%20suisse%20frejus%20mont%20blanc.pdf

Les associations qui défilaient ce samedi contre le trafic poids-lourds à Chamonix apprécieront …

A Chamonix : manifestation contre le trafic poids-lourds

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2014/10/11/colere-apres-la-suppression-de-l-ecotaxe

https://www.facebook.com/pages/EnvironnMontBlanc/157432397609584?fref=ts

A Modane : haro sur le ferroviaire mais amnésie sur le tunnel routier du Fréjus ?

A Modane, les opposants au Lyon-Turin ont manifesté uniquement contre le Lyon-Turin. Il n'y avait pas une seule pancarte contre le trafic poids-lourds et la manifestation a soigneusement évité les locaux du tunnel du Fréjus pour réclamer l'interdiction des poids-lourds EURO1 et EURO2 les plus polluants comme au Mont-Blanc.

http://www.ledauphine.com/savoie/2014/09/27/une-caravane-festive-pour-dire-leur-opposition-au-lyon-turin

« Plus vert que vert » ?

Rappelons-nous que leur plainte contre la pollution visait nominativement la SNCF mais ne disait aucun mot sur l'autorisation des poids-lourds les plus polluants à ce même tunnel du Fréjus.

A noter aussi qu'un des principaux soutiens à Daniel Ibanez, l'élu EELV de la région, Pierre Meriaux, siège également au Conseil d'Administration du tunnel routier du Fréjus. Sa seule action, à l'issue du CA, en mai dernier, a été de « twitter » qu'une baisse du trafic avait eu lieu entre 2012 et 2013. Par contre, rien sur le fait que le trafic ait repris sa progression en 2014, malgré la crise, et rien sur le maintien de l'autorisation des poids-lourds les plus polluants.

https://twitter.com/pierremeriaux/status/474527772371865602

http://lyonturin.eu/documents/docs/Plainte%20mise%20en%20danger%20de%20la%20vie%20d%27autrui%20-%20Mich%C3%A8le%20Bonneton.pdf

Conflit d’intérêt

Il est à noter que Daniel Ibanez, leader des opposants au Lyon-Turin, propose comme alternative un projet (R-SHIFT-R) dont il représente la société qui le commercialise. Chacun a pu le constater le 7 octobre 2013 sur le stand du R-SHIFT-R.

http://www.carrefour-predit4.org/

Rappelons que ce projet, d'une complexité ahurissante, appelé aussi wagon automoteur, a déjà bénéficié de près de 500 000 euros de subventions et entre en lice pour avoir une subvention encore plus importante dans les mois à venir.

http://lyonturin.eu/communiques/docs/tract_conseil_regional.pdf

Manque de débats sur les alternatives

Une chose est certaine, il y a un manque évident de débats sur les alternatives des opposants.

Complaisance sur le projet du doublement pharaonique de l’échangeur autoroutier de l'A43

Étonnante la « contribution » des opposants au Lyon-Turin alors qu'ils ont assisté aux trois réunions publiques sur ce projet de plus de 100 millions d'euros : la création d'une dizaine de places de covoiturage ne correspond absolument pas aux enjeux de ce nœud qui voit passer 40 000 véhicules par jour.

http://lyonturin.eu/analyses/docs/Concertation%20noeud%20autoroute%20prefet%2020140620.pdf

Le doublement de la ligne ferroviaire Saint-André-le-Gaz / Chambéry : un projet des opposants au Lyon-Turin pour assécher les crédits pour le ferroviaire et assurer la prédominance écrasante et définitive de l'autoroute A43.

Doubler cette ligne ferroviaire limitée à 90 km/heure à cause de sa sinuosité et y engloutir un milliard d'euros, c'est assurer la prédominance totale à l’autoroute A43 !

Il faudrait d'ailleurs fermer cette ligne plusieurs années pour permettre la réalisation des travaux.

Est-ce le but recherché ?

Mettre les poids-lourds sur les trains tout de suite ?

La plate-forme de ferroutage d'Aiton est aujourd'hui saturée ( 85%). Nous ne voyons pas comment nous pourrions mettre sur des trains plus d'une centaine de poids-lourds supplémentaire par mois.

L'urgence : la création d'une nouvelle plate-forme de ferroutage aux portes de Lyon.

On remarquera le double jeu des opposants qui militent pour une plate-forme à Ambérieu, projet non opportun abandonné depuis 3 ans, sans même avoir l’honnêteté de mentionner que les études, depuis lors, ont lieu sur Grenay aux abords de Lyon.

www.cotita.fr/IMG/pdf/7_D_Llorens_RFF_Cotita_ERC.pdf

Rien non plus sur la nécessité urgente de commander des wagons modhalor pour embarquer plus de poids-lourds : de qui se moque-t-on ?

Lire la suite

Conseil Communautaire de Chambéry Métropole, jeudi 10 juillet à la Motte-Servolex : Michel Dantin va-t-il s'expliquer ?

7 Juillet 2014, 18:29pm

Publié par Acac73

Il nous semble important que les élus de l'agglomération débattent des sujets importants qui impacteront, non seulement les générations futures, mais également les 200 000 habitants actuels de notre bassin de vie.
Aujourd'hui, nous constatons l'absence de débats sur :
- l'interdiction des poids-lourds les plus polluants au Fréjus e
t à Chambéry,
- le projet faramineux de doublement de l'échangeur autoroutier,
- le parking géant aux portes de Mérande en concurrence avec la ligne de bus en site propre.
- la politique de
stationnement

A noter

  • en Haute-Savoie : communication du Maire de Chamonix et des associations du Mont-Blanc sur le projet d'interdiction des poids-lourds les plus polluants (EURO3)

https://www.facebook.com/eric.fournier.chamonix

https://www.facebook.com/pages/EnvironnMontBlanc/157432397609584

  • en Savoie : seul EELV Chambéry a informé des enjeux des consultations en cours.

http://chambery.eelv.fr/

  • Sur l'interdiction des poids-lourds les plus polluants (EURO1 & EURO2) au Fréjus et donc à Chambéry : information par Bernadette Laclais,

http://www.bernadettelaclais.fr/restrictions-circulation-les-poids-lourds-bonne-nouvelle-les-territoires-alpins/

Pas d'information de la part de M. Dantin qui s'est pourtant désigné pour siéger au conseil d'administration du Tunnel du Fréjus.

Retournement de veste sur le contournement autoroutier et sur le PDU

Nous espérons que le nouveau Maire de Chambéry, Michel Dantin, explique pourquoi il souhaite laisser une épée de Damoclès sur les communes de la Motte-Servolex, Saint-Sulpice, Cognin, Vimines, Saint-Cassin, Jacob-Bellecombette, Montagnole, Barberaz, La Ravoire et Saint-Baldoph, en s'opposant à l'abandon du contournement autoroutier.

Pourquoi,également, renie-t-il le Plan de Déplacement Urbain voté par tous les élus de l'agglomération en 2004 et qui a pour objectif de «ne pas augmenter la part de la voiture en valeur absolue»?

Vœu pour demander le rétablissement de la redevance poids-lourds sur la VRU

Chambéry est l'axe qui supporte le plus important trafic de poids-lourd de transit dans les Alpes du Nord. L'abandon de la redevance poids-lourds sur la VRU est un encouragement à ne pas privilégier le report des marchandises sur le ferroviaire.

Nous souhaitons que les élus de l’agglomération donnent un signe fort en demandant le rétablissement du «péage de transit poids-lourd» sur la VRU.

Nous souhaitons également sa mise en œuvre en Maurienne, sur la RD 1006 entre Saint Michel et Epierre, pour éviter que les poids-lourds en transit empruntent cette départementale afin d'éviter l'autoroute ferroviaire alpine ou de payer le péage de l'autoroute A43.

Pour une alternative d’intérêt général au projet d'AREA
de doublement de l'échangeur autoroutier de la Motte S
ervolex


Il n'est pas possible de laisser AREA imposer ce projet qui mettrait en péril de nombreuses entreprises dans la zone des Landiers et handicaperait le covoiturage !

Avec Nicolas Mercat (ALTERMODAL), Antoine Fatiga (FDG) et plusieurs élus EELV de Chambéry, nous avons travaillé sur un contre-projet économique privilégiant l’intérêt général et la sécurité qui créerait un vrai pôle d’échange multimodal et permettrait, ainsi, la réaffectation d'une partie importante des 58 millions d'euros prévus au financement de la plate-forme de ferroutage à proximité de Lyon, au financement du doublement de la ligne ferroviaire Annecy - Aix-les-Bains et à l’amélioration de la ligne ferroviaire existante entre Saint-André-le-Gaz et Chambéry.

Notre association demande à ce que Chambéry Métropole soutienne cette initiative pour ne pas être spectateur de l'aménagement de notre territoire et laisser AREA réaliser un projet qui ne correspond pas à l’intérêt général.

Dernière nouvelle : un avis défavorable quasi-unanime sur le projet AREA

Nous nous félicitons de l'avis défavorable, et à la différence du Maire de la Motte Servolex, rendu par le Maire de Chambéry, par le Président de l'Agglomération et par le Conseil Général sur ce projet.

Lire la suite

Quelles priorités pour les usagers du noeud autoroutier de Chambéry ?

6 Juillet 2014, 15:29pm

Publié par Acac73

Vous trouverez sur le lien ci dessous le tract que nous avons distribué lors des réunions publiques d'informations sur le projet d'AREA de doublement du péage de la Motte Servolex

Tract de l'assocation

Lire la suite

La réforme ferroviaire est-elle écologique ?

29 Juin 2014, 09:45am

Publié par Acac73

A lire l'article de Jean Sivardière Président de la FNAUT

En quoi consiste le projet de réforme ferroviaire, très complexe, défendu par le gouvernement ?

http://www.reporterre.net/spip.php?article6040

Lire la suite

La FNAUT dénonce fermement la prolongation de la grève des cheminot

24 Juin 2014, 21:08pm

Publié par Acac73

La grève déclenchée le mardi 10 juin par les syndicats CGT, Sud Rail, FO et FIRST reste incompréhensible et sa prolongation est inacceptable.

Une grève incompréhensible

Les syndicats s’opposent au projet de réforme ferroviaire. Pourtant :

- le projet préserve le statut et l’emploi des cheminots ;

- il rassemble tous les métiers relatifs à l’infrastructure au sein d’un gestionnaire unifié d’infrastructure (GIU) et rapproche ce GIU de la SNCF ;

- enfin il laisse de côté toute introduction de la concurrence dans le secteur ferroviaire.

Une grève inacceptable

La prolongation de la grève pénalise gravement tous les usagers captifs du train, notamment les jeunes et les salariés précaires.

Elle nuit à l’image du service public ferroviaire et du transport ferroviaire de fret, et compromet leur équilibre financier.

La FNAUT reconnaît le droit de grève mais estime, dans le cas présent, qu’il est exercé de manière manifestement abusive par une minorité de cheminots disposant du pouvoir de bloquer les trains, la poursuite de la grève risquant même de perturber l’accès des lycéens aux épreuves du baccalauréat.

La FNAUT rappelle enfin que ce n’est pas aux syndicats de cheminots, mais aux seules associations d’usagers des transports, d’exprimer le point de vue des voyageurs.

La réforme ferroviaire est-elle écologique ?

http://www.reporterre.net/spip.php?article6040

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>