Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Vigilance : les projets routiers avancent, les alternatives respectueuses de l'environnement piétinent !

4 Septembre 2011, 20:53pm

Publié par Acac73

Les députés n'ont toujours pas voté le Schéma National des Infrastructures de Transport.

Nous l'avions annoncé il y a un an, à notre grande satisfaction, le contournement autoroutier de Chambéry ne figurait plus dans l'avant projet du SNIT. Le gouvernement avait alors annoncé que ce schéma serait définitivement publié et validé par les députés et sénateurs avant la fin 2010.
A ce jour, la version définitive n'est toujours pas publiée et la date de son vote à l'Assemblée Nationale n'est toujours connue.

 

Trafic poids lourds: les effets de la crise s'estompent

La publication des résultats du 1° semestre 2011 d' « Autoroute Paris-Rhin-Rhône » dont AREA fait partie, indique que le trafic poids-lourds a augmenté de 5,5% et n'est plus qu'à 7% inférieur au trafic d'avant crise.

 

Les promesses du Grenelle de l'Environnement aux oubliettes : encore une nouvelle autoroute

La ministre Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé au début de l'été, la transformation en autoroute de la RCEA ( Mâcon-Montmarault) . Ceux qui espéraient que la priorité serait donné au ferroutage en seront pour leurs frais... Et pourtant le trafic poids lourds représente 40 % de la circulation sur cet axe !

 

Entre Chambéry et Lyon, la priorité est donnée aux investissements routiers.

L'appel d'offre pour le passage à deux fois trois voies des dix premiers km de l'A43, entre la Tour du Pin et Chambéry (portion sur le territoire de la Motte-Servolex), a été lancé par AREA cet été. La fin de cette première tranche est prévue pour 2014 comme pour la galerie du Fréjus !


Pas de retard pour la Galerie pharaonique de sécurité du Fréjus.

Le tunnelier est désormais en place. On attend sa mise en route pour les prochaines semaines.

Pour rappel, en février dernier, le député Michel Bouvard, lors d'une réunion publique, a avoué que celle-ci sera utilisable en un deuxième tube de circulation à une seule voie.

Les associations avaient bien raison de s’inquiéter sur le diamètre pharaonique de cette galerie dite uniquement de sécurité.



Les alternatives.


Plateforme de ferroutage dans la région de Lyon : 4 ans pour décider de la localisation !

Il y a quelques jours, le Préfet de Région a annoncé le choix de Grenay, dans la banlieue de Lyon, pour la plate-forme de ferroutage en remplacement de celle d'Aiton en Savoie.

Il aura fallu 4 ans à l’État pour décider de sa localisation (la commune de Fromentaux près d'Ambérieu s'était aussi portée candidate). Espérons que sa réalisation soit un peu plus dynamique !

Cette plateforme permettra la diminution du trafic poids lourds circulant sur la VRU de Chambéry et sur l'A43 .

Même si l'Etat prévoit 10 navettes journalières à terme(4 actuellement au départ d'Aiton), la topologie de la ligne historique qui permet uniquement la circulation de trains courts (15 wagons doubles, tractés par deux locomotives) ne permettra qu'une augmentation du report modal d'environ 50 000 poids lourds par an (30 000 actuellement), soit à peine 5% du trafic actuel passant entre la France et l'Italie ( Mont-Blanc, Fréjus et Vintimilles)

Rappelons que le projet Lyon-Turin permettrait le report d'un million de poids lourds annuellement.

 

Tunnel du base du Lyon-Turin : dernier délai au 21 septembre

Comme prévu, l’État italien a lancé les travaux de la descenderie avant l'été et a approuvé le nouveau tracé.

La France et l'Italie ont maintenant jusqu'au 21 septembre pour se mettre d'accord sur l'avenant au Traité.

Nous espérons que celui-ci ne souffre pas d'un nouveau retard qui ne ferait qu'encourager les opposants à ce projet, nous fera perdre les subventions européennes (première tranche de 600 M€) et par voie de conséquence, renverrait au calendes grecques ce projet.

Le plan B, n'en doutons pas, serait alors mis en application : après le doublement du Fréjus, l''élargissement de l'A43, le contournement deviendra « indispensable » pour la sécurité des usagés de la VRU.

 

D'autres projets ne souffrent, eux, d'aucun retard :

- les décrets relatifs au futur métro automatique « Le Grand Paris » (plus de 20 Milliards d'Euros pour 200 km de voies et 75 nouvelles gares) sont parus en ce mois d’août.

- pour le tout nouveau projet de la LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon, un débat public est déjà organisé à partir du 3 octobre.

 

Lyon-Turin accès français : silence radio

En 2007, il était prévu la réalisation simultanée d'un tunnel sous Chartreuse, avec une seule voie, dédié au Fret et d'un tunnel à double voies sous Dullin-L'Epine pour les voyageurs TGV et TERGV.

Depuis l'été 2009, l’État a indiqué étudier la réalisation d'un tunnel désormais MIXTE sous Dullin-l'Epine (fret et voyageur) : nous sommes surpris du silence assourdissant sur ce projet... Il est à noter que l’enquête publique devrait avoir lieu à la fin de cette année.

 

Eco-redevance poids-lourds repoussée en 2013

Cette taxe kilométrique serait perçue sur les grands axes routiers (hors autoroutes à péage). Elle est destinée à financer le coût des infrastructures empruntées gratuitement aujourd'hui par les poids-lourds à la différence du ferroviaire sur lequel un péage à RFF est demandé dès le premier km.

Alors que le candidat Sarkozy l'avait promise pour, au plus tard, 2010, celle-ci est désormais prévue pour 2013.

Rappelons qu'elle est déjà opérationnelle en Allemagne depuis 2005 et en Suisse depuis 2001 . Dans ce pays, cette redevance à permis de financer les tunnels ferroviaires du Gothard (57 km), du Ceneri ( 15 km) et du Lotsberg (35 km) destinés à réduire de moitié le trafic poids lourds traversant la Suisse, et cela, sans l'aide de l'Europe.

 

Eurovignette poids-lourds a été votée par l'Europe

Cette taxe (4 centimes par km) sera perçue sur tout le réseau routier, y compris sur les autoroutes avec péage. Elle est destinée au financement des coûts environnementaux (taxe carbone appliquée au transport) générés par le transport routier. Une clause européenne indique qu'un minimum de 15% doit être consacré au financement du réseau de transport européen (dont fait partie le projet Lyon-Turin).

Nous attendons de l’État français qu'il mette en œuvre rapidement cette taxe sur le réseau autoroutier.

 

Electrification de la ligne Grenoble-Montmélian : plus d'ambition aurait été souhaitable à cette occasion !

Nous nous félicitons de l'électrification et de la modernisation de la ligne Montmélian Grenoble en cours. En 2013, cela permettra d'augmenter la vitesse et le cadencement des TER entre Grenoble et Chambéry, de voir disparaître les locomotives diesels et également d'accueillir en Savoie des TGV à destination du sud de la France.

A l'occasion de ces travaux, nous regrettons que la réalisation de la gare ferroviaire sur la zone d'activité Alpes Espace de Montmélian n'ait pas été prévue.

Comme à Techno-Lac, la priorité n'est pas accordée à une desserte de transport en commun attractive et performante !

 

Ne pas oublier le doublement de la ligne ferroviaire unique entre Aix les bains et Chambéry

La région a débloqué, en début d'année, le financement pour réaliser les pré-études de ce doublement. Même si Annecy n'a pas obtenu les JO , nous espérons que l’État, les Conseils Généraux et le Conseil Régional collaborent pour réaliser ce projet : cela permettra d'améliorer la circulation des trains, leur cadencement et le temps de trajet.
 Aujourd'hui, des trains attendent fréquemment en gare de Rumilly pour permettre le croisement avec d'autres. Sinon, n'en doutons pas, AREA se proposera d'élargir à deux fois 3 voies l'autoroute avec une augmentation du tarif des péages !


Lire la suite