Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

25 Septembre 2022, 13:02pm

Publié par Acac73

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Voici nos avis sur les informations publiées sur les réseaux sociaux sur la réunion organisée par les associations opposées au Lyon-Turin, le Maire de Barberaz, la France Insoumise et le syndicat Sud Rail ce samedi 24 septembre à Barberaz.

 

Plus de 500 personnes présentes. Vraiment M. Gabriel Amard ?

Le gendre de Jean-Luc Mélenchon, qui ne doit pas bien peser ses mots lui aussi, a affirmé hier qu’ils étaient plus de 500 à cette réunion. Totalement faux, 150 personnes au plus, la salle était loin d’être pleine et la Mairie de Barberaz la donne pour 250 personnes maximum.

https://twitter.com/gabrielamard/status/1573697606110400512

https://www.barberaz.fr/r%C3%A9server-une-salle-communale

C’est un échec pour Daniel Ibanez après 10 ans d’opposition, malgré les 10 000 tracts distribués, les mails envoyés par les 6 associations, du syndicat SUD, de la France Insoumise et du Maire de Barberaz.

Pour rappel, notre association, contre le contournement autoroutier de Chambéry et la transformation de la Savoie en couloir à camions, avait, toute seule, sans même rappeler les 300 personnes régulièrement présentes sur la Motte Servolex, réuni plus de 500 personnes à la Salle des Conventions de Chambéry (capacité de 1000 personnes) en 2009 et avait rempli totalement la salle de la Forgerie à Cognin (300 personnes).

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Cette faible mobilisation hier contre la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin est aussi un désaveu pour les associations écologiques locales qui mobilisent bien plus de monde lors des marches pour le climat. Personne ne croit à leur combat contre une nouvelle ligne ferroviaire, à leurs alternatives bidons et à la « vidange » de l’eau des Alpes par le tunnel du Lyon-Turin

https://twitter.com/pierremeriaux/status/1573691691890102279/photo/1

 

Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds, les trains de marchandises pour Chambéry et les TER et TGV pour Grenoble.  

Cette semaine, nous avions évoqué la réponse du chef des transports Suisse à une association haute savoyarde qui posait la question de la pertinence du Lyon-Turin : les voitures de luxe au Mont-Blanc et les poids-lourds pour Chambéry.

Nous avions oublié d’évoquer les élus de Grenoble qui eux demandent la concentration des trains de marchandises sur sa seule voisine chambérienne pour pouvoir développer les TER dans leur métropole. Pierre Mériaux, adjoint au Maire de Grenoble et la député européenne EELV de Grenoble Gwendoline Delbos-Corfield nous l’ont rappelé hier.  

https://twitter.com/GDelbosCorfield/status/1573715405142728704

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Maire de Berbaraz, désinformation et mépris pour ses concitoyens

https://twitter.com/pierremeriaux/status/1573687150272454660

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Pour le Maire de Barberaz opposé au projet et favorable donc à la saturation jour et nuit de la ligne historique qui traverse sa commune, la seule nécessité est de changer de matériel ferroviaire pour faire baisser le bruit. Pas un mot également sur un partage équitable du trafic ferroviaire de marchandise entre Chambéry et Grenoble et du trafic routier entre le Mont-Blanc et la Maurienne par la VRU.  Le mois prochain, pendant 3 semaines, 2000 poids-lourds du Mont-Blanc vont être renvoyés chaque jour sur la Savoie. L’année prochaine et les années suivantes, le renvoi va durer 3 mois, avant un certainement renvoi définitif.

Nous sommes catastrophés qu’un Maire et membre de la Commission mobilité de l’agglomération affirme que la ligne ferroviaire qui traverse sa commune est sous utilisée. Les chiffres donnés par SNCF Réseau en décembre dernier sont pourtant limpides. En bloquant le trafic TER à son niveau actuel, en abandonnant le projet de RER Savoyard, à part l’ouverture d’une halte ferroviaire à Chignin et avec un minimum de 600 millions de travaux (saut de mouton, voies d’évitements, renforcement de l’alimentation électrique, etc.), en saturant la ligne jour et nuit, on ne peut rajouter qu’une cinquantaine de trains de marchandises par jour dans Chambéry. Veut-il revenir au siècle dernier lorsque le trafic TER était deux à trois moins important qu’aujourd’hui ?

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

 

 

Pour Sud Rail, leurs collègues de SNCF Réseau réalisent des études bidons.

https://twitter.com/pierremeriaux/status/1573690053414588417

https://twitter.com/JTroccaz/status/1573701672534171651

 

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

C’est manifestement le cas, vu le message porté par le représentant de Sud Rail Chambéry et relayé par un des responsables de Sud à Grenoble.

Non, on ne pas rajouter une centaine de trains par jour dans Chambéry en bricolant sur la ligne historique, juste une cinquantaine en bloquant tout développement des TER. Et ça ne sera pas à peu de frais, au minimum 600 millions d’euros et sans oublier la coupure de la ligne pendant de nombreux mois ou années.

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à BarberazL’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à BarberazL’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

On ne s’étonne donc pas des menaces portées à notre encontre pour tenter de nous faire taire. Avec Daniel Ibanez des Amis de la Terre, nous sommes les deux seules associations présentes à la commission de la saturation de la ligne organisée par le ministère des Transports avec le concours de SNCF Réseau. La seule réaction de Daniel Ibanez lors de la présentation des études de SNCF Réseau a été de demander si l’ouverture d’une halte ferroviaire à Chignin était vraiment nécessaire.

L’inaction de la France Insoumise et de EELV à la Région pour l’augmentation du trafic ferroviaire de marchandise dans les Alpes

https://twitter.com/pierremeriaux/status/1573694454422294532

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Depuis leur élection à la région AURA, ni Alexandra Cusey d’EELV, ni Gabriel Amard de LFI n’ont porté la moindre action pour la mise en place dans la région de la redevance poids-lourds alpine comme s’apprête à le faire la Région Alsace

https://www.franceroutes.fr/actualites/la-region-alsace-est-prete-a-taxer-les-poids-lourds/

Manifestement, ils préfèrent « l’inaction pour le climat »  que de mettre en œuvre dans les Alpes « la loi Climat et résilience qui donne la possibilité aux régions volontaires de mettre en œuvre une taxe sur le transport routier de marchandises ». Cette Eurovignette, en plus de faire payer au transport routier la pollution et la congestion qu’il génère,  permettrait de réduire le différentiel concurrentiel entre le rail et la route. Rappelons, qu’en raison des couts d’exploitation de la ligne historique, chaque remorque transportée par l’autoroute ferroviaire bénéficie de 300€ de subvention

https://twitter.com/JTroccaz/status/1573701672534171651

 

Un débat citoyen sans contradicteur ? non, à part dans les dictatures.

https://twitter.com/GDelbosCorfield/status/1573715401929900032

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

A nouveau la petite "musique" contre la Transalpine et son délégué.

https://twitter.com/ContactIbanez/status/1573956314140758017

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Comme Louis Besson lors de la l’AG de la transalpine en juin dernier, on salue au contraire le travail de la Transalpine, et en particulier sur les réseaux sociaux, où elle déconstruit régulièrement les affirmations mensongères distillées régulièrement par Daniel Ibanez et ses lieutenants.

La vérité est que Daniel Ibanez ne supporte pas la contradiction, pour preuve, le pseudo débat à Chambéry en mai dernier où il ne fallait pas l’interrompre et le contredire pour la "clarté" de ses propos.

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

On a également l’honneur d’être bloqué depuis de nombreuses années sur les réseaux sociaux par Daniel Ibanez et par le premier adjoint à la transition démocratique de Barberaz.

On l’a pourtant invité à un débat contradictoire en 2016 ou il a pu parler, nous interrompre autant qu’il le souhaitait.

http://www.acac73.org/2016/05/lundi-30-mai-20h30-a-chambery-debat-sur-les-alternatives-au-lyon-turin.html

Manifestement, pour lui, on connait trop bien le dossier, on travail dessus depuis 20 ans, bien avant qu’il s’investisse sur le sujet en 2012 lorsqu’il a appris lors de l’enquête publique que le nouveau tracé allait passer à proximité immédiate de sa résidence secondaire aux Molettes.

Aucun débat démocratique sur les accès au Lyon-Turin. Mais dans quel monde vit EELV ?

https://twitter.com/GDelbosCorfield/status/1573715408342974466

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Pour notre part, on ne compte plus les réunions sur sujet depuis 20 ans.  On n’a par contre aucun souvenir de sa présence comme celle du nouveau député de la France Insoumise des Bauges et de Chambéry à une seule réunion sur le sujet.

On rappellera également l’enquête publique en 2012 sur les accès ou des réunions ont eu lieu dans toutes les communes impactées et dans toutes les collectivités.

On ne doute pas que le Maire de Barberaz demandera publiquement lors du prochain conseil Communautaire au Président de l’agglomération de Chambéry, un des 13 commissaires enquêteurs, la réalité du débat auquel il a activement participé.

On rappelle également qu’à l’époque, le responsable EELV de la région s’était prononcé sans aucune ambigüité pour la nouvelle ligne fret sous Chartreuse.

https://twitter.com/LeLyonTurin/status/1569778720273055746

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

L’eau des Alpes vidée par le Lyon-Turin ?

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

https://twitter.com/pierremeriaux/status/1573700209510699009

Si la réalisation d’un tunnel de base ferroviaire risquait de « vider » l’eau des Alpes, nul doute que les Suisses et les Autrichiens nous auraient alerté avec leurs tunnels du Gothard (57km), du Lotsberg (25km), du Ceneri (15) et du Brenner (57km).

Au contraire, pour les Suisses, cette eau est de l’or permettant entre autres le développement de la géothermie et de la pisciculture.

https://www.letemps.ch/sciences/eaux-chaudes-gothard-une-energie-precieuse-difficile-exploiter

https://www.tropenhaus-frutigen.ch/fr/

 

 

Pourquoi La France Insoumise ne demande aucune commission d’enquête sur la gestion de l’eau potable dans les Bauges et pour le projet de Canal Seine Nord

Avec la sècheresse, la situation de la distribution d’eau dans les Bauges est catastrophique depuis cet été. De plus, il y a 50% de perte d’eau dans les canalisations. C’est actuellement la vallée qui assure la distribution en eau à partir de citernes et d’une nouvelle conduite.

https://www.ledauphine.com/societe/2022/09/02/apres-avoir-manque-l-eau-est-maintenant-contaminee-dans-les-bauges

https://www.grandchambery.fr/actualite/4789/20-cours-d-eau-a-sec-et-nappe-phreatique-au-plus-bas-l-etat-de-secheresse-en-appelle-a-la-responsabilite-de-toutes-et-tous.htm

On est stupéfait que le nouveau député de la France Insoumise habitant sur le plateau des Bauges n’ait aucune action, aucune considération pour son territoire immédiat et aille en Haute Maurienne régulièrement depuis son élection pour nous faire croire que le sujet est la « vidange » de l’eau des Alpes par le tunnel du Lyon-Turin.

 

Pourquoi ce silence assourdissant sur le Canal Seine et ses millions de mètres cubes d’eau  préemptés sur les cours d'eau ?

On est encore plus stupéfait par le silence de la France Insoumise et en particulier de Gabriel Amard, chantre de l’eau potable, sur le lancement dans les prochains jours du chantier pharaonique du Canal Seine Nord.

 

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

https://www.paris-normandie.fr/id341227/article/2022-09-12/transport-fluvial-top-depart-pour-le-chantier-pharaonique-du-canal-seine-nord

Rappelons que ce canal à grand gabarit de 107 km de long est destiné à favoriser le transport des produits asiatiques importés à partir des ports du Nord de l’Europe vers le bassin parisien.

Pour rappel, le projet Lyon-Turin est lui destiné à favoriser le transport des marchandises par le rail entre Kiev et l’Espagne, concurrencer efficacement la ligne aérienne Milan Paris, une des plus usitées en Europe et concurrencer efficacement les déplacements du quotidien entre les Pays de Savoie et Lyon, libérer des sillons pour permettre  la mise en place des projets de RER autour de Chambéry et sur l'est de Lyon.

Le Canal Seine Nord va nécessiter la ponction dans les rivières de 29 millions de m3 d’eau pour le remplir. Une retenue de 15 millions de m3 va être réalisée pour compenser les fuites, l’évaporation et la perte d’eau due aux sept écluses à grand gabarit de 13 à 26 mètres de hauteur.

A la vue de la situation catastrophique du transport fluvial cet été à cause de la sécheresse, on s’interroge pour notre part sur la pertinence de ce projet et du sous dimensionnement de la réserve d’eau qui ne profitera pas aux habitants et à la faune aquatique des rivières et fleuves de la région.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/secheresse/secheresse-le-transport-fluvial-au-ralenti_5292919.html

https://www.la-croix.com/environnement/Secheresse-transport-fluvial-francais-souffre-baisse-cours-deau-2022-08-10-1201228347

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/empreinte-carbone/transports/secheresse-en-alsace-le-cours-du-rhin-au-plus-bas-menace-le-transport-fluvial-europeen_5319367.html

Pourquoi, sur ce projet de plus de 5 milliards d’euros portés principalement par Xavier Bertrand, la France Insoumise et Sud Rail, les « écologistes » ne demandent pas à utiliser les lignes ferroviaires existantes, ni le port du Havre avec la Seine pour acheminer les marchandises en provenance d'Asie ?

 

L’échec, les mensonges et les omissions de la réunion des opposants au Lyon-Turin à Barberaz

Lire la suite

Nous faire taire à tout prix

22 Septembre 2022, 20:25pm

Publié par Acac73

Ce soir, nous avons reçu un courrier du syndicat SUD RAIL nous menaçant de poursuite judiciaire suite à un article que nous avons publié le 18 aout dernier avec comme titre « même méthode que Victor Urban » sur le déroulé du pseudo débat le 25 mai dernier à Chambéry.

http://www.acac73.org/2022/08/meme-methode-que-viktor-orban.html

Oui, nous avons comparé les méthodes de ce débat avec la conception du débat de Victor Urban et en aucun cas avec « son discours intolérant sur l’homosexualité et assumant sa proximité avec les idées d’extrême droite » .

Sud Rail oublie évidement de préciser dans courrier l’explication que nous avons donné dans l’article « Manifestement, ils ont une conception du débat public plus proche des pratiques de Viktor Orban lors de la campagne des législatives hongroises (juste 5% de temps de parole pour les opposants en extrême fin de soirée) que celle qui est d’usage en France et que nous respectons pleinement ».  

Nous n’inventons pas cette pratique, elle est décrite dans l’article du journal Le Monde ci-dessous.

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/04/04/en-hongrie-viktor-orban-ecrase-l-opposition-aux-legislatives_6120435_3210.html

On rappellera que lors de cette soirée, ni le représentant de Sud Rail, ni de la France Insoumise n’ont levé le petit doigt pour qu’on puisse apporter nos contributions tout au long du « débat » sur les « affirmations » de Daniel Ibanez.

En particulier, lorsque celui-ci a dénigré le travail de SNCF Réseau indiquant en décembre dernier qu’on ne pouvait ajouter dans Chambéry, en la saturant jour et nuit, qu’une cinquantaine de trains de marchandises par jour avec le trafic TER et TGV actuel  et non pas plus d’une centaine comme l’affirme Daniel Ibanez et la France Insoumise. Nous aimerions connaitre l'avis de Sud Rail  sur ce point.

Daniel Ibanez, Jean-François Coulomme et le représentant de Sud Rail, n’ont rien dit également lorsque quelques jours après, une vidéo de cette réunion a été publié sur les réseaux sociaux nous qualifiant avec le PC d’avoir « perturbé » le « débat ».  Est-ce la conception de Sud Rail du débat contradictoire ? Qualifier les opposants à vos affirmations de perturbateurs ? 

Nous faire taire à tout prix

On remarque également que lorsque c’est une députée européenne ELLV qui explique qu’elle a « plus d’info sur l’argent qui est bien utilisé ou mal en Hongrie dans le cadre des fonds européen, que sur ce dossier Lyon Turin », cela n’entraine aucun commentaire du représentant de Sud Rail pourtant présent à cette manifestation, ni des élus EELV et de la France Insoumise. Pour eux, la France et l’Europe auraient donc un fonctionnement moins transparent que la Hongrie de Victor Orban ?

https://www.youtube.com/watch?v=f-2D4Uzh1NY

On n’a jamais entendu Sud Rail également lorsque Daniel Ibanez a associé il y a quelques années les défenseurs du Lyon-Turin au 3°Reich.  

https://data.over-blog-kiwi.com/1/03/21/64/20181003/ob_7e2aae_3reich.mp3

Dans ce courrier, Sud Rail affirme également que le « Lyon Turin est un Partenariat Privé Public », ce qui est totalement faux. 100% des financements des deux milliards de travaux déjà réalisés et des deux milliards commandés sont financés à 100% par des fonds publics Français, Italien et Européen.

Sud Rail indique ensuite « Notre organisation syndicale affirme son opposition à ce projet intitule et nous ne cesserons de revendiquer les alternatives qui peuvent être mises en place tout de suite »

On aimerait bien connaitre les alternatives ferroviaires qui peuvent être mise en place tout de suite pour avoir un report modal massif des poids-lourds sur le rail. Les alternatives autoroutières, elles, sont parfaitement connues. Et pour le plus grand bonheur des sociétés de BTP Vinci et Eiffage qui obtiennent la majeure partie de leur bénéfice grâce à leurs concessions autoroutières. 

Pour notre part, on résistera à ces menaces et intimidations.

On n'est pas étonné par le timming de ce courrier 1 mois après notre communiqué, ce samedi a lieu une "réunion" à Barberaz contre le Lyon avec les deux députés de la France Insoumise Gabriel Amard et Jean-Francois Coulomme.

Manifestement, on gêne par notre connaissance du dossier, on travaille dessus depuis 20 ans. On continuera à se battre pour que Chambéry et la Maurienne ne deviennent pas le couloir à camions des Alpes du Nord.

 

On ne veut pas être condamné à choisir en 2030, suite à un abandon des accès du Lyon-Turin, entre la relance des projets de contournement autoroutier sur Chambéry, des élargissements de l’A43, du doublement du tunnel routier du Mont-Blanc ou de la suppression des ¾ des TER desservant Chambéry.

Lire la suite

Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne, c’est manifestement ce qui est en train de se produire avec l’aide du Maire de Barberaz.

20 Septembre 2022, 22:32pm

Publié par Acac73

Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne, c’est manifestement ce qui est en train de se produire avec l’aide du Maire de Barberaz.Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne, c’est manifestement ce qui est en train de se produire avec l’aide du Maire de Barberaz.

Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne

C’est manifestement ce qui est en train de se produire avec l’aide du Maire de Barberaz.

En 2005, avait eu lieu à Chambéry un colloque international « Quel transport durable pour franchir les alpes en 2020 ».

En réponse à la question d’une association haute-savoyarde opposée au trafic poids-lourds international dans la vallée de l’Arve, sur la pertinence du Lyon-Turin, le chef du transport de marchandise de l’administration Suisse avait mis en garde la France sur un partage pas très équitable entre la Savoie et la Haute-Savoie qui résulterait d’un abandon du Lyon-Turin

Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne

Bien sûr, le Maire de Barberaz n’était pas présent en 2005 à ce colloque, mais on n’a pas besoin de sortir d’une grande école pour deviner ce qui est en train de se réaliser.

Dans quelques jours, le tunnel du Mont-Blanc va fermer pour trois premières semaines renvoyant chaque jour 2000 poids-lourds sur la VRU de Chambéry et la Maurienne.

https://www.ledauphine.com/societe/2022/07/28/fermeture-du-tunnel-du-mont-blanc-2-000-camions-de-plus-par-jour-en-savoie

L’année prochaine et les années suivantes, pendant au moins 10 ans, ça sera 3 mois de fermeture annuel, nous habituant petit à petit récupérer les poids-lourds que la Haute-Savoie ne veut pas.

 Sur RCF, ce mardi, il vient de déclarer son opposition au Lyon-Turin en affirmant que ce « projet ne répondant plus selon lui aux mobilités de demain »

https://www.rcf.fr/articles/actualite/lyonturin-letat-estil-en-train-de-perdre-le-soutien-des-elus-des-savoie

Surprenant de la part de cet élu qui en début d’année avait demandé à son Conseil Municipal de faire un vœu sur le bruit de la VRU et de la ligne ferroviaire historique qui traversent sa commune.

Où veut-il faire passer ces 2000 poids-lourds quotidien ?

  • Sur la ligne ferroviaire historique en remplacement d’une grande part des TER qui desservent Chambéry pour revenir au trafic du siècle dernier
  • Sur la VRU qui longe sa commune, apportant pollution, congestion, bruit et accidentologie ?

Rien à voir avec le maire de Chamonix qui, lui, défend son territoire

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/chamonix/tunnel-du-mont-blanc-le-maire-de-chamonix-demande-une-regulation-du-flux-de-vehicules-face-a-l-augmentation-du-trafic-2594412.html

Le pire, ce samedi, il accueillera dans sa commune le gendre de Jean-Luc Mélenchon avec le nouveau député de Chambéry et des Bauges qui affirment que le tunnel du Lyon-Turin va vider l’eau des Alpes.

On attend toujours que la France Insoumise se paie un voyage en Autriche et en Suisse pour voir si les tunnels du Gothard (57km) , du Lotsberg(25km), du Ceneri(15km) et du Brenner(57km) ont vidé l’eau des alpes Suisses et Autrichiennes.

Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne, c’est manifestement ce qui est en train de se produire avec l’aide du Maire de Barberaz.Les voitures de luxe au Mont-Blanc, les poids-lourds pour Chambéry et la Maurienne, c’est manifestement ce qui est en train de se produire avec l’aide du Maire de Barberaz.

Lire la suite

Accès du Lyon-Turin : les mensonges et le mépris du député de la France Insoumise pour les Chambériens

17 Septembre 2022, 18:11pm

Publié par Acac73

Accès du Lyon-Turin : les mensonges et le mépris du député de la France Insoumise pour les ChambériensAccès du Lyon-Turin : les mensonges et le mépris du député de la France Insoumise pour les Chambériens

Pas de trace du député de la France Insoumise cet après-midi dans les rues piétonnes de Chambéry à l’occasion des 65 ans du jumelage Chambéry-Turin, juste une interview dans les pages du Dauphiné pour affirmer une nouvelle fois que la ligne qui traverse Chambéry et Aix les Bains vers l’Italie « peut tout à fait absorber une grande partie du fret ferroviaire moyennant quelques dizaines ou centaines de millions de réfection »

https://www.ledauphine.com/politique/2022/09/16/acces-du-lyon-turin-les-reactions

Le rapport de SNCF Réseau publié fin 2021 affirme tout à fait le contraire. En gardant le trafic TER existant et en saturant la ligne jour et nuit, on ne peut faire passer qu’une cinquantaine de trains supplémentaire par jour entre Chambéry et Montmélian avec au moins 600 millions de travaux, loin des 150 trains supplémentaires que permettra la nouvelle ligne d’accès.

Que prévoit le député pour les milliers de riverains immédiat (Aix les Bains, Voglans, Chambéry, La Ravoire, Barberaz, etc.) qui vont vivre un enfer la nuit.

Et ces travaux ne sont pas une « réfection » comme l’affirme insidieusement le député, mais la création d’un saut de mouton à Montmélian, des voies d’évitements d’un 1 km de long pour que les TER puissent doubler les trains de marchandise, des travaux en gare de Chambéry et d’Aix les Bains et une augmentation de la puissance électrique alimentant la ligne.

Si on peut effectivement augmenter un peu le nombre de trains de marchandise entre la France et l’Italie, on ne peut clairement pas faire un report massif sur la ligne historique, ni aujourd’hui, ni demain. 

On n’a pas besoin d’un député godillot sur Chambéry, mais plutôt d’un député actif qui milite pour l’Eurovignette Poids-Lourds Alpine pour rééquilibrer les couts entre le transport ferroviaire et routier de marchandise et qui profite de ses voyages en Italie et à Paris pour la création de navettes de ferroutage entre Paris et Turin.

Faire le Lyon-Turin au plus vite et non pas dans 20 ou 30 ans.

On est très inquiet des manœuvres fallacieuses de la France Insoumise avec leur demande de commission parlementaire sur l’eau pour alimenter la polémique et retarder les travaux. La France Insoumise devrait d’abord se payer un voyage d’étude en Suisse et en Autriche pour savoir si leurs tunnels ferroviaires ont vidé l’eau des Alpes suisses et autrichiennes.

La solution pour le député : un tramway entre Aix les Bains et Chambéry pour pouvoir remplacer des TER par des trains de marchandises ?

C’est ce qu’on comprend à la lecture de la suite de l’interview ou le député, qu’on n’a jamais vu à des réunions sur le sujet en 2008, sur les transports en commun ou les TER à Chambéry et à Aix-les-Bains indique « pour libérer de la disponibilité ferroviaire sur cet axe, nous proposons un tramway-train entre Aix les Bains et Chambéry »

Ou veut-il le faire passer ? sur la piste cyclable qui longe le lac en rasant le restaurant des pécheurs et le hameau de Terre-Nue ? Ou Daniel Ibanez va-t-il nous sortir un projet de tramway amphibie avec des boggies montés sur vérin à l’image de son projet délirant en 2013 de wagon automoteur autonome monté sur vérins pour gravir la pente en Maurienne sans locomotive supplémentaire et pour passer dans les tunnels de la ligne historique ?

On se désole que la France Insoumise ne milite pas avec nous pour la constitution d’un réseau unique de bus sur nos 3 agglomérations et sur le projet de RER savoyard, impossible à mettre en place sans les accès au Lyon-Turin.

 Le doublement de la ligne entre Saint-le-Gaz et Chambéry. Une bonne idée ?

A la fin de l’interview, le député affirme que pour lui, « il est pertinent d’élargir l’infrastructure entre Saint-André le Gaz et Chambéry »

Une bonne idée ? Certainement pas, cette ligne est limitée à 90 km/heure en raison de sinuosité, le cout du doublement est annoncé à un minimum de 600 millions d’euros par SNCF Réseau, et à l’image de du doublement prévu entre Annecy et Rumilly, nécessiterait de couper la voie pendant plusieurs années.

La solution à retenir est celle qui a été débattue et actée en 2012 durant l’enquête publique des accès au Lyon-Turin, un nouveau tunnel voyageur sous Dullin l’Epine, qui permettrait à des TER à 200 km/heure de concurrencer efficacement l’autoroute, de libérer des sillons pour la desserte de l’avant pays savoyard, et dont le cout de 1.5 milliard d’euros sera pris en charge à 50% par l’Europe.

Lire la suite

Une vidéo incroyable du vice-président EELV aux Transports de Lyon pour le Lyon-Turin

13 Septembre 2022, 21:41pm

Publié par Acac73

Une vidéo incroyable du vice-président EELV aux Transports de Lyon pour le Lyon-Turin

On évoquait hier la duplicité des élus EELV et de la France Insoumise opposés à tout prix au Lyon-Turin

Une nouvelle preuve est donnée ce soir avec cette vidéo incroyable du vice-président EELV aux Transports de Lyon qui, début 2012, demandait « pour un report massif du transport de marchandise » la réalisation en priorité de l’itinéraire fret des accès au Lyon-Turin, pour « éviter qu’un maximum de marchandise passe le long du lac du Bourget et à travers Chambéry et Aix les Bains ».

https://twitter.com/i/status/1569778720273055746

Hier, pour justifier son retrait du comité de la Transalpine, il affirmait l’exact contraire dans un journal lyonnais « le Comité pour la Transalpine a sans cesse dénigré les capacités et le potentiel de modernisation des lignes actuelles Dijon-Ambérieu-Chambéry-Modane et Sant-André-le-Gaz-Chambéry »

 https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-turin-la-metropole-de-lyon-quitte-le-comite-pour-la-transalpine

Cela fait 20 ans que nous expliquons la même chose :

  • Qu’un report modal massif des marchandises sur le rail dans les Alpes n’est possible qu’avec le projet Lyon-Turin
  • Que le passage vitam- aeternam des marchandises sur la ligne historique qui passe sur le lac du Bourget dans la courbe de Gresine (la plus serré de France sur les lignes à double voies) et sous les falaises est un risque majeur pour le lac et l’alimentation en eau des 30 000 Aixois.
  • Que l’ajout d’une centaine de trains par jour de marchandise dans Chambéry et Aix les Bains comme le réclame les opposants au Lyon-Turin nous obligera à revenir au siècle dernier en divisant par deux ou par trois le trafic TER.

Pourtant, le 25 mai dernier, nous avons encore subit la censure des opposants à tout prix au Lyon-Turin, en particulier Alexandra Cusey, élue EELV régional, qui refusait que nous intervenions pour contredire les affirmations mensongères de Daniel Ibanez  car cela allait « confisquer l’information et le débat » !!!

Le plus grave, pour discréditer nos propos qui avait été rapporté sur sa nouvelle page Wikipédia, le nouveau député des Bauges et de Chambéry, Jean-François COULOMME de la France Insoumise, nous accusait, dans une discussion avec un administrateur Wikipédia, de publier « des calomnies sur le blog de l’ACAC73, des articles mensongers et diffamatoires ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Fran%C3%A7ois_Coulomme

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Fran%C3%A7ois_Coulomme&action=history

Nous attendons de leur part, au minimum, des excuses publiques et surtout l’arrêt de leur « combat » contre les accès au Lyon-Turin et la « caution » qu’ils apportent à des élus de Grenoble, Lyon et Paris.

Idem pour le Maire de Barberaz qui demandait il y a quelques semaines le retrait de l'Agglomération de la Transalpine. Quelle considération a-t-il pour ses administrés riverains de la ligne historique et/ou usagers des TER ?

Pour info, en 20 ans, nous n’avons jamais vu ni Alexandra CUSEY, ni Jean-François COULOMME à aucune réunion publique sur les transports en commun, sur les TER, sur l’eau, sur le projet de contournement autoroutier, sur le doublement de l’échangeur autoroutier, sur la redevance poids-lourds alpine, sur le doublement du tunnel routier du Fréjus et du Mont-Blanc, et bien évidemment sur le Lyon-Turin, à part le 25 mai dernier avec Daniel Ibanez.

Pour EELV, on espère également qu’ils « démissionneront » rapidement Daniel Ibanez du Conseil d’Administration de leur Commission Transport. A part veiller à ce qu’aucun nouveau rapport favorable au Lyon-Turin se soit publié par cette commission comme en mai 2021 et soit vite censuré comme à l’époque sur demande de Jean-Luc Mélenchon, on ne voit pas ce qu’il peut apporter à cette commission. En Savoie, on ne l’a vu depuis 10 ans qu’il a été annoncé que le tracé passe sur sa propriété aux Molettes en Savoie, qu’a des réunions sur le Lyon-Turin.    

https://transports-territoires.eelv.fr/qui-sommes-nous/

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Gabriel AMARD et Jean-François COULOMME « toutouatisé » par Daniel IBANEZ contre les accès au Lyon-Turin ?

7 Septembre 2022, 22:39pm

Publié par Acac73

Gabriel AMARD et Jean-François COULOMME « toutouatisé » par Daniel IBANEZ contre les accès au Lyon-Turin ?

Manifestement, ce dernier organise les déplacements en Savoie des deux nouveaux députés de la France Insoumise en Savoie pour lutter contre les accès au tunnel de base du Lyon-Turin qui menace sa propriété aux Molettes.  

C’est en effet par un tract signé numériquement par sa société parisienne NIID domiciliée rue de Miromesnil à côté de l’Elysée qu’on a appris ce mardi la venue de Gabriel AMARD et de Jean-François COULOMME à Barberaz le 24 septembre prochain.

Le tunnel va t-il vider l'eau des Alpes comme l'affirme Jean-Luc Melenchon, le beau-père de Gabriel Amard ?

Sur le sujet de l’eau, nous demandons à ce que les deux députés soutiennent clairement notre proposition d’un voyage d’étude en Suisse et en Autriche pour les élus et les associations savoyardes qui seraient intéressés pour savoir si le creusement des tunnels ferroviaires du Gothard (57 km) , du Lotsberg ( 25km ) , du Ceneri (15)  et du Brenner (57 km) ont provoqué la catastrophe hydrologique qu’ils nous prédisent pour le Lyon-Turin.

Sur le sujet du report massif des poids-lourds sur le rail, les résultats des études qu’on fournit SNCF Réseau en décembre dernier confirment ce que nous disons depuis 20 ans :

  • On ne pourra pas organiser un report massif des poids-lourds vers le rail sur la ligne historique qui traverse Chambéry, cela nécessiterait le rajout de plus d’une centaine de trains de marchandises par jour et donc la suppression d’au moins la moitié des TER qui desservent Chambéry. On reviendrait au trafic du siècle dernier.

Aux vues de l’expérience passée lors du pseudo-débat du 25 mai dernier, où un des acolytes de Jean-François COULOMME n’arrêtait pas de faire du brouhaha lorsqu’on essayait d’échanger après chaque diapositive et avant que Daniel Ibanez nous coupe la parole pour passer à la diapositive suivante, nous ne viendrons pas échanger sans garantie d’un vrai débat républicain.

Manifestement, on connait trop bien le sujet pour qu’on nous laisse parler.

Pour rappel, depuis 20 ans, on ne compte plus les réunions avec tous les acteurs et le temps passé sur les sujets de mobilité dans notre région : Contournement Autoroutier de Chambéry, doublement du tunnel routier du Fréjus et du Mont-Blanc, Lyon-Turin, Contournement Ferroviaire de Lyon, doublement des lignes ferroviaires à voies unique, création d’un réseau unique de bus sur nos trois agglomérations, projet de RER savoyard, etc.

Lire la suite

Notre courrier au Président du Département de la Savoie, Hervé Gaymard et au Président de la Transalpine, Jacques Gounon.

4 Septembre 2022, 21:00pm

Publié par Acac73

Notre courrier au Président du Département de la Savoie, Hervé Gaymard et au Président de la Transalpine, Jacques Gounon.

On notera l’échec de la manifestation en Maurienne des opposants au Lyon-Turin malgré la venue de Gabriel Amard, le gendre de Jean-Luc Mélenchon, à peine 200 personnes d’après France 3, dont nombre d’élus et de militants des Bauges, d’Albertville, de Grenoble, de Lyon et de Paris et quelques italiens.

 A propos de la demande d’une commission d’enquête demandée par Gabriel Amard, nous ne sommes pas dupes, elle n’a aucune chance d’arrêter les travaux en cours du tunnel de base en Maurienne et de renvoyer chez eux le millier de personnes qui travaillent chaque jour sur les 8 chantiers, ni de reboucher les 30 km de galerie déjà réalisée, mais surtout d’améliorer sa notoriété et de préparer une nouvelle polémique à l’Assemblée Nationale quand le gouvernement annoncera le lancement des accès au Lyon-Turin.

Son silence assourdissant sur le Canal Seine Nord dont les travaux vont démarrer cette semaine confirme son absence totale de considération pour les problèmes d’eau.

Idem pour le seul élu de la Maurienne présent à la manifestation, vu le nombre de canons à neige qu’il a installé dans sa station de la NORMA.

Pour Daniel Ibanez, l’objectif est plus simple, faire déraper la prise de décision pour perdre les financements européens, 50% du projet et faire donc capoter les accès qui doivent passer sur sa résidence aux Molettes.

Cet abandon, catastrophique pour la Maurienne, Chambéry et Aix les Bains, ferait d’autres heureux en plus de Daniel Ibanez, on sait très bien que, Jean Castex, récemment nommé par Emmanuel Macron, Président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transports, serait trop content de récupérer les financements prévus pour le Lyon-Turin pour ses LGV Toulouse-Bordeaux et Perpignan Montpellier.

 

Pour nous, notre objectif est simple :

Alors que l’Italie s’est fixée comme objectif de faire circuler plus de 160 trains par jour dans le tunnel de base à son ouverture en 2030, nous ne voulons pas être condamné à devoir choisir à son ouverture entre :

  • La suppression de plus de la moitié des TER desservant Chambéry pour pourvoir rajouter une plus d’une centaine de trains de marchandises par jour comme le souhaite les opposants au Lyon-Turin
  • Le retour du projet de contournement autoroutier de Chambéry, pour que les poids-lourds puissent accéder à la plateforme chargement d’Aiton en Maurienne faute de sillons disponibles sur la ligne historique, le trafic TER et TGV qui dessert Chambéry étant maintenu ou même amélioré avec le projet de RER savoyard.   

Nous voulons que cette énième polémique fasse « pschitt »  comme les précédentes, nous allons donc envoyer un courrier cette semaine au Président du Département de la Savoie, Hervé Gaymard et au Président de la Transalpine, Jacques Gounon pour qu’ils organisent rapidement un voyage d’étude pour les élus et associations savoyardes qui le souhaitent, en Suisse et en Autriche, pour vérifier si les tunnels Suisse du Gothard (57 km), du Lotsberg (25 km) et du Ceneri (15km) et Autrichien du Brenner (57km) ont vidangé les Alpes Suisses et Autrichiennes comme l’affirment la France Insoumise et EEV pour le Lyon-Turin

Lire la suite

Abandon du Lyon-Turin : le mépris de Jean-Francois COULOMME de la France Insoumise et d’Eric Piolle pour les Chambériens et l’alimentation en eaux des 30 000 aixois

3 Septembre 2022, 15:21pm

Publié par Acac73

Abandon du Lyon-Turin : le mépris de Jean-Francois COULOMME de la France Insoumise et d’Eric Piolle pour les Chambériens et l’alimentation en eaux des 30 000 aixoisAbandon du Lyon-Turin : le mépris de Jean-Francois COULOMME de la France Insoumise et d’Eric Piolle pour les Chambériens et l’alimentation en eaux des 30 000 aixois

Jean-Francois COULOMME : élu à Chambéry où en Maurienne ?

Non, ce samedi, Jean-Francois COULOMME ne viendra pas pour la première fois à la rencontre des chambériens qu’ils l’ont élu pour leur expliquer pourquoi il va régulièrement en Haute-Maurienne depuis qu’il est élu pour demander l’abandon immédiat du projet Lyon-Turin. Il parlera juste d’un sujet très local, la taxation des superprofits !

Mardi dernier, sans la participation d'aucun élu de la Maurienne, il a été bloquer le passage de quelques camions toupies qui indisposent une dizaine de riverains de la commune de Villarodin pendant quelques jours, ceux-là même qui demandent le rajout vitam aeternam d’une centaine de trains par jour de marchandises sur la ligne qui traversent le cœur des agglomérations de Chambéry et d’Aix les Bains.

Eric PIOLLE : les marchandises sur Chambéry, les TER sur Grenoble

Idem pour demain, à nouveau en Haute-Maurienne, il accompagnera Eric Piolle, le maire de Grenoble qui réclame également le rajout d’une centaine de trains de marchandises par jour sur Chambéry, mais surtout aucun dans sa ville de Grenoble.

Revenir au trafic marchandise du siècle dernier sur la ligne historique ?

Les chiffres de SNCF réseau publiés en décembre dernier sont implacables. Même avec plus de 600 millions d’euros de travaux, la ligne historique est incapable de revenir au trafic marchandises du siècle dernier sans supprimer plus de la moitié des TER et d’abandonner le projet de RER savoyard.

D’après Jean-Francois COULOMME, le Lyon-Turin rendrait invivable sa (?) vallée de la Maurienne par le manque d’eau.

Avant de proférer de telles inepties et au lieu de réserver sa première sortie en tant que député à l’ultra-gauche italienne, on conseille à Jean-Francois COULOMME, élu des Bauges et non de la Maurienne, d’aller faire un voyage d’étude en Suisse pour savoir si les nombreux tunnels suisses ( Gothard 57 km, Lostberg 25 km, Ceneri 15km) n’ont pas vidangé les Alpes Suisses

 

Abandon du Lyon-Turin : le mépris de Jean-Francois COULOMME de la France Insoumise et d’Eric Piolle pour les Chambériens et l’alimentation en eaux des 30 000 aixois

La ligne historique : un risque majeur pour le Lac du Bourget et l’alimentation en eau des 30 000 aixois nié par les opposants.

LA FRAPNA Savoie l’avait elle-même soulignée lors de l’enquête publique des accès au Lyon-Turin en 2012, le Maire de Brison Saint-Innocent l’a rappelé récemment

« La ligne qui le borde est potentiellement dangereuse en raison des masses rocheuses instables surplombant la voie. La commune de Brison Saint Innocent, après avis d'expert, a d'ailleurs dû rendre inconstructible des parcelles du hameau de Brison en raison de cette instabilité, sachant que la voie ferrée est en aval de ces parcelles. Le transport de matières dangereuses est de plus interdit aux poids lourds le long du lac. Mais ces mêmes poids lourds vont se retrouver sur des wagons au même endroit. C'est aberrant. Qu'adviendrait-il si des rochers devaient précipiter quelques wagons dans le lac avec les risques de pollution que cela peut engendrer ? Il ne faut pas oublier que le lac du Bourget est le plus grand lac naturel de France, un grand réservoir qui alimente en eau potable Aix les Bains et les communes avoisinantes. L'impact sur la faune et la flore pourrait être aussi désastreux avec les conséquences que l'on peut imaginer sur les activités associées : pêche, nautisme, tourisme. Une hausse du fret ferroviaire n'est d'ailleurs pas dans l'esprit voulu Aix-les-Bains Riviera des Alpes. » En termes de danger, il ajoute : « La courbe de Grésine extrêmement resserrée repose sur un remblai dans le lac dont les talus se détériorent au fil du temps.

Abandon du Lyon-Turin : le mépris de Jean-Francois COULOMME de la France Insoumise et d’Eric Piolle pour les Chambériens et l’alimentation en eaux des 30 000 aixois

Les manœuvres iniques des opposants au Lyon-Turin pour « noyer le poisson »

Lors du pseudo-débat des opposants à tout prix au Lyon-Turin à Chambéry le 25 mai dernier, Daniel Ibanez a essayé de « noyer le poisson » en abordant le sujet avec une seule diapositive qui affirmait que le problème pour le lac du Bourget  était l’aéroport.

Malgré notre tentative pour dénoncer cette manipulation, cela n’a entrainé aucune réaction de Jean-Francois COULOMME, d’Alexandra CUSEY, du président de FNE SAVOIE et du Président des Amis de la TERRE SAVOIE qui se proclament défenseur de l’environnement de notre département.

 

Abandon du Lyon-Turin : le mépris de Jean-Francois COULOMME de la France Insoumise et d’Eric Piolle pour les Chambériens et l’alimentation en eaux des 30 000 aixois

Lire la suite