Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Remise aux calendes grecques du projet Lyon-Turin & Publication de la déclaration en Projet d'Intérêt Général du projet de contournement autoroutier de Chambéry par l'ouest

30 Juillet 2007, 09:36am

Publié par Acac73

Communiqué du 27 juillet 2007


M. Nicolas Sarkozy avait déclaré à l'Association pour le Respect du Site du Mont Blanc le 29 mars 2007 : «Il faut réaliser le Lyon-Turin.: on n'a plus le choix. La situation actuelle n’est plus supportable».

 

Force est de constater aujourd'hui, que Mr Fillon en ne demandant pas de subvention à l'Europe le 18 juillet comme prévue pour la partie française du Lyon-Turin ne respecte pas la parole du Président de la République.

 

En effet, il est totalement incohérent de lancer les travaux d'une infrastructure calibrée pour transporter 40 millions de tonnes de marchandises en oubliant de réaliser les voies d'accès correspondantes alors que le réseau actuel a plus de 150 ans et ne permettra de passer qu'au maximum 16 MT.

 

La conséquence de cette incohérence sera, au lieu du lancement des travaux en 2010, un report au prochain exercice budgétaire de L'Europe, soit au mieux en 2014, et en espérant que celle-ci n'ai pas perdu patience et n'oriente alors ses crédits vers des pays plus soucieux de réaliser des infrastructures respectueuses de l'environnement. 

Si le choix d'une utilisation maximum de la ligne historique est maintenu, cela suppose un triplement du nombre de trains fret sur la ligne actuelle. ce ne pourra se faire :

  • au mépris des 200 000 habitants qui habitent dans la vallée ou serpente la voie ,
  •  au détriment de la sécurité dans les gares d'Aix les Bains et de Chambéry,
  • au risque de catastrophe naturelle dans le lac du Bourget ou la voie est située sur les berges du lac pendant plus de 10 kms

  • au détriment du renforcement pourtant nécessaire des TER (Trains Express Régionaux)

 

Les élus savoyards ont obtenu un entretien avec Mr Fillon ce lundi 30 juillet. Nous espérons qu'ils parleront d'une seule voix défendant l'impérieuse nécessité de solliciter comme initialement prévu l'Europe afin de ne pas retarder une fois de plus ce projet.

La situation actuelle n’est plus supportable, nous ne pourrions comprendre que Mr Fillon maintienne sa position.

 

Si les projets ferroviaires reculent, par contre, les projets autoroutiers eux, ne connaissent pas de retard.

 

Le projet de contournement autoroutier de Chambéry par l'ouest a été déclaré « Projet d'Intérêt Général » par le Ministre des Transports le 14 mai 2007. Cette décision et le nouveau périmètre du projet sont publiques depuis mardi dernier et consultables sur le site de la préfecture de Savoie http://www.savoie.pref.gouv.fr/

 

Si la majeure partie des documents est conforme à ce que nous avait présenté la DDE en novembre 2006, nous sommes surpris de la disparition du secteur en tunnel à hauteur de Vimines.

Nous ne manquerons pas d'intervenir pour que le décret final du préfet incorpore ce passage en tunnel.

 

Nous serons aussi très attentifs sur la décision finale à propos du diamètre de la galerie de sécurité du Fréjus.

Si ce diamètre initialement prévu à 4,80 est confirmé a 8 mètres , la transformation en un deuxième tube sera facile et rapide et ainsi la capacité du tunnel sera largement doublée, et la Savoie deviendra le point de passage privilégié vers l'Italie en absorbant la majeure partie du trafic du Mont-Blanc et une partie de Vintimilles comme cela a déjà été évoqué.

 

Cette décision à laquelle s'ajoute la mise actuelle aux calendes grecques du projet Lyon-Turin enlève l'espoir d'avoir un jour un report vers une solution ferroviaire.

 

Eurêka ! ... diront certains, le contournement autoroutier de Chambéry deviendra alors indispensable, la Savoie sera alors bel et bien transformée en couloir à camions !

 

Quelle belle entrée en la matière pour le grenelle de l'environnement !

 

ACAC, association apolitique, a été fondée en septembre 2004 dans les buts d'informer et de s'opposer aux projets de contournements autoroutiers de Chambéry. Ceux-ci n'étant en aucun cas, la solution de développement durable de l'agglomération.

L'association soutient la réalisation des Plans de Déplacements attractifs et ambitieux ainsi que le développement du transport ferroviaire pour les marchandises.

Lire la suite