Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Peut-on faire confiance aux opposants aux grands projets d’infrastructures ?

14 Mai 2017, 18:20pm

Publié par Acac73

Peut-on faire confiance aux opposants aux grands projets d’infrastructures ?

OUI, sans aucun doute, pour les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Leurs argumentaires sont expliqués en détail sur leur site et ils n’hésitent pas à organiser de vrais débats contradictoires, réunissant plus de 400 personnes sur la commune même de l'actuel aéroport.

http://www.ateliercitoyen.org/

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/notre-dame-des-landes-400-500-personnes-au-debat-citoyen-3846792

 

 

NON, assurément, pour les opposants au projet Lyon/Turin conduits par Daniel Ibanez.

La démonstration en a encore été faite ce samedi matin 13 mai, à Saint-Jean-de-Maurienne.

Antoine Fatiga et la CGT Transport organisaient une présentation de leur proposition à 10h «Pour un report modal de la route vers le fer» suivie d'un débat d'une heure à 11H30.

Au milieu de la présentation, deux des membres du groupe de Daniel Ibanez, Francois Mauduit et Jean-Francois Roussel ont demandé la parole pour discuter de cette présentation. Antoine Fatiga leur a répondu qu'il y avait un temps d'échanges de prévu, pendant 1 heure, à 11H30. Jouant les offusqués, ces opposants ont pris prétexte de cette organisation pour quitter la salle à 11H15 et ainsi ne pas participer au débat un quart d'heure plus tard au cours duquel chacun, y compris le représentant de Vivre en Maurienne, a pu intervenir sans être coupé... Et pourtant, ces opposants avaient établi les mêmes règles lors de la présentation de leurs propositions, le vendredi 10 mars, à Aix-les-Bains, et tout le monde les avait respectées !

 

A voir sur la video de TV Net Citoyenne

https://www.dailymotion.com/video/x5f2449_10-propositions-pour-mettre-dans-les-vallees-alpines-les-marchandises-sur-les-trains_news

 

Nul doute sur le fait que, dans une salle comptant plusieurs conducteurs en service de trains de marchandises, M. Mauduit et M. Roussel, pourtant ancien chef de gare voyageur à Modane, n'avaient pas envie de débattre de leur affirmation de pouvoir ajouter une centaine de trains de marchandises, par jour y compris le week-end, dès cette année, sur la ligne historique qui traverse Aix-les-Bains, Chambéry et longe le lac du Bourget sur plus de 10 kilomètres...

 

 

Pour notre part, nous avons rappelé nos propositions urgentes pour le report modal de la route vers le rail.

 

  • Achat de nouveaux wagons modhalor pour l'autoroute ferroviaire alpine afin de remplacer les wagons des deux rames en circulation depuis 2003 par des wagons modahlor UIC de nouvelle génération et, également, augmenter la capacité de l'AFA limitée à 30 000 poids-lourds par an.

  • Mise en place dès l’autonome prochain de l’Euro-vignette poids-lourds afin, d'une part, de faire payer aux poids-lourds la pollution et la congestion qu'ils génèrent et, d'autre part, de rétablir une concurrence avec le rail.

  • Financement de l'Autoroute Ferroviaire Alpine avec l'argent perçu depuis 3 ans par AREA pour le projet, lui vraiment inutile, d'une centaine de millions d'euros, de doublement de l'échangeur autoroutier nord de Chambéry. Est-il normal que l'argent des usagers de l’autoroute ne serve pas à financer la réduction du trafic poids-lourds ? AREA l'avait fait en 2003, avec le terminal de l'autoroute ferroviaire à Aiton.

 

 

Ce projet d'infrastructure autoroutière n'est d'ailleurs pas du tout évoqué par Daniel Ibanez et nous ne l'avons vu, ni entendu sur des projets comme :

 

  • le contournement autoroutier de Chambéry (projet de 1 milliard d'euros lancé en 2004 et abandonné en 2014 grâce à l'action de notre association )

  • la transformation de la galerie de sécurité du tunnel routier du Fréjus en une deuxième voie de circulation (2006, en cours de réalisation)

  • la nouvelle ligne électrique souterraine de Sainte Hélène du Lac à Turin, à très haute capacité, destinée à vendre de l'électricité nucléaire à l'Italie, projet de 1,4 milliards d'euros (2012, en cours de réalisation)

  • les plans successifs de «relance» autoroutière, ni sur le fait que les sociétés d'autoroutes manœuvrent actuellement pour un nouveau plan d'une dizaine de milliards d'euros sur le dos des futurs budgets de l’État...

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite