Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

la Savoie accepte toujours le passage des camions les plus polluants

18 Décembre 2011, 21:47pm

Publié par Acac73

 

Début 2011, nous nous étions déjà étonnés sur le fait qu'au tunnel routier du Fréjus, on continue à accepter les camions à la norme EURO 1 (30 fois plus polluants que la norme en vigueur pour les particules fines) contrairement au tunnel du Mont-Blanc. Nous espérions qu'en 2012, ceux-ci soient définitivement interdits et que la priorité soit donnée à la ligne de ferroutage actuelle.

 

A la lecture des nouveaux tarifs des péages du 1 janvier prochain, il n'en est toujours rien : les EURO1 sont encore acceptés !
Record de pollution en novembre 2011
En novembre, Chambéry, comme nombre de vallées alpines, a subit pendant trois semaines un dépassement continuel des seuils de pollution aux particules fines(dont les moteurs diesels sont les grands pourvoyeurs).

Nous espérons tous que, lors de la traditionnelle cérémonie des vœux aux élus de Savoie membres du conseil d'administration (Mme Laclais, M. Bouvard...) , le président de la Société Française du Tunnel Routier du Fréjus s'engagera pour l'année 2012 vers une contribution moindre à la pollution en Savoie avec l'interdiction immédiate des poids lourds à la norme EURO 1.

 

Cette mesure d'interdiction peut être d'autant plus facilement prononcée qu'il existe la ligne de ferroutage entre Aiton et Turin...

 

Ferroutage abandonné par le gouvernement ?


On est toujours sans nouvelle de :
  • la mise en œuvre de la 5° navette journalière
  • de l'autorisation aux convois à la norme GB1 qui permettraient d'embarquer tous les types de camions et pas seulement les camions citernes.
Il serait inacceptable que, lors de la Commission Inter Gouvernementale du mardi 20 décembre à Rome au cours de laquelle va être enfinsigné l'accord définitif sur le financement du tunnel de base du Lyon-Turin ferroviaire (2,5 milliards d'euros par l'Europe; 2,4 pour la France et 3,4 pour l'Italie), le gouvernement italien et le gouvernement français ne s'engagent pas immédiatement sur ces deux points !

Encore plus inquiétant, la société lhor Industrie, qui développe les wagons de ferroutage, est menacée de disparition dans les 6 mois si elle n'a pas d' autres commandes de wagons de ferroutage. Veut-on condamner à mort le report modal en France ?

 

http://www.dna.fr/edition-de-sarre-union/2011/12/13/six-mois-de-sursis

 

5° anniversaire de promesse de plateforme de ferroutage dans la région lyonnaise.

 

Dans quelques semaines, on fêtera les 5 ans de la promesse du Ministre des Transports de l’époque, Dominique Perben : réaliser cette plateforme pour rendre plus compétitif le ferroutage et diminuer le trafic des poids lourds dans les Alpes. Le passage de 4 à 15 navettes permettrait d'enlever annuellement 50 000 poids lourds de plus de nos vallées.

 

Priorité à l’accroissement du trafic autoroutier ?

 

Les 60 millions (financés par une augmentation des tarifs de l'autoroute accordée par l’État) que AREA va consacrer à l'élargissement à deux fois trois voies de 10 premiers kilomètres de l'A43 entre la Motte-Servolex et la Tour du Pin auraient pu être consacrés à la réalisation de cette plate forme de ferroutage.

 

Dans le bas-Rhin, pour ne pas élargir les autoroutes, le Conseil Général a demandé à l'unanimité l'interdiction de doubler pour les poids lourds... Quid de la Savoie ?

 

http://www.espacedatapresse.com/fil_datapresse/consultation_cp.jsp?ant=reseau_2728036

 

Quand peut-on espérer, sur la VRU, une réduction de la vitesse des poids lourds à 70 km/h accompagnée d'une signalisation ? (La limitation à 80 km/h pour les poids lourds est seulement indiquée sur deux panneaux aux entrées de la VRU.

 

Cela permettrait de diminuer, non seulement le risque d'accident mais aussi le bruit et la pollution. Ces deux nuisances augmentent fortement avec la vitesse.

Lire la suite