Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Engagement des candidats sur le pacte de Nicolas Hulot

25 Février 2007, 17:26pm

Publié par Acac 73

Le débat public avec Nicolas Hulot, organisé par l’Association pour le Respect du Site du Mont Blanc à Chamonix vendredi soir a fait « salle comble ».

Nicolas Hulot a présenté son pacte écologique, aujourd’hui ratifié par plus de 600 000 signataires dont la quasi-totalité des candidats à l’élection présidentielle.

Il remarque « qu’une vraie maturité s’installe en France, y compris chez les politiques ».

 

Nous avons posé la question suivante : Ne faudrait-il pas demander un moratoire sur la construction des autoroutes ?

Nicolas Hulot nous a répondu qu’il faudrait aller encore plus loin

(voir détail sur http://www.pacte-ecologique-2007.org/ )

 

Alors, tout  va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

 

En Haute Savoie, oui :  le Conseil Général ainsi que tous les Maires soutiennent le combat de l’ARSMB pour diminuer le trafic poids lourds. Pour tout politique, il serait en effet suicidaire d’évoquer l’idée d’une galerie de sécurité d’un diamètre de 8.5 mètres  au tunnel  routier du Mont-Blanc !!!

 

 

Dans les Alpes Maritimes, oui : le Président du Conseil Général, actuellement  Ministre  de l’Aménagement du Territoire, a abandonné l’idée d’un contournement de Nice. Il s’est engagé à restreindre le trafic poids lourds dans sa région en le renvoyant, entre autres,  en Savoie sur le Lyon-Turin !!!

 

En Isère, oui :  tous les promoteurs du projet de  rocade Nord de Grenoble indiquent que celle-ci sera interdite aux poids lourds.

 

Quel touriste voudrait visiter une vallée, quel dirigeant souhaiterait y implanter une entreprise si le paysage de celle-ci  est défiguré par des files de camions sans fin, et que, comme aujourd’hui, la qualité de l’air soit médiocre ?

 

 Il est à noter que ce ne seront même pas les routiers français qui profiteront d’une politique du tout routier puisque la plus grosse partie du transport international est désormais assurée par des routiers provenant de pays dont les coûts salariaux sont cinq à dix fois plus bas que ceux de la France.

 

Et en Savoie ?

En première lecture, oui,  le Ministre vient d’annoncer le lancement des études pour la partie Chambéry-Lyon du Lyon Turin. Mais en regardant de plus près ce qui concerne la ligne Fret, un seul  tube  est d’abord prévu pour le tunnel sous Chartreuse .

Comment peut-on prétendre réaliser une ligne à haute capacité si deux trains ne peuvent pas se croiser sur 20 Km ? De qui se moque-t-on ?

Encore plus inquiétant, comme aucun financement n’a été présenté, c’est  le Président de la Société du Tunnel Routier du Fréjus qui a été mandaté par le Ministre pour le trouver  !!!

 

Ne va-t-on pas nous dire, dans quelques semaines voire quelques mois, de préférence après les élections, qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses (depuis la vente des autoroutes) et que ce projet est dispendieux ?

 

 

N’espérons pas non plus que le trafic sera réparti sur les trois points de passage des Alpes (Haute-Savoie, Alpes Maritimes, Savoie). !  La réalisation de tous les ouvrages nécessaires  (doublement du Fréjus, doublement du Mont Blanc, contournement de Nice, etc...) serait encore plus coûteuse que le projet Fret Lyon-Turin.

 

La ligne historique qui assure aujourd’hui le trafic ferroviaire avec l’Italie date des premières locomotives à vapeur. La partie qui traverse Chambéry, Aix les Bains et qui longe le lac du Bourget a fêté ses 150 ans l’an dernier. Le tunnel du Mont Cenis a lui 135 ans :

Peut- on un jour  espérer pouvoir utiliser cette ligne historique pour cadencer des Tram-Trains sur l’axe Aix les Bains- Chambéry-Montmélian ?

A quel rythme l’Etat créera t’il une nouvelle ligne ferroviaire en Savoie : tous les 160 ans, 180, 200 ans ?

 

Par contre, les projets routiers, eux, n’attendent pas :

-          doublement déguisé du tunnel routier du Fréjus

-          déclaration imminente par le préfet en Projet d’Intérêt Général du Contournement Autoroutier de Chambéry.

 

Mais, peut être, sommes-nous dans l’erreur et que l’avenir de la Savoie doit forcement « baigner » dans le CO2 !!!

 

Beaucoup de candidats à l’élection présidentielle ( ou leur comité de soutien) vont organiser des réunions en Savoie .Tous,  bien sûr,  vont se targuer d’avoir signé le pacte écologique de Nicolas Hulot.

 

 Ce que nous attendons :

 

 ce sont des réponses précises aux questions suivantes :

 

-          Veulent-ils réellement réduire le trafic camion dans les vallées y compris en Savoie ?

 

-          S’ils pensent que les flux de marchandises ne vont pas décroître, veulent- t-ils s’atteler immédiatement à la réalisation du Lyon-Turin Fret pour une ouverture à pleine capacité en 2015 du tronçon Lyon-Montmélian et en 2020 du tronçon Belledonne Turin ?

 

Et également des engagements sur :

 

-          Décision immédiatement de l’abandon des projets de doublements  autoroutiers (doublement de la VRU par le  Contournement Autoroutier de Chambéry, doublement du Tunnel Routier du Fréjus, doublement de l’A432 par l’A48 Ambérieu-Bourgoin, doublement de l’A47 par l’A45, etc. …)

 

-          Aide financière aux agglomérations pour réaliser des Plans de Déplacement Urbains ambitieux.

 

-          Migration vers  une fiscalité environnementale ( taxe carbone de Nicolas Hulot,  redevance poids lourds : LKW MAUT en Allemagne, RDLP en Suisse, Loi Bur en Alsace, directive EuroVignette de la commission Européenne, vignette automobile sur les voitures rejetant plus de 200 g/Co2/Km).

 

-          Investissement massif dans le ferroviaire pour permettre un véritable report modal  (pas comme la future ligne de ferroutage Perpignan –Luxembourg qui ne concernera que 40 camions par jour).

 

La France est la lanterne rouge en Europe du transport ferroviaire  de marchandises, la Suisse et  l’Allemagne y parviennent (+16 % en 2006) !!!!!  Pourquoi pas nous ?

Lire la suite