Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Pétition : Non aux nouveaux horaires de la ligne TER n°53 CHAMBERY-MODANE

30 Novembre 2014, 22:14pm

Publié par Acac73

http://www.petitions24.net/non_aux_nouveaux_horaires_de_la_ligne_ter_n53_chambery-modane

A partir du 14 Décembre, les horaires des TER de la ligne 53 Chambéry-Modane changent en raison de l’évolution des horaires du TGV Grenoble - Paris.

· Les TER au départ de Modane partiront 20 minutes plus tôt.

· Les TER au départ de Chambéry partiront 10 minutes plus tôt le matin et 20 minutes plus tard le soir.

Conséquences :

1. Impact sur les scolaires.

Ces modifications vont impacter lourdement le quotidien d’environ 350 élèves scolarisés aux lycées et aux collèges de Saint-Jean et Saint-Michel-de-Maurienne, et environ vingt-cinq de leurs professeurs. Les cours terminant à 17h25, les élèves ne pourront plus prendre les TER qui partiront de Saint-Jean-de-Maurienne à 17h30 pour la destination de Modane et Chambéry.

Solution envisagée par la région :

Dir. Modane et Chambéry : Six cars, réservés aux élèves du lycée.

2. Impact sur l’offre de formation de la vallée :

Mise en péril de la classe FLE de Saint-Michel. Il s'agit d'enfants, de onze à seize ans non-francophones, qui viennent de toute la vallée. Il sera difficile de continuer à scolariser ces élèves au collège de Saint-Michel s'ils doivent attendre leur train, 1h chaque soir ! Cette perte d'élèves ferait peser une menace sur le collège qui passerait sous le seuil des 200 élèves…

3. Impact sur le quotidien des usagers salariés.

La vie personnelle et/ou professionnelle de plusieurs centaines d’usagers est remise en question avec des temps de trajet rallongés de 40 minutes. Les usagers qui n'ont pas la possibilité de moduler leurs horaires de travail se voient contraints de renoncer au transport en commun.

4. Impact sur la desserte Chambéry - Modane.

Dégradation des correspondances avec Grenoble et Annecy qui marginalise la ligne Chambéry - Modane par rapport au reste de la Région. Les usagers venant d’Aix-les-Bains n’auront plus la correspondance pour le train de 6h36 au départ de Chambéry pour se rendre au travail en Maurienne.

5. Impact environnemental, sécurité des transports.

Huit cars au total seront mis en circulation, six pour le lycée Paul Héroult et deux en « remplacement » du TER supprimé au départ

de Modane à 5h24. Cette circulation routière augmentera les émissions de CO2 dans la vallée déjà saturée par la circulation

routière (Emission de CO2 en cars interurbains = 171g par passager/ km contre 30g pour un TER). A l’heure où la région affirme

placer les enjeux environnementaux au cœur des politiques régionales, ce constat est effarant. Outre les impacts

environnementaux, les études comparatives montrent que les dessertes par cars présentent une accidentologie deux fois plus

élevée qu’en train.

Nos Demandes :

- Prise en compte des besoins réels des usagers.

- Priorité au transport public ferroviaire pour des questions environnementales et de sécurité

AU53 _ Association des Usagers de la ligne 53

Ligne53@hotmail.fr

Lire la suite

Eric PIOLLE, tout sur le Lyon-Turin, rien sur le doublement du tunnel routier du Fréjus ?

21 Novembre 2014, 12:12pm

Publié par Acac73

A noter que, le jour de la fin du percement du deuxième tube du Fréjus, le Maire de Grenoble, Eric PIOLLE n'en avait encore que pour le Lyon-Turin.

Pourtant, cet ouvrage va aussi contribuer à renforcer le flux de poids-lourds traversant Grenoble pour aller en Italie.

Rappelons que la distance pour aller de Barcelone à Milan est identique en passant par Grenoble ou par Nice. Seul diffère le cout aujourd'hui, à cause du péage du tunnel du Fréjus.

http://t.co/NZHSnoCHCm

Lire la suite

Fin du creusement du deuxième tube du tunnel routier du Fréjus une victoire pour la prédominance du trafic poids lourds dans les Alpes et pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Rhône-Alpes.

16 Novembre 2014, 22:50pm

Publié par Acac73

Fin du creusement du deuxième tube du tunnel routier du Fréjus une victoire pour la prédominance du trafic poids lourds dans les Alpes et pour le prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Rhône-Alpes.

Ce lundi 17 novembre, le dernier mètre du nouveau tube de circulation va être creusé. Il ne restera plus qu’à l’aménager pour l’ouvrir au trafic.

Historique du doublement du tunnel routier du Fréjus

Rappelons que l’enquête publique qui avait eu lieu en 2007 indiquait que ce tube de 8 mètres était destiné à devenir une galerie de sécurité.

Plusieurs associations, dont la nôtre, qui avaient déposé un recours contre le diamètre énorme de cette « galerie de sécurité », avaient été déboutée, au motif que ce projet n’était pas un deuxième tube de circulation.

Un mois après, le gouvernement du Président SARKOZY annonçait la transformation de cette galerie de sécurité en un deuxième tube de circulation (à une seule voie).

Promesse de limitation du trafic Poids-Lourd

La transformation en un deuxième tube de circulation ne fut pas remise en cause par le gouvernement du président HOLLANDE, celui-ci signa juste un accord le 3 décembre 2012 qui autoriserait un trafic maximum de 4000 poids-lourds par jour.

Nous n’avons aucune confiance sur cette promesse car :

  • Quelques jours après cette promesse, le 30 décembre 2012, le ministre a fait paraître un décret interdisant la communication des chiffres du trafic dans le tunnel, pour, parait-il, des raisons de concurrence.

  • Récemment, le Président du Tunnel Routier du Fréjus, dont les actionnaires sont l’État et les collectivités locales, a indiqué que la capacité de l’ouvrage était de plus de 8000 poids-lourds par jour.

  • Le Président de la Commission de Sécurité du Tunnel du Fréjus, qui est aussi membre de Chambéry Métropole, a été le seul à s’opposer au vœu en juillet dernier contre le projet pharaonique de doublement de l’échangeur autoroutier de la Motte-Servolex. Celui-ci a pour objectif de permettre l’augmentation du trafic autoroutier, et va créer de la dangerosité dans les accès à l’échangeur et dans la sortie de l'A41 qui sera dans une forte pente.

  • Le Préfet de SAVOIE refuse que les associations puissent assister en tant qu’observateur au Conseil d’Administration du Tunnel Routier du Fréjus, le fonctionnement de celui-ci étant totalement opaque.

  • Les augmentations des péages du tunnel devaient également financer le prolongement de l’Autoroute Ferroviaire Alpine à Grenay dans la banlieue de Lyon. On attend toujours de l’État le lancement des travaux depuis 2011.

Deuxième plus gros projet nucléaire en France après FLAMANVILLE.

Ce nouveau tunnel est aussi une avancée majeure pour le prolongement des centrales nucléaires en Rhône Alpes. En effet, le nouveau tube au Fréjus va aussi permettre l’implantation de la nouvelle ligne THT en courant continu entre la France et L’Italie, qui va permettre d’acheminer en Italie la production de deux centrales nucléaires françaises.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2013/07/15/debut-des-travaux-de-la-ligne-electrique-savoie-piemont-288101.html

http://www.acac73.org/article-les-promesses-n-engagent-que-ceux-qui-les-ecoutent-60064377.html

http://www.asder.asso.fr/images/pdf/documents/Remarques%20ASDER%20LES-Savoie-Piemont.pdf

SILENCE ASSOURDISSANT des OPPOSANTS au LYON-TURIN FERROVIAIRE sur le LYON TURIN NUCLÉAIRE et ROUTIER

On peut sourire quand Les AMIS DE LA TERRE (voir précision des Amis de la Terre dans les commentaires ci dessous) , Michèle RIVASI, Jean Charles KOHLHAAS , ou Daniel IBANEZ (dont la résidence en Savoie est à quelques centaines de mètres du futur poste de transformation électrique de 10 hectares entre Saint-HELENE-DU-LAC et LES MOLETTES) appellent à manifester pour l’arrêt des centrales nucléaires au BUGEY ou à SAINT ALBAN, en gardant un silence assourdissant sur ce projet de 2 milliards d'euros ( 1.4 pour la ligne THT, 0.5 pour le second tube)

Les tunnels routiers ne suscitent aucune inquiétude, les tunnels ferroviaires ont tous les maux possibles et inimaginable

Il faut noter qu’a priori, pour ces opposants farouches à la ligne ferroviaire Lyon-Turin, il n’y a aucune présence d’uranium et d’amiante dans le nouveau tunnel routier du Fréjus, alors que le tunnel ferroviaire du Lyon-Turin quelques centaines de mètres plus bas, en serait infesté.

Il n’y a priori aussi aucun problème avec la MAFIA CALABRAISE, il est vrai, que ceux-ci n’ont pas eu besoin de vendre des barrières « rouillées » à la SITAF ou à la STRF, les opposants au Lyon-Turin en France et en Italie évitent soigneusement de manifester contre le doublement du tunnel routier.

http://www.lemoniteur.fr/147-transport-et-infrastructures/article/actualite/26332093-la-mafia-calabraise-infiltree-sur-le-lyon-turin

http://www.ledauphine.com/savoie/2014/09/27/une-caravane-festive-pour-dire-leur-opposition-au-lyon-turin

Il n’y a aucun problème, qu’en Italie, un des principaux responsables des opposants au Lyon-Turin, Sandro PLANO soit aussi cadre supérieur à la SITAF, l’autoroute qui va de TURIN au tunnel routier du Fréjus.
Mais les opposants le jurent, il n’y a aucun conflit d’intérêt. D’ailleurs, quand Daniel IBANEZ et Jean Charles KOHLHAAS l’invitent le 19 octobre 2012 à Chambéry, ce « détail » est totalement « oublié ».

Convention traversées alpines du 19 octobre 2012

Lire la suite