Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Plus politique qu’écologique : ras-le-bol du «combat» d’Eric Piolle et de Jean Charles Koollaas contre le Lyon-Turin !

30 Août 2020, 17:33pm

Publié par Acac73

Jean-Charles Kohlhaas pour demander la localisation à Amberieu de la plateforme de chargement des Poids-Lourds. Eric Piolle avec la Maire 5* de Turin
Jean-Charles Kohlhaas pour demander la localisation à Amberieu de la plateforme de chargement des Poids-Lourds. Eric Piolle avec la Maire 5* de Turin

Jean-Charles Kohlhaas pour demander la localisation à Amberieu de la plateforme de chargement des Poids-Lourds. Eric Piolle avec la Maire 5* de Turin

Le Maire de Grenoble, Eric Piolle, a récidivé cette semaine à l’université du PS en « leur parlant de son action grenobloise, du combat contre la ligne Lyon-Turin».

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/08/30/a-l-universite-d-ete-du-ps-les-ecologistes-ont-seduit-les-socialistes_6050345_823448.html

Nous expliquerons en détail dans un prochain article comment, depuis 8 ans, quelques élus EELV ont fait prendre un virage à 180° à leur parti, rejoignant ainsi la position de Bruno Gollnisch à la Région et comment ils manipulent l’opinion avec les lobbies autoroutiers.

https://gollnisch.com/2012/12/03/lyon-turin-une-absurdite-dogmatique/

 

Résumé du virage à 180° : avoir un sujet clivant avec le PS et le PC

Jusqu’en 2010 et comme Michèle Rivasi, les Verts de la Région défendaient « d'abord un premier axe ferroviaire allant de Lyon jusqu'à la frontière ukrainienne (grâce à la percée d'un tunnel pour réaliser la transalpine Lyon-Turin), permettant de décongestionner les transports et rendre le fret ferroviaire compétitif »  

 https://www.lemonde.fr/idees/article/2010/09/21/la-mobilite-est-un-enjeu-d-avenir-pour-l-ue-et-ses-regions_1412152_3232.html

 

Fin 2012, virage à 180°, la priorité est de trouver un point clivant avec les élus PS pour lesquels Eric Piolle affirme qu’il en existe à peine un ou deux d’honnêtes à la Région.

Pour Jean-Charles Kohlhaas, l’objectif est manifestement de faire oublier l’exceptionnel bilan de son prédécesseur, Gérard Leras, qui avec Bernard Soulage, ont fait exploser la fréquentation des TER en Rhône-Alpes et n’ont eu de cesse de faire de la pédagogie en faveur du Lyon-Turin.

https://www.20minutes.fr/lyon/67739-20051220-lyon-lyon-turin-la-region-joue-les-vrp-en-italie

https://www.20minutes.fr/lyon/67976-20051222-lyon-lyon-turin-la-mediation-se-poursuit

Très vite après la convention « biaisée » et organisée en septembre 2012 par Jean-Charles Kohlhaas, pour faire adopter à EELV son virage à 180° à Chambéry (article à venir), Michèle RIVASI enterre ses « convictions » en soutenant un premier recours contre le Lyon-Turin.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/lyon-turin-michele-rivasi-deputee-europeenne-europe-ecologie-les-verts-signe-un-recours-contre-le-tunnel-international-376651.html

A noter également que, contrairement à leurs engagements lors de la « convention », les élus EELV opposés au Lyon-Turin ont toujours essayé de saborder les mesures fiscales favorisant le report modal.

Michèle Rivasi avait soutenu, dans les années 2000, la mise en place de l’Eurovignette poids-lourds Alpine pour «dissuader le transport de marchandises par la route en internalisant enfin les coûts cachés générés par les camions» et comme « première source de financements pour effectuer le report modal du routier vers le fluvial ou le ferroviaire » : en 2015, elle qualifiait de fumisterie la proposition Michel Destot de mettre en place cette redevance poids-lourds…

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/2015/02/19/lyon-turin-658717.html

Aucun encouragement également en 2016 sur la proposition de Manuel Valls de rediriger les bénéfices du tunnel routier du Mont-Blanc vers le financement du Lyon-Turin.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/en-savoie-manuel-valls-sur-le-chantier-du-lyon-turin-1052895.html

La Suisse finance depuis 2001 ses nouvelles lignes ferroviaires ainsi ; l’Allemagne depuis 2005 !

 

A noter qu’en 2010, profitant du bilan de Gérard LERAS, les élus Verts sont passés de 20 à 37 élus à la Région. En 2016, après six ans sous la direction de Jean-Charles Kohlhaas et avec la présence de Daniel Ibanez sur leur liste, ils n’étaient plus que sept élus. Situation identique en Italie où, aux dernières élections, le mouvement 5 étoiles, seul opposant au Lyon-Turin en Italie, est passé de 32% à moins de 20%.

 

Haro sur la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin mais silence assourdissant sur celle du nucléaire ?

Aucune dénonciation de ces élus « écolos » sur la nouvelle ligne électrique souterraine (1,4 milliards d’euros) à très haute capacité, Savoie-Piémont, destinée uniquement à augmenter la vente en l’Italie de la production de la centrale nucléaire du Bugey (et certainement pas celle d’énergie renouvelable comme le prétendre ses promoteurs) : combat de l’ancien monde pas assez médiatique ?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/savoie-record-mondial-interconnexion-electrique-entre-france-italie-1613821.html

Pourtant :

  • L’adjoint à la Marie d’Eric Piolle, Pierre Meriaux, connait très bien ce projet étant membre du Conseil d’Administration du Tunnel Routier du Fréjus dans lequel va passer cette ligne ;
  • Le départ de cette ligne est à SainteHélène-du-Lac, à quelques centaines de mètre de la résidence secondaire savoyarde de Daniel Ibanez mais un peu plus loin effectivement que la ligne Lyon-Turin ;
  • Michèle Rivasi, engagée contre le nucléaire, avait été la première lanceuse d’alerte sur le nuage de Tchernobyl en 1986.    

 

Lyon et Grenoble à l’écart du projet du Lyon-Turin : quelles conséquences ?

Eric Piolle ne s’étonnera pas si, à cause de son combat :

  • Le raccordement de la nouvelle ligne LyonTurin avec la ligne de Grenoble soit « économisé » laissant ainsi les usagers des TER et des TGV subir les limitations du nœud ferroviaire de Bourgoin-Jallieu indéfiniment.
  • Il verra chaque année plusieurs centaines de milliers de poidslourds supplémentaires sur sa rocade à partir du moment où Christian Estrosi arriverait à mettre en œuvre l’Eurovignette Poids-Lourds comme il le réclamait vivement en 2018 et ainsi renvoyer sur Grenoble tous les poids-lourds qui passent aujourd’hui à Nice, en transit entre l’Espagne et Milan ou Turin, la distance étant quasiment identique entre ces deux parcours.

https://www.20minutes.fr/politique/2326971-20180828-nice-apres-effondrement-pont-genes-estrosi-relance-idee-ecotaxe

Sur Lyon, Jean-Charles Kohlhaas devra expliquer le bilan CO2 catastrophique de sa volonté de réaliser la plateforme de chargement des poids-lourds, non pas à proximité immédiate des zones industrielles de l’Est Lyonnais et du plus important centre de logistique de France situé à Saint-Quentin Fallavier, mais à 60 km de Lyon, à Ambérieu.

A noter également son soutien aux opposants du contournement ferroviaire contre France Nature Environnement et la FNAUT, en cautionnant leur alternative hors de prix et non fonctionnelle de contournement sud jumelé à la LGV.  

https://t.co/Nu0eHNZINx?amp=1

Résultat, le déclassement de l’A6 et de l’A7 dans Lyon mis en place avant le Contournement Ferroviaire, ne conduira qu’à un report de la circulation sur l’A46 à l’est de Lyon entrainant automatiquement son coûteux élargissement et une augmentation de la pollution.

Le bilan CO2 du mandat d’Eric Doucet et de Bruno Bernard ne s’annonce donc pas brillant.

Idem pour Grenoble avec l’élargissement de l’A480 avalisé par Eric Piolle et où les élus EELV ne veulent pas d’un train supplémentaire de marchandises sur leur ligne mais réclament, à la place du Lyon Turin, le rajout d’une centaine de trains de marchandises supplémentaire par jour chez leur voisin chambérien.

De qui se moque-t-on ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Bonifay michel 01/09/2020 09:04

Merci de ses elements qui eclairent en partie les enjeux et les prises de positions parfois plus politique que reellement visionnaire pour des transports durables