Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Alternatives au Lyon-Turin : un manque scandaleux de débats et d’informations !

23 Octobre 2015, 21:37pm

Publié par Acac73

Alternatives au Lyon-Turin :  un manque scandaleux de débats et d’informations !

Voici le tract distribué à  l'occasion de cette réunion.

En septembre dernier, à l'occasion de trois conférences/débats sur le Lyon-Turin, nous avons essayé de poser, à Daniel IBANEZ, leader depuis 2012 des opposants au Lyon-Turin et désormais tête de liste EELV en SAVOIE, la question suivante :

 

«Monsieur IBANEZ, vous avez proposé, dans le Monde cet été, de remplacer un tronçon du Lyon-Turin par la ligne historique, en ajoutant cent trains par jour, sept jours sur sept. Dans ces conditions, comment va-t-on pouvoir développer le trafic TER à Chambéry ? Comment obliger les routiers à travailler le week-end et la nuit pour embarquer sur les trains ? Comment allez-vous transformer la gare de voyageur et de triage d'Ambérieu en une plate-forme pour 700 000 poids lourds?»

 

  • A la conférence de Grenoble, nous n'avons pas eu le temps de finir de poser notre question : l'animateur, qui avait appelé à voter Michèle RIVASI aux dernières élections régionales, nous a empêché de terminer pour laisser la parole à Pierre MERIAUX, autre élu EELV de la région et farouchement opposé au Lyon-Turin !

 

  • La seconde fois, à Gilly-sur-Isère, Daniel IBANEZ a évité de nous répondre en nous faisant passer pour des riverains (que nous ne sommes pas) de la ligne historique, incommodés par le passage supplémentaire de ces trains et n'ayant aucune considération pour la pollution automobile qui tue des milliers de gens chaque année !...

 

...Propos surréalistes pour une association qui se bat sans relâche depuis plus de 10 ans contre les projets routiers et autoroutiers dans notre région et pour le développement réaliste des modes plus respectueux de l’environnement comme, les transports en commun, le transport des marchandises par le rail !

 

De plus, nous n'avons vu Daniel IBANEZ, à des réunions sur le Lyon-Turin, qu'à partir de 2012, depuis que le projet modifié passe à proximité de sa résidence savoyarde !

 

  • La dernière fois, à Chambéry, Monsieur IBANEZ a tout simplement refusé de réponse à notre question alors que le micro lui était à nouveau proposé.

 

Militer pour l'utilisation exclusive de la ligne historique Ambérieu/Aix-LesBains/Chambéry/Montmélian, en insistant sur sa modernisation pour un milliard d'euros est aberrant !

Tout le monde sait que, à part l'élargissement du tunnel du Mont Cenis (200 millions d'euros) et la reconstruction de deux ponts (20 millions d'euros), c'est sur l'autre branche de la ligne historique Valence/Grenoble/Montmélian (qui passe en contre bas de la propriété de D.IBANEZ) que d'importants travaux ont été faits (500 millions d'euros)!

 

Comment serait possible la réouverture de gares TER au Viviers du Lac, Bissy, La Ravoire, comme prévue depuis 2004 dans le PDU de Chambéry ?

Comment serait protégé le lac du Bourget sans couper la ligne pendant plusieurs années ?

 

 

Aurons-nous, ce soir, une réponse précise à nos questions ?

 

 

Le bien-fondé de nos alertes :

 

  • wagons motorisés R-SHIFT-R : nous n'entendons plus parler de ce projet fumeux et délirant dont nous avons dénoncé les conflits d’intérêts. (Convention de M. KOOHLHAS, en 2012, sur les traversées alpines avec en garants techniques D.IBANEZ et O.KLEIN - Subventions considérables (près de 500 000€) pour des études techniques réalisées par un stagiaire de l'INSA.

  • plate-forme de chargement (700 000 poids-lourds) : la transformation de la gare d'Ambérieu n'est plus d'actualité depuis quelques heures... Nous nous en félicitons.

  • la plate-forme de chargement à Leyment : projet (dans l'Ain) abandonné au profit de celui de Grenay. Tout d'abord, il nécessitait la réalisation d'un nouvel échangeur autoroutier. Il était également très éloigné des zones industrielles de Lyon. La société d'autoroute APRR indiquait, à l'époque, dans son rapport annuel, que l'impact de la concurrence du Lyon-Turin serait relativement limité car «cela aurait pour conséquence d’entraîner une redistribution du trafic dans la région Rhône-Alpes que le Groupe considère comme créatrice d’un appel de trafic sur son réseau».

En fait, ce site permettait surtout d'épargner totalement la ligne Grenay-Grenoble-Montmélian du trafic fret et de faire espérer une interdiction, illusoire, du trafic international de poids-lourds, au tunnel du Mont-Blanc : la majorité du trafic du Mont-Blanc provient de la région parisienne. Les poids-lourds ne feront pas 500 km pour venir embarquer sur des trains ! C'est au sud de Paris qu'il faut réaliser une autre plate-forme de chargement.

 

En cours :

  • Contournement Ferroviaire de Lyon : autre grand projet vital pour la région.

Pourquoi un tel silence de la part de M. KOOHLHAS sur le report, de 2020 à 2035, par la Commission Mobilité 21 du Contournement Ferroviaire de Lyon ? Comment peut-on décongestionner le nœud ferroviaire lyonnais (qui handicape toute la région)et faire passer des dizaines de trains supplémentaires (de voyageurs et marchandises) dans la gare de La Part-Dieu, sans réaliser ce grand projet vital pour notre région ?

 

Nous le constatons depuis deux ans, les seuls gagnants de l'abandon de ce grand projet sont les projets autoroutiers, comme l'autoroute A45 ou les projets de nouveaux contournements autoroutiers de Lyon.

La décision de la Commission Mobilité 21 n'est pas étonnante quand on sait que Yves CROZET est un fervent défenseur de la privatisation des autoroutes...

 

Grands projets inutiles :

  • Canal Seine Nord : Madame Karima DELLI, eurodéputée du Nord, va-t-elle nous expliquer, ce soir, pourquoi le canal Seine Nord ne rentre pas, pour elle, dans la catégorie des grands projets inutiles. Son coût est de presque 5 milliards d'euros. Il a cinq fois plus d'emprise que le Lyon-Turin. Il est subventionné par l'Europe à 40 % comme pour le LT, et pourtant, ce projet, dont ni la Belgique, ni les Pays-Bas ne financeront un centime, va d'abord concurrencer le port du Havre et de Rouen, au profit des ports d'Anvers et de Rotterdam, pour l'importation des produits asiatiques.

  • Ligne électrique Lyon-Turin à très haute capacité : plus grand projet nucléaire après Flamanville.

Madame RIVASI, eurodéputée de la région, va-t-elle également nous expliquer pourquoi le projet de nouvelle ligne électrique, à très haute capacité, entre Sainte-Hélène-du-Lac et Turin, n'entre pas dans la catégorie des grands projets inutiles ? Lancé l'an dernier, d'un coût de 1,4 milliard, il est destiné à vendre exclusivement de l’électricité nucléaire française à l'Italie. Il pérennisera encore plus longtemps le parc de centrales nucléaire Rhônalpin.

N'aurait-il pas fallu se battre pour réaliser, à la place, des centrales photovoltaïques ou des parcs éoliens ?

 

Financement : les écotaxes combattues par EELV Rhône-Alpes ?

Nous aimerions savoir pourquoi la mise en place de l'Euro-Vignette pour le Lyon-Turin est qualifiée de fumeuse par Michèle RIVASI alors qu'elle va être mise en place pour le canal Seine Nord, sans aucune remarque de Karima DELLI.

 

Sur le financement, Daniel IBANEZ nous trompe, une nouvelle fois, en focalisant son discours sur le partenariat public/privé qui n'est voulu par aucun des promoteurs du Lyon-Turin. Nous ne comprenons pas pourquoi, avec M. KOOHLHAS, ils ne fond pas la promotion de l'Ecotaxe régionale comme le font d'autres candidats courageux et responsables comme Emmanuelle Cosse à Paris, M. Cuvillier dans le Nord ou M.Roussin dans le sud-ouest, pour n'en citer que quelques uns.

 

Pour nous, la Suisse est l'exemple à suivre : elle réalise seule, trois grands tunnels de base, en les finançant par une « Eurovignette » 100 % suisse, sans saccager aucune des vallées, bien au contraire.

 

 

Autre opposition au Lyon-Turin : le Front National.

Seul le Front National est à l'unisson, comme on a pu le voir fréquemment à la région.

Là encore, les alternatives proposées sont délirantes. Nous n'avons toujours pas compris comment un canal fluvial Rhin/Rhônes diminuerait le trafic routier dans les Alpes !

 

 

Le Lyon-Turin ferroviaire : un projet écologiste.

Il est à noter que l'engagement de ces élus et candidats EELV, contre le Lyon-Turin, n'est absolument pas représentatif : de nombreux écologistes, dans ce parti et dans d'autres, ne partagent absolument pas ces positions.

 

Lire la suite

Les élus et AREA repoussent l’enquête publique du doublement de l'échangeur autoroutier : y aurait-il un rapport avec la tenue de la COP21?

19 Octobre 2015, 19:31pm

Publié par Acac73

Aujourd'hui, lundi 19 octobre, et contrairement à l'annonce faite il y a un mois, le Dauphiné Libéré annonce que le dossier connaît un temps de latence et qu'il ne se tiendra pas comme prévu fin 2015-début 2016.

Rappelons que la phase de «concertation» a eu lieu en juin 2014 et on nous annonce subitement un délai de réflexion ! Une enquête publique pour ce projet anachronique, en pleine Conférence Environnementale à PARIS ne ferait-elle pas tache ?

 

A noter également que dans son article, qui tient pourtant les 3/4 d'une page, le Dauphiné Libéré fait l'exploit de ne rappeler ni le budget délirant de ce projet, plus de 100 millions d'euros ni, une semaine après l'accident de poids-lourd sur la VRU, l'urgence de diminuer rapidement le nombre de poids-lourd sur celle-ci et l'autoroute !

 

Lire la suite

LR, EELV et FN, la politique du pire : 40 millions d'euros perdus pour la Maurienne ! et toujours plus de poids-lourds.

18 Octobre 2015, 17:44pm

Publié par Acac73

LR, EELV et FN, la politique du pire : 40 millions d'euros perdus pour la Maurienne ! et toujours plus de poids-lourds.

 

 

Tous les autres contrats État/Région ont été votés sauf ceux de la Maurienne (Lyon-Turin) et de Saint-Exupéry (Contournement Ferroviaire de Lyon + plate-forme de chargement des poids-lourds de Grenay, en attente depuis 8 ans et avec laquelle, nous pouvions espérer que le trafic poids-lourds sur l'autoroute A43 et la VRU de Chambéry commence à diminuer).

 

 

Un remerciement particulier aux deux élus de la Région qui n'ont pas voté ces contrats...

 

- A Xavier DULLIN de LR : nous pensions qu'il se battait pour la diminution du trafic poids-lourds sur la VRU de Chambéry.

 

- A Jean-Charles KOHLHAAS de EELV, opposant forcené du Lyon-Turin, mais qui se garde bien de demander des budgets pour ses alternatives délirantes comme la transformation de la gare d'Ambérieu en une plate-forme de chargement pour 700 000 poids-lourds et le passage de plus de 100 trains supplémentaires de poids-lourds dans les agglomérations de Chambéry, d'Aix-les-Bains, le long du lac du Bourget, au détriment du trafic TER et TGV.

 

- Au Front National : en quoi la réalisation du canal fluvial Rhin-Rhônes, à la place du Lyon-Turin, va faire diminuer le trafic poids-lourds dans les Alpes ?

 

Il est à noter, également, le silence assourdissant sur les négociations, du projet pharaonique de doublement de l'échangeur autoroutier de la Motte-Servolex, entre les élus de Chambéry et la société d'autoroute AREA.

Par contre, à grand bruit, Michel Dantin vient d'annoncer que la maison-mère d'AREA, EIFFAGE, viendrait créer un siège régional sur Chambéry. Serait-ce le seul moyen trouvé pour attirer des entreprises sur Chambéry ?

 

Pourquoi ces 100 millions d'euros, issus d'augmentations exceptionnelles des péages autoroutiers, ne serviraient-ils pas à financer la plate-forme de ferroutage à Grenay, comme cela avait été le cas, en 2002, pour celle d'AITON ?

Les usagers des autoroutes souhaitent-ils un échangeur pharaonique, qui n'améliorera en rien la sécurité, bien au contraire, ou une diminution du trafic poids-lourds ?

Où est passée la demande de l'ancien président de l'agglomération, Louis BESSON, d'étudier également une solution à minima par AREA ?

Où est passée la promesse de campagne de Michel DANTIN de «créer des commissions extra-municipales» pour «une démocratie locale revivifiée» ?

 

 

Lire la suite

L’autoroute ferroviaire alpine : terminus Ambérieu ?

16 Octobre 2015, 21:06pm

Publié par Acac73

Ci dessous copie de l'article paru dans le FNAUT INFO d'octobre 2015.

L’autoroute ferroviaire alpine : terminus Ambérieu ?

Lire la suite

Les associations maitiennent la réunion publique du lundi 21 septembre

21 Septembre 2015, 14:11pm

Publié par Acac73

Lire la suite

Débat public : mépris affiché de Dominique DORD et Daniel IBANEZ

20 Septembre 2015, 16:44pm

Publié par Acac73

Canton de La Motte-Servolex / Bourget-du-Lac annulation de la réunion publique sur le nouveau réseau de la CALB

 

La maire du Bourget-du-Lac a annoncé l'annulation de la réunion de concertation publique du lundi 21 septembre. Le motif invoqué (indisponibilité des représentants de la CALB) tient difficilement car, si tel avait été le cas, celle-ci aurait été simplement reportée... A la place, une délégation va être reçue, en huis-clos, par le Président de la CALB, Dominique DORD.

reportage France 3

reportage France 3

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/savoie/des-bus-scolaires-surcharges-au-bourget-du-lac-807879.html

 

Après la bétaillère, la « sharette »?

 

Dominique Dord a annoncé avoir commandé une application smartphone «la plus performante possible» pour développer le co-voiturage. «Ce sera le parfait maillon pour compléter l’offre d’Ondéa, puisque cela permettra aux quelques personnes qui utilisaient les bus supprimés d’organiser malgré tout leurs déplacements.»

 

S'agit-il du site de covoiturage du Conseil Général de Savoie, déjà en actif depuis plusieurs années ?

http://covoiturage.mobisavoie.fr/

S'agit-il de l'application « sharette », mise en place cet été à Paris A par la RATP (nouveau prestataire du réseau de bus d'Aix-les-Bains) pour suppléer la fermeture de la ligne A du RER?

https://www.sharette.fr/

 

Ne doutons pas du fait que cette application :

  • ne rencontrera pas beaucoup de succès si les conditions sont les mêmes qu'à Paris : 2,36 € par trajet.

  • ne fonctionnera pas sur l'agglomération de Chambéry , dont le prestataire du réseau de bus VEOLIA TRANSDEV est un concurrent de celui d’Aix-les-Bains.

 

Cela mettra encore plus en évidence l’aberration totale que d'avoir deux réseaux de bus concurrents sur un même bassin de vie !

 

 

Débat pipé sur le Lyon-Turin à Grenoble Ce jeudi, s'est tenue sur Grenoble, une parodie de débat entre Daniel IBANEZ et Jean SIVARDIERE, vice président de la Fédération National des Associations d'Usagers des Transports.

 

Si la première partie de ce débat s'est déroulée dans une totale équité, chacun des 2 intervenants ayant pu faire un exposé de vingt minutes chacun, il n'en a pas été de même pour les quatre-vingt dix minutes d'échanges avec la salle !

 

Il a été, en effet, interdit de poser des questions dérangeantes à Daniel IBANEZ : parole coupée brutalement au motif de trop de prolixité... Par contre, Pierre MERIAUX, élus EELV à Grenoble et à la Région, a pu, quant à lui, prendre la parole longuement, à la tribune même, sans répondre bien évidemment à aucune des questions que nous avions posées, affirmant seulement son opposition au projet au sein de la région. Ce traitement de faveur n'a rien d'étonnant, l’organisateur de cette parodie de débat avait appelé à voter EELV lors des dernières élections régionales...

http://www.dailymotion.com/video/x9fkyh_jacques-toledano-soutient-michele-r_news

 

 

 Débat public : mépris affiché de Dominique DORD et Daniel IBANEZ

Une grande partie du temps réservé aux échanges a été monopolisée par Daniel IBANEZ qui a fait un cours sur la formule de la Valeur Actualisé Net. Effectivement, on peut parler longtemps des divers paramètres de cette formule, de sa mise en œuvre pour chaque investissement public, cela permet effectivement de meubler la conversation et d’éviter de parler des alternatives qu'il propose. En résumé, plus de 80% du temps de parole ont été donnés aux opposants du projet !

 

On reste stupéfait également par la complaisance de plusieurs acteurs de la vie associative en Savoie, comme Annie COLLOMBET de « Vivre et Réagir en Maurienne ». Elle n'a aucune question à poser sur les alternatives de Daniel IBANEZ : les wagons motorisés R-SHIFT-R, la transformation de la gare de triage et de voyageur d'Ambérieu en gare de chargement pour 700 000 poids-lourds, la protection « miraculeuse » de la ligne historique qui longe le lac du bourget et qui traverse Chambéry et Aix-les-Bains, le rajout de 100 trains par jour dans Chambéry, imposer aux routiers et aux salariés des entrepôts de travailler la nuit et tous les week-ends de l'année , etc ...

 

 

 

 

Carte transit

Carte transit

 

 

A la place, on relaie les affirmations de Daniel IBANEZ qui soutient que le trafic entre l’Italie et la France dans le Nord des Alpes est régional et ne prendra pas les 1,2 millions de camions qui traversent le tunnel du Mont-Blanc et du Fréjus...

 

Régional, oui d'accord, mais pas entre les Savoies et le val de Suse.

Régional, mais entre la région Rhône-Alpes et les régions du Piémont et de la Lombardie.

On le voit d'ailleurs très bien sur l'étude parue en 2013 sur le trafic 2010 : les autoroutes entre Lyon, Turin et Milan supportent la majeure partie du trafic et les camions ne s’arrêtent que marginalement dans les Savoies.

A noter également que les chiffres de fréquentation du tunnel du Mont-Blanc indiquent qu'entre 2011 et 2014, la part des poids-lourds immatriculés dans les pays de l'Est est passé de 20 % à 33 %.

 

Le risque qui pèse sur Grenoble des 700 000 poids-lourds qui transitent chaque année entre l’Espagne et l’Italie n'a pas pu être évoqué non plus ! Sur ces 700 000 poids-lourds, environ 70 % ont pour destination le nord de l'Italie.

Si ceux-ci passent uniquement par la côte d'azur, ce n'est pas à cause de la distance car à 30 km près, elle est identique entre Perpignan et Turin ou Milan en passant par Nice ou par Grenoble), mais à cause du coût du péage du Tunnel du Fréjus.

Que se passera t-il si un prochain gouvernement décide d'équilibrer le coût des péages ?

Grenoble aura-t-il à choisir entre voir passer 500 000 camions de plus ou une centaine de trains de plus dans Grenoble comme le préconise Daniel IBANEZ pour Chambéry ?...Et qu'on ne ramène pas là le merroutage : la méditerranée ne remonte ni à Turin, ni à Milan !

 

Alors, au lieu de mettre 300 millions d'euros d'euros d'agent public dans l'élargissement de l'A480, ou 1,5 milliard d'Euros pour une nouvelle autoroute A45 entre Saint-Etienne et Lyon, ne faudrait-il pas prioriser le contournement ferroviaire de Lyon et le doublement de la ligne entre Grenay et Saint André le Gaz ?

Comment les élus d'EELV peuvent-ils nous faire croire qu'ils veulent développer le trafic ferroviaire de marchandises et de voyageurs dans la région en ne faisant que des petits bricolages ?

 

Autre grand opposant au Lyon-Turin au Conseil Régional Rhône-Alpes avec Pierre MERIAUX et et Jean-Charles KOHLHAAS, comment Bruno GOLLNISCH, du Front National, peut nous faire croire que la réalisation du canal fluvial entre le Rhin et le Rhône peut aider à faire diminuer le trafic poids lourds dans les Alpes ?

http://gollnisch.com/2012/12/03/lyon-turin-une-absurdite-dogmatique/

A la décharge d'EELV, lui ne prend même pas le soin de participer à des parodies de débats publics !

Lire la suite

Canton du Bourget / Motte-Servolex / Voglans : le nouveau réseau de bus est bien la catastrophe annoncée. Merci Monsieur DORD !

13 Septembre 2015, 16:34pm

Publié par Acac73

Bourget du Lac : remise de la pétition le 9 septembre

Bourget du Lac : remise de la pétition le 9 septembre

 

Les entreprises ne seraient pas demandeuses d'amélioration du service de bus pour leurs salariés...

 

 

...dixit Marina FERRARI, élue de l'agglomération et deuxième adjointe d'Aix-les-Bains, le 11 décembre 2014, lors du vote de la nouvelle délégation et organisation du réseau de bus proposée par Dominique DORD, Président de la Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget.

 

Technolac : énergies renouvelables et ... tout-voiture ?

 

230 entreprises qui paient la taxe « Versement Transport » à la CALB et résultat :

 

  • la ligne 20 Aix-les-Bains / Tresserve qui les desservait directement a été supprimée,

  • la ligne 1 Aix-les-Bains / Lycée Marlioz / Technolac a vu son cadencement passer de 21 à 13 bus par jour.

     

Aucune réduction du taux de leur versement transport n'est à signaler.

 

 

Aix-les-Bains / Voglans : les bouchons sont loin de se résorber !

 

Ne doutons pas du fait que les bus vont encore se vider. Beaucoup d'usagers préféreront reprendre la voiture pour ne pas avoir à attendre plus d'une heure le bus suivant en cas d'une sortie de bureau retardée.

 

 

Bus Bourget-du-Lac / La Motte Servolex : les enfants «laissés sur le trottoir » : Madame la Maire invoque les carences de l'éducation nationale !

 

Il était évident qu'une diminution de 16 à 5 bus par jour, entre la Motte-Servolex et le Bourget, allait poser de gros problèmes pour les scolaires. Une centaine de parents d’élèves se sont rassemblés, mercredi dernier, devant la mairie du Bourget pour remettre une pétition de plus de 350 signatures : jusqu'à 27 enfants ont été laissés sur le trottoir du collège !

Pour réponse, la Maire du Bourget et vice Présidente de la CALB a expliqué « qu'ils n'étaient pas là pour suppléer aux carences de l’Éducation Nationale qui laissait sortir les enfants à 15h30, 16h30 et 17h30 »...

Elle a, par ailleurs, réaffirmé son soutien aux habitants malgré le fait qu'on ne l'ait pas du tout entendue le 11 décembre 2014, quand la nouvelle délégation de service public du réseau de bus a été votée par les élus de la CALB. Elle est pourtant la cinquième Présidente en titre de la « Mutualisation/Optimisation des moyens » !

 

 

nouvelle ligne 3 Ondea : Casino-Thermes

nouvelle ligne 3 Ondea : Casino-Thermes

A Aix-les-Bains, par contre, rien n'est trop beau pour les curistes des thermes privés.

 

Pour le nouveau réseau de bus, Dominique DORD a donné la priorité « aux carences » des thermes privés d'Aix-les -Bains. Désormais, ceux-ci bénéficieront d'une nouvelle ligne de bus, cadencée à 20 mm, de 6h du matin à 20h30, samedi compris. Ce service est bien sûr gratuit pour les curistes, l'agglomération leur offrant une carte de transport !

 

Le temps des promesses électorales est fini :

place à la préservation du mille-feuille administratif et des baronneries.

 

Les organisateurs de la pétition ont obtenu une rencontre, en mairie, lundi 21 septembre à 18 h30, avec la CALB et l’exploitant du réseau :

 

Nous espérons que Dominique DORD viendra expliquer pourquoi il a refusé de fusionner le réseau d'Aix-les-Bains avec celui de Chambéry, en prenant une nouvelle délégation de bus sur 6 ans au lieu de 2 qui aurait permis une synchronisation avec celle de Chambéry. En mutualisant les moyens entre les deux agglomérations, des économies substantielles auraient pu être réalisées !

C'est une gabegie qui coûte chère à tous ceux qui veulent emprunter une correspondance de la seconde agglomération : l'abonnement ou le carnet de tickets de bus est de 25 et 30 % plus cher.

 

Le nouveau Président de Technolac et Maire de la Motte-Servolex, Luc BERTHOUD, viendra certainement confirmer les propos de Marina FERRARI qui affirmait que les entreprises n'étaient pas demandeuses d'une amélioration du réseau de bus. Expliquera-t-il pourquoi, dans la dernière campagne municipale, en toute connaissance des restrictions budgétaires, il avait promis « d’impulser la mise en œuvre d’une liaison Aix-les-Bains / La Motte-Servolex / Chambéry en bus à haut niveau de service.»

 

Patrick Mignola, Président de Métropole Savoie, énième collectivité du mille-feuille administratif, pourrait également indiquer en quoi cette structure, qui nous coûte plusieurs centaines de milliers d'euros, dotée d'un Directeur-adjoint chargé de mission transports, déplacements, mobilité, permet d'améliorer les déplacements sur notre bassin de vie. Le département et les agglomérations auraient largement les compétences pour prendre en charge la rédaction du Schéma de Cohérence Territorial.

 

Pour finir, rappelons que le Président d’agglomération et le Maire de Chambéry, lors des dernières élections municipales, avaient promis une meilleure mutualisation des moyens afin de proposer un meilleur service, pour moins cher, à leurs concitoyens. Auparavant, d'après eux, ceci n'avait pas été possible à cause d' incompatibilités entre Dominique DORD et Louis BESSON... Pour l'instant, la seule mutualisation mise en œuvre est celle qu'impose l'État entre les villes de l'agglomération.

 

Opération de communication : signature d'une "convention cadre de coopération"

Opération de communication : signature d'une "convention cadre de coopération"

Lire la suite

Pour une mise en place de l’euro-vignette poids-lourds dans les Alpes dès le 1er janvier 2016.

14 Juillet 2015, 15:46pm

Publié par Acac73

Pour une mise en place de l’euro-vignette poids-lourds dans les Alpes  dès le 1er janvier 2016.

Eurovignette et écotaxe : deux dispositifs très différents.

Dans leur rapport au premier ministre sur le financement du Lyon-Turin ferroviaire, le député Michel DESTOT et le sénateur Michel BOUVARD ont proposé la mise en place de l'Euro-vignette poids-lourds. Celle-ci permettra de financer une part importante de ce projet qui, rappelons le, est le seul qui puisse réellement diminuer drastiquement le trafic poids-lourds dans les Alpes.

A la différence de l'écotaxe (malheureusement abandonnée l'an dernier) qui nécessitait la mise en place de portiques sur les routes nationales et d'un boîtier informatique dans chaque poids-lourds, l'euro-vignette, telle qu'elle a été votée par les députés européens, est perçue directement par les sociétés d'autoroutes au travers d'une majorations des péages autoroutiers. Les deux élus ont également souligné la nécessité de reporter les montants prélevés dans la facturation des transporteurs aux chargeurs.

 

Les majorations de péage : un dispositif utilisé par les sociétés d'autoroutes tous les 3 ans.

La hausse des péages est le moyen utilisé depuis de nombreuses années pour financer des ouvrages tels que le doublement du tunnel routier du Fréjus, les élargissements successifs de l'autoroute A43, et peut-être encore le doublement délirant de l'échangeur autoroutier Chambéry nord.

L'euro-vignette doit être en place rapidement pour accélérer la réalisation du Lyon-Turin ferroviaire. A savoir que pour les chantiers autoroutiers à l'utilité pourtant très discutable, ces nouvelles hausses n'ont soulevé aucun problème.

 

Pas de « train de sénateur » pour l'environnement !

Michel BOUVARD et Michel DESTOT ont suggéré la mise en place de l'euro-vignette en 2017 :

Pourquoi attendre encore un an et demi pour quelque chose voté par le parlement européen il a déjà 10 ans. Cette euro-vignette doit être mise en place dès le 1er janvier 2016 !

 

Nous demandons également :

  • le rétablissement de la surtaxe pour les poids-lourds EURO3 sur tous les axes (en 2012, elle était de 8% pour le seul passage du Mont-blanc).

  • la mise en place de cette euro-vignette pour les trains tractés par des locomotives diesels sur les deux lignes principales d'accès à l’Italie ( Ambérieu / Chambéry / Montmélian / Modane et Grenoble / Montmélian / Modane). Là encore, pas de difficulté, cette écotaxe serait prélevée directement par RFF.

 

 

A l'aube de la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris

à la fin de de l'année,

il serait difficile de comprendre que la France ne montre pas l'exemple

par l'adoption rapide de ces mesures de bon sens !

 

 

 

Lire la suite

ACAC73 et la FNAUT approuve le mécanisme de financement du projet Lyon-Turin proposé par le rapport Destot-Bouvard

13 Juillet 2015, 13:15pm

Publié par Acac73

ACAC73 et la FNAUT approuve le mécanisme de financement du projet Lyon-Turin proposé par le rapport Destot-Bouvard

La FNAUT est favorable au financement du projet de tunnel interfrontalier par l’Eurovignette.

Elle souhaite son extension au financement de l’ensemble du projet Lyon-Turin et au contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL).

 

Un investissement pertinent

Le projet Lyon-Turin est un investissement structurant d’aménagement du territoire européen, susceptible de provoquer un rééquilibrage entre Europe du nord et Europe latine.

C’est un outil indispensable de report du trafic routier de fret à longue distance sur le rail. Il permettra de réduire la pollution de l’air dans les vallées alpines (où il y a urgence sanitaire et où le tourisme est menacé) ainsi que sur la Côte d’Azur et sur leurs itinéraires d’accès, devenus des couloirs à camions, et de limiter la consommation de pétrole et les émissions de gaz à effet de serre.

La ligne existante, qui emprunte le tunnel de faîte du Mont Cenis, n'offre pas les performances attendues d’un corridor de fret européen à fort potentiel de trafic, et son exploitation est très coûteuse. Le tunnel de base rendra le rail compétitif avec les axes autoroutiers.

 

Un coût réaliste

La Suisse a réussi à financer seule deux longs tunnels de base (Lötschberg et Gothard) : la France et l’Italie, fortement aidées par l’Union Européenne, peuvent en financer un seul !

Volontiers qualifié de « pharaonique » par ses opposants, le tunnel ferroviaire de base est d’un coût réaliste, voisin de celui du Gothard de même longueur.

 

Un mécanisme rationnel de financement

Le projet Lyon-Turin permettant de désengorger et de sécuriser les traversées routières alpines, le rapport Destot-Bouvard propose légitimement que son financement soit basé sur une hausse des péages autoroutiers poids lourds et sur une redevance routière spécifique, comme l’autorise la directive Eurovignette. Un tel mécanisme a été mis en place avec succès en Suisse et en Autriche.

Ce mécanisme de financement pérenne est à la fois transparent, écologique et compréhensible par le public. Il incitera les chargeurs à se reporter sur le rail. Il devra être étendu à l’ensemble du projet Lyon-Turin et au contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL).

 

Une ambition à confirmer

L’objectif du Lyon-Turin ne doit pas être seulement d’absorber une hausse éventuelle du trafic routier transitant par les tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus ou par Vintimille, mais bien, comme en Suisse, de réduire de moitié au moins le trafic observé aujourd’hui.

ACAC73 et la FNAUT approuve le mécanisme de financement du projet Lyon-Turin proposé par le rapport Destot-Bouvard

Lire la suite

Pétition nationale de la FNAUT: "Nos trains sont en danger : tirons le signal d'alarme !"

21 Juin 2015, 18:31pm

Publié par Acac73

Pétition nationale de la FNAUT: "Nos trains sont en danger : tirons le signal d'alarme !"

Nos trains sont aujourd’hui en danger

Le réseau ferré français a été l’un des plus performants du monde, mais il est aujourd’hui en danger car les infrastructures se sont dégradées, des lignes ferment et la qualité des dessertes n’est plus acceptable.

Des voyageurs, en particulier des habitants des villes moyennes, sont découragés par cette évolution et par une hausse régulière des tarifs ; ils se tournent vers d’autres moyens de déplacement, plus contraignants et moins écologiques : voiture personnelle, covoiturage, autocar ou avion à bas coût. 

Mobilisons-nous pour sauver nos trains !

L’Etat doit garantir le droit à la mobilité et assurer son rôle de pilote du transport public ferroviaire, donc mettre rapidement en œuvre une politique volontariste permettant d’enrayer le déclin du rail.

Avec la FNAUT, signez cette pétition qui sera adressée au Président de la République : http://tinyurl.com/petition-fnaut

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>