Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Association Anti Contournement Autoroutier de Chambéry

Laurent Wauquier ou comment utiliser nos impôts pour aggraver la pollution :

7 Décembre 2015, 12:09pm

Publié par Acac73

(en finançant l'autoroute A45 et le Contournement Autoroutier de Chambéry...)

 

211 millions pour l'A45

C'est ce qu'a clairement annoncé Laurent Wauquier en promettant 211 millions d'euros pour financer cette nouvelle autoroute Saint-Etienne / Lyon !... Et cela contre l'avis de tous les lyonnais, car elle va favoriser les déplacements routiers entre ces deux départements et aggraver encore la pollution.

http://www.leprogres.fr/loire/2015/11/24/laurent-wauquiez-s-engage-a-participer-au-financement-de-l-a-45

http://www.leprogres.fr/economie/2015/09/01/pourquoi-le-president-du-rhone-veut-empecher-le-funeste-projet-de-l-a45

L'urgence est, au contraire, de réaliser le Contournement Ferroviaire de Lyon qui, lui seul, permettra de délester le nœud ferroviaire lyonnais et ainsi, de résoudre une grande majorité des retards des TER sur la région. Il permettra également de donner un accès TER direct à l'aéroport de Saint-Exupéry à Saint-Étienne, Bourg-en-Bresse, Grenoble et Annecy.

 

Contournement Autoroutier de Chambéry : « On a bien l'intention de revenir dessus ».

C'est exactement les paroles prononcées par la première adjointe au maire de Chambéry, Michel Dantin, le 20 octobre dernier devant les membres de la CCSPL... On croyait ce projet concurrent au Lyon-Turin définitivement enterré malgré les regrets répétés de Michel Dantin sur l'abandon du contournement par le gouvernement en 2014.

 

Combien de centaines de millions d'euros d'argent public pour financer ce projet d'un milliard d'euro ?

 

Si l'autoroute Cruseilles / Genève A41N a pu être financée à 100 % par le concessionnaire, le Contournement Autoroutier de Chambéry nécessitera lui des centaines de millions d'euros d'argent public, des restrictions de circulations catastrophiques pour les habitants de notre bassin de vie et exigera l'abandon du projet concurrent Lyon-Turin.

 

Les études de la DDE, en 2004, ne prévoyaient qu'un trafic de 15 000 véhicules/jour sur le CAC si la VRU était maintenue à 2x3 voies. Ces mêmes études prévoyaient que le trafic passerait à 25 000 véhicules/jour si la VRU était artificiellement saturée aux heures de pointes par son passage à 2x2 voies.

 

Même avec 25 000 véhicules/jour et une durée de concession de 55 ans, nous ne pensons pas que les usagers de la VRU ( 80 % étant du trafic local) soient prêts à débourser des abonnements de 141€ par mois comme les usagers de l'A41N pour aller, par exemple, quotidiennement de leur domicile de la Ravoire à leur travail à Technolac.

 

Les agglomérations Chambéry / Aix-les-Bains :

un avant goût du futur gaspillage d'argent public à la région ?

Pour terminer, rappelons que, lors des dernières élections municipales, Dominique Dord maire d'Aix-les-Bains, Michel Dantin maire de Chambéry et Patrick Mignola président de Métropole Savoie, avaient promis une meilleure mutualisation des moyens afin de proposer un meilleur service, pour moins cher, à leurs concitoyens. D'après eux, ceci n'avait pas été possible avant à cause d' incompatibilités entre Dominique DORD et Louis BESSON... Pour l'instant, la seule mutualisation mise en œuvre est la création d'une nouvelle structure concurrente à Métropole Savoie par les élus d'Aix-les -Bains et de Chambéry.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/savoie/chambery-grand-lac-une-marque-de-marketing-territorial-850385.html

 

  • Les promesses de liaisons bus à haut niveau de service entre les deux agglomérations se sont traduites par la suppression de la ligne directe entre Technolac et la gare d'Aix-les- Bains.

  • Les promesses d'un meilleur service pour les usagers par la diminution de 30 % des bus sur l'agglomération d'Aix les Bains, et l'abandon sur le trottoir de nombreux collégiens entre le Bourget du Lac et la Motte Servolex.

 

http://www.acac73.org/2015/09/canton-du-bourget-motte-servolex-voglans-le-nouveau-reseau-de-bus-est-bien-la-catastrophe-annoncee-merci-monsieur-dord.html

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Accélération du projet d'élargissement de l'autoroute A480 à Grenoble : la conséquence du combat idéologique des élus EELV de la région contre les Grands Projets Ferroviaires Indispensables

4 Décembre 2015, 18:55pm

Publié par Acac73

Accélération du projet d'élargissement de l'autoroute A480 à Grenoble : la conséquence  du combat idéologique des élus EELV de la région contre les Grands Projets Ferroviaires Indispensables

6 mois après le lancement du projet, on a entendu Eric Piole cette semaine s'exprimer contre le projet d'élargissement de l'autoroute A480 dans Grenoble. Il ne peut s'en prendre qu'à lui même et à ses amis EELV de la région.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/isere/grenoble/la-position-d-eric-piolle-contre-l-elargissement-de-l-a480-provoque-les-foudres-de-l-opposition-868347.html

 

 

Profitant de leur lutte idéologique contre les grands projets ferroviaires Lyon-Turin et Contournement Ferroviaire de Lyon, les lobbyistes autoroutiers en profitent pour faire avancer leurs projets un par un.

 

Pourtant, ces deux projets ferroviaires permettraient à de nombreux automobilistes de préférer les TER pour aller au cœur de Lyon ou à l'aéroport Saint-Exupéry, réduisant ainsi la circulation automobile dans l'agglomération de Grenoble.

 

Ils permettraient de gagner quelques minutes sur le trajet, amèneraient beaucoup plus de régularité à cette ligne qui est complètement saturée au heures de pointes entre Grenay et Saint André le Gaz et permettraient aux TER de desservir l'aéroport Saint-Exupéry aujourd'hui accessible uniquement aux Bus.

 

Les élus doivent savoir faire des choix. A refuser idéologiquement les projets ferroviaires, ils facilitent sans aucun doute les projets autoroutiers.

 

Pour le financement des projets ferroviaires, il faut noter qu'aucune des 39 pages du programme de Jean-Charles Koohlhas et Daniel Ibanez pour les élections de la région Rhône-Alpes Auvergne ne comporte même l'idée d'une pollutaxe ou Eurovignette poids-lourds à l'inverse du programme d’Emmanuelle Cosse pour la région parisienne.

De qui se moque t-on ?

 

Lire la suite

Opposants au Lyon-Turin : les nouveaux bérets de rouge de Savoie ?

8 Novembre 2015, 18:21pm

Publié par Acac73

Encore une fois, on est resté stupéfait à la lecture du dernier communiqué des opposants au Lyon-Turin , dont le leader, Daniel IBANEZ est tête de liste EELV en Savoie.

 

Même combat que les bonnets rouges ?

On pourrait s'attendre à ce que la tête de liste EELV en Savoie, parti politique qui déclare s’engager pour une région plus écologiste, encourage la mise en œuvre de la pollutaxe poids-lourds dans les Alpes.

Au contraire, on ne peut constater dans ce communiqué que Daniel Ibanez reprend exactement le discours des bonnets rouges et du Front National contre l'écotaxe.

 

Enfumage sur le financement

Les opposants ont beau jeu de dénoncer la précarité financière de la LGV Tours-Bordeaux ou Perpignan-Figeras, conséquence prévue du montage financier réalisé par les Partenariats-Public-Privé du gouvernement Sarkozy.

Au contraire, la nouvelle ligne mixte voyageurs et marchandises Lyon-Turin sera majoritairement financé par l'Europe et par l'Eurovignette Poids-Lourds.

 

Les richissimes sociétés d'autoroutes, les seuls gagnants potientiels de l'abandon du Lyon-Turin

On remarquera également que Daniel Ibanez ne dénonce jamais les profits faramineux des sociétés d'autoroutes ( plus de 2 milliards d'euros par an). On comprendra ainsi mieux également le « partenariat » avec Yves Crozet, fervent défenseur de la privatisation des autoroutes.

 

Quand «Pièce à conviction» réécrit l'histoire...

La commission d'audit des Ponts et Chaussées de 2003 recommandait effectivement de supprimer le Lyon-Turin et surtout de réaliser en priorité les contournement autoroutier de Chambéry et Grenoble, l'autoroute A48 Bourgoin-Ambérieu, l'autoroute A51 Grenoble-Sisteron, entre autre.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/034000106/index.shtml

Pour notre part, on se félicite que Louis Besson ait pu « court-circuiter » Jean-Pierre Raffarin, pour que Jacques Chirac priorise le développement du ferroviaire au lieu du réseau autoroutier.

On voit encore la malhonnêteté du reportage de France 3 « Pièces à Conviction » qui veut faire croire aux auditeurs que Jean-Pierre Raffarin voulait seulement faire des économies.

 

Encore une polémique facile.

Quand à la polémique sur le coût du tunnel de base du Lyon-Turin, on ne voit pas pourquoi la France et l'Italie réaliserait un tunnel 59 % plus coûteux que la Suisse.

Rappelons que le coût prévu du Lyon-Turin est de 8,5 milliards d'Euros, sans compter le milliard d'euros déjà dépensé dans les descenderies et les études.

A noter que la comparaison avec le coût du Gothard est très variable suivant le cours du franc Suisse ( 1.2 en 2014, 1.0 début 2015, 1.08 aujourd'hui).

 

La ligne existante serait suffisante ?

Qui peut croire que faire passer plus de cent trains supplémentaires par jour, y compris le samedi et le dimanche, dans Chambéry, Aix Les Bains et le long du lac du Bourget est possible ?

 

Communiqué de Daniel Ibanez avec nos commentaires

Communiqué de Daniel Ibanez avec nos commentaires

Lire la suite

Pièces à conviction sur le Lyon-Turin : Une émission 100 % à charge qui déshonore le service public.

5 Novembre 2015, 21:46pm

Publié par Acac73

Pièces à conviction sur le Lyon-Turin : Une émission 100 % à charge qui déshonore le service public.

Aucun regard critique sur les affirmations des opposants.

 

Dans les 26 milliards que brandit ce reportage, on additionne la partie Italienne, la ligne à grande vitesse entre l'est de Lyon et l'avant pays savoyard qui est abandonnée ( il n'est plus prévu qu'une ligne mixte voyageur et marchandises à 220 km/heure) , le doublement des tunnels sous Chartreuse et sous Belledonne inutile et non prévu actuellement.

On additionne également le coût du contournement ferroviaire nord de Lyon.

Aujourd'hui, tout le trafic Fret passe par la gare de Lyon ( la pardieu ) .

Chaque jour plus de 100 trains de marchandises traversent cette gare  et pénalise tout le trafic voyageur.

Qui à Paris trouverait normal de voir passer plus de 100 trains de marchandises dans la Gare de Lyon, Montparnasse, du Nord ou de l'Est ?

Lire la suite

Pièces à conviction sur le Lyon-Turin : Une émission 100 % à charge qui déshonore le service public.

5 Novembre 2015, 21:25pm

Publié par Acac73

Projet de gare Dauphiné-Savoie en 1997

Projet de gare Dauphiné-Savoie en 1997

Vous trouverez ici un des articles censurés par France 3 sur la page Facebook de l'émission "pièces à conviction"

https://www.facebook.com/Piecesaconviction/

 

Faire croire que la gare a été déplacé de Grenoble à Chambéry par des manipulations politiques, c'est insulter le bon sens.

En effet, dans les années 90, il était prévu de réaliser une nouvelle gare en plein champs entre Chambéry et Grenoble ( Gare Dauphiné-Savoie) .

Dans les années 2000, on s'est rendu compte que les gares « betteraves » était une immense erreur, d’où son abandon.

Évidemment, cette réécriture de l’histoire permet à Carignon de dénigrer son successeur PS à la Mairie de Grenoble qui n'aurait rien fait pour garder ce projet de gare TGV.

 

A noter d'ailleurs que cette relocalisation de la gare « betterave » en centre-ville est un des motifs du recours de Daniel  IBANEZ, qui ne verra effectivement pas une gare internationale à 2 km de sa propriété en Savoie

Lire la suite

Pièces à conviction sur le Lyon-Turin : Une émission 100 % à charge qui déshonore le service public.

5 Novembre 2015, 20:59pm

Publié par Acac73

Pièces à conviction sur le Lyon-Turin : Une émission 100 % à charge qui déshonore le service public.

Vous trouverez ici un des articles censurés par France 3 sur la page Facebook de l'émission "pièces à conviction"

https://www.facebook.com/Piecesaconviction/)

Exemple 3 : aucune question sur les conflits d’intérêts et les alternatives bidons comme le « R-SHIFT-R » portés par les opposants qu'on a vu défiler au « reportage » de France 3

Yves Crozet, un fervent défenseur de la privatisation des autoroutes,

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/autoroutes-a-la-recherche-de-l-accord-profitable-a-tous_1611388.html

qui a été également directeur du Laboratoire d’Économie des Transports.

http://www.let.fr/Composition-du-LET,92

Ce même laboratoire qui a apporté sa caution à une pseudo alternative au Lyon-Lyon, les wagons motorisés R-SHIFT-R. Ce projet d'une complexité délirante a bénéficié en deux fois de près de 500 000 euros de subventions de la part du PREDIT ( ministère des transports) .

http://www.predit.prd.fr/predit4/publication/42599

On ne sait toujours pas à quoi a servit cette argent, sachant de plus que les études techniques ont été réalisées par un stagiaire de l'INSA. Par contre, ce que l'on sait, c'est que Yves CROZET est aussi le président du groupe « politique des transport » au PREDIT.

http://www.predit.prd.fr/predit4/document/44736

Sans oublier Alain Bonnafou, présent dans le reportage de France 3 également membre de ce laboratoire, ou Olivier KLEIN, caution des écologistes http://www.convention-traversees-alpines.org/echanges.html.

On a eu également l'occasion de croiser Daniel IBANEZ comme représentant la société R-SHIFT-R à un réunion au PREDIT. ( voir Daniel Ibanez à 20m32s https://vimeo.com/64201772 )

Lire la suite

Dominique Dord : Pourquoi cette opposition acharnée au tunnel de base du Lyon-Turin ?

4 Novembre 2015, 21:12pm

Publié par Acac73

Dominique Dord : Pourquoi cette opposition acharnée au tunnel de base du Lyon-Turin ?

Extrait de de l'article de la Vie Nouvelle en mars 2009 lors de notre réunion publique au Parc des Expositions de Chambéry devant plus de 500 personnes.

Dominique Dord : Pourquoi cette opposition acharnée au tunnel de base du Lyon-Turin ?

Pour étre sûr de ne pas avoir plus de trains de marchandises à Brison Saint Innocent ?

On comprend mieux l'opposition acharnée de Dominique Dord contre le tunnel de base du Lyon-Turin.

Lire la suite

Alternatives au Lyon-Turin : un manque scandaleux de débats et d’informations !

23 Octobre 2015, 21:37pm

Publié par Acac73

Alternatives au Lyon-Turin :  un manque scandaleux de débats et d’informations !

Voici le tract distribué à  l'occasion de cette réunion.

En septembre dernier, à l'occasion de trois conférences/débats sur le Lyon-Turin, nous avons essayé de poser, à Daniel IBANEZ, leader depuis 2012 des opposants au Lyon-Turin et désormais tête de liste EELV en SAVOIE, la question suivante :

 

«Monsieur IBANEZ, vous avez proposé, dans le Monde cet été, de remplacer un tronçon du Lyon-Turin par la ligne historique, en ajoutant cent trains par jour, sept jours sur sept. Dans ces conditions, comment va-t-on pouvoir développer le trafic TER à Chambéry ? Comment obliger les routiers à travailler le week-end et la nuit pour embarquer sur les trains ? Comment allez-vous transformer la gare de voyageur et de triage d'Ambérieu en une plate-forme pour 700 000 poids lourds?»

 

  • A la conférence de Grenoble, nous n'avons pas eu le temps de finir de poser notre question : l'animateur, qui avait appelé à voter Michèle RIVASI aux dernières élections régionales, nous a empêché de terminer pour laisser la parole à Pierre MERIAUX, autre élu EELV de la région et farouchement opposé au Lyon-Turin !

 

  • La seconde fois, à Gilly-sur-Isère, Daniel IBANEZ a évité de nous répondre en nous faisant passer pour des riverains (que nous ne sommes pas) de la ligne historique, incommodés par le passage supplémentaire de ces trains et n'ayant aucune considération pour la pollution automobile qui tue des milliers de gens chaque année !...

 

...Propos surréalistes pour une association qui se bat sans relâche depuis plus de 10 ans contre les projets routiers et autoroutiers dans notre région et pour le développement réaliste des modes plus respectueux de l’environnement comme, les transports en commun, le transport des marchandises par le rail !

 

De plus, nous n'avons vu Daniel IBANEZ, à des réunions sur le Lyon-Turin, qu'à partir de 2012, depuis que le projet modifié passe à proximité de sa résidence savoyarde !

 

  • La dernière fois, à Chambéry, Monsieur IBANEZ a tout simplement refusé de réponse à notre question alors que le micro lui était à nouveau proposé.

 

Militer pour l'utilisation exclusive de la ligne historique Ambérieu/Aix-LesBains/Chambéry/Montmélian, en insistant sur sa modernisation pour un milliard d'euros est aberrant !

Tout le monde sait que, à part l'élargissement du tunnel du Mont Cenis (200 millions d'euros) et la reconstruction de deux ponts (20 millions d'euros), c'est sur l'autre branche de la ligne historique Valence/Grenoble/Montmélian (qui passe en contre bas de la propriété de D.IBANEZ) que d'importants travaux ont été faits (500 millions d'euros)!

 

Comment serait possible la réouverture de gares TER au Viviers du Lac, Bissy, La Ravoire, comme prévue depuis 2004 dans le PDU de Chambéry ?

Comment serait protégé le lac du Bourget sans couper la ligne pendant plusieurs années ?

 

 

Aurons-nous, ce soir, une réponse précise à nos questions ?

 

 

Le bien-fondé de nos alertes :

 

  • wagons motorisés R-SHIFT-R : nous n'entendons plus parler de ce projet fumeux et délirant dont nous avons dénoncé les conflits d’intérêts. (Convention de M. KOOHLHAS, en 2012, sur les traversées alpines avec en garants techniques D.IBANEZ et O.KLEIN - Subventions considérables (près de 500 000€) pour des études techniques réalisées par un stagiaire de l'INSA.

  • plate-forme de chargement (700 000 poids-lourds) : la transformation de la gare d'Ambérieu n'est plus d'actualité depuis quelques heures... Nous nous en félicitons.

  • la plate-forme de chargement à Leyment : projet (dans l'Ain) abandonné au profit de celui de Grenay. Tout d'abord, il nécessitait la réalisation d'un nouvel échangeur autoroutier. Il était également très éloigné des zones industrielles de Lyon. La société d'autoroute APRR indiquait, à l'époque, dans son rapport annuel, que l'impact de la concurrence du Lyon-Turin serait relativement limité car «cela aurait pour conséquence d’entraîner une redistribution du trafic dans la région Rhône-Alpes que le Groupe considère comme créatrice d’un appel de trafic sur son réseau».

En fait, ce site permettait surtout d'épargner totalement la ligne Grenay-Grenoble-Montmélian du trafic fret et de faire espérer une interdiction, illusoire, du trafic international de poids-lourds, au tunnel du Mont-Blanc : la majorité du trafic du Mont-Blanc provient de la région parisienne. Les poids-lourds ne feront pas 500 km pour venir embarquer sur des trains ! C'est au sud de Paris qu'il faut réaliser une autre plate-forme de chargement.

 

En cours :

  • Contournement Ferroviaire de Lyon : autre grand projet vital pour la région.

Pourquoi un tel silence de la part de M. KOOHLHAS sur le report, de 2020 à 2035, par la Commission Mobilité 21 du Contournement Ferroviaire de Lyon ? Comment peut-on décongestionner le nœud ferroviaire lyonnais (qui handicape toute la région)et faire passer des dizaines de trains supplémentaires (de voyageurs et marchandises) dans la gare de La Part-Dieu, sans réaliser ce grand projet vital pour notre région ?

 

Nous le constatons depuis deux ans, les seuls gagnants de l'abandon de ce grand projet sont les projets autoroutiers, comme l'autoroute A45 ou les projets de nouveaux contournements autoroutiers de Lyon.

La décision de la Commission Mobilité 21 n'est pas étonnante quand on sait que Yves CROZET est un fervent défenseur de la privatisation des autoroutes...

 

Grands projets inutiles :

  • Canal Seine Nord : Madame Karima DELLI, eurodéputée du Nord, va-t-elle nous expliquer, ce soir, pourquoi le canal Seine Nord ne rentre pas, pour elle, dans la catégorie des grands projets inutiles. Son coût est de presque 5 milliards d'euros. Il a cinq fois plus d'emprise que le Lyon-Turin. Il est subventionné par l'Europe à 40 % comme pour le LT, et pourtant, ce projet, dont ni la Belgique, ni les Pays-Bas ne financeront un centime, va d'abord concurrencer le port du Havre et de Rouen, au profit des ports d'Anvers et de Rotterdam, pour l'importation des produits asiatiques.

  • Ligne électrique Lyon-Turin à très haute capacité : plus grand projet nucléaire après Flamanville.

Madame RIVASI, eurodéputée de la région, va-t-elle également nous expliquer pourquoi le projet de nouvelle ligne électrique, à très haute capacité, entre Sainte-Hélène-du-Lac et Turin, n'entre pas dans la catégorie des grands projets inutiles ? Lancé l'an dernier, d'un coût de 1,4 milliard, il est destiné à vendre exclusivement de l’électricité nucléaire française à l'Italie. Il pérennisera encore plus longtemps le parc de centrales nucléaire Rhônalpin.

N'aurait-il pas fallu se battre pour réaliser, à la place, des centrales photovoltaïques ou des parcs éoliens ?

 

Financement : les écotaxes combattues par EELV Rhône-Alpes ?

Nous aimerions savoir pourquoi la mise en place de l'Euro-Vignette pour le Lyon-Turin est qualifiée de fumeuse par Michèle RIVASI alors qu'elle va être mise en place pour le canal Seine Nord, sans aucune remarque de Karima DELLI.

 

Sur le financement, Daniel IBANEZ nous trompe, une nouvelle fois, en focalisant son discours sur le partenariat public/privé qui n'est voulu par aucun des promoteurs du Lyon-Turin. Nous ne comprenons pas pourquoi, avec M. KOOHLHAS, ils ne fond pas la promotion de l'Ecotaxe régionale comme le font d'autres candidats courageux et responsables comme Emmanuelle Cosse à Paris, M. Cuvillier dans le Nord ou M.Roussin dans le sud-ouest, pour n'en citer que quelques uns.

 

Pour nous, la Suisse est l'exemple à suivre : elle réalise seule, trois grands tunnels de base, en les finançant par une « Eurovignette » 100 % suisse, sans saccager aucune des vallées, bien au contraire.

 

 

Autre opposition au Lyon-Turin : le Front National.

Seul le Front National est à l'unisson, comme on a pu le voir fréquemment à la région.

Là encore, les alternatives proposées sont délirantes. Nous n'avons toujours pas compris comment un canal fluvial Rhin/Rhônes diminuerait le trafic routier dans les Alpes !

 

 

Le Lyon-Turin ferroviaire : un projet écologiste.

Il est à noter que l'engagement de ces élus et candidats EELV, contre le Lyon-Turin, n'est absolument pas représentatif : de nombreux écologistes, dans ce parti et dans d'autres, ne partagent absolument pas ces positions.

 

Lire la suite

Les élus et AREA repoussent l’enquête publique du doublement de l'échangeur autoroutier : y aurait-il un rapport avec la tenue de la COP21?

19 Octobre 2015, 19:31pm

Publié par Acac73

Aujourd'hui, lundi 19 octobre, et contrairement à l'annonce faite il y a un mois, le Dauphiné Libéré annonce que le dossier connaît un temps de latence et qu'il ne se tiendra pas comme prévu fin 2015-début 2016.

Rappelons que la phase de «concertation» a eu lieu en juin 2014 et on nous annonce subitement un délai de réflexion ! Une enquête publique pour ce projet anachronique, en pleine Conférence Environnementale à PARIS ne ferait-elle pas tache ?

 

A noter également que dans son article, qui tient pourtant les 3/4 d'une page, le Dauphiné Libéré fait l'exploit de ne rappeler ni le budget délirant de ce projet, plus de 100 millions d'euros ni, une semaine après l'accident de poids-lourd sur la VRU, l'urgence de diminuer rapidement le nombre de poids-lourd sur celle-ci et l'autoroute !

 

Lire la suite

LR, EELV et FN, la politique du pire : 40 millions d'euros perdus pour la Maurienne ! et toujours plus de poids-lourds.

18 Octobre 2015, 17:44pm

Publié par Acac73

LR, EELV et FN, la politique du pire : 40 millions d'euros perdus pour la Maurienne ! et toujours plus de poids-lourds.

 

 

Tous les autres contrats État/Région ont été votés sauf ceux de la Maurienne (Lyon-Turin) et de Saint-Exupéry (Contournement Ferroviaire de Lyon + plate-forme de chargement des poids-lourds de Grenay, en attente depuis 8 ans et avec laquelle, nous pouvions espérer que le trafic poids-lourds sur l'autoroute A43 et la VRU de Chambéry commence à diminuer).

 

 

Un remerciement particulier aux deux élus de la Région qui n'ont pas voté ces contrats...

 

- A Xavier DULLIN de LR : nous pensions qu'il se battait pour la diminution du trafic poids-lourds sur la VRU de Chambéry.

 

- A Jean-Charles KOHLHAAS de EELV, opposant forcené du Lyon-Turin, mais qui se garde bien de demander des budgets pour ses alternatives délirantes comme la transformation de la gare d'Ambérieu en une plate-forme de chargement pour 700 000 poids-lourds et le passage de plus de 100 trains supplémentaires de poids-lourds dans les agglomérations de Chambéry, d'Aix-les-Bains, le long du lac du Bourget, au détriment du trafic TER et TGV.

 

- Au Front National : en quoi la réalisation du canal fluvial Rhin-Rhônes, à la place du Lyon-Turin, va faire diminuer le trafic poids-lourds dans les Alpes ?

 

Il est à noter, également, le silence assourdissant sur les négociations, du projet pharaonique de doublement de l'échangeur autoroutier de la Motte-Servolex, entre les élus de Chambéry et la société d'autoroute AREA.

Par contre, à grand bruit, Michel Dantin vient d'annoncer que la maison-mère d'AREA, EIFFAGE, viendrait créer un siège régional sur Chambéry. Serait-ce le seul moyen trouvé pour attirer des entreprises sur Chambéry ?

 

Pourquoi ces 100 millions d'euros, issus d'augmentations exceptionnelles des péages autoroutiers, ne serviraient-ils pas à financer la plate-forme de ferroutage à Grenay, comme cela avait été le cas, en 2002, pour celle d'AITON ?

Les usagers des autoroutes souhaitent-ils un échangeur pharaonique, qui n'améliorera en rien la sécurité, bien au contraire, ou une diminution du trafic poids-lourds ?

Où est passée la demande de l'ancien président de l'agglomération, Louis BESSON, d'étudier également une solution à minima par AREA ?

Où est passée la promesse de campagne de Michel DANTIN de «créer des commissions extra-municipales» pour «une démocratie locale revivifiée» ?

 

 

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>